Tous les articles par

Top 10 des Meilleures Choses à Voir et Faire en Ille-et-Vilaine

Château de Fougères

On commence très fort avec l’un des plus vastes châteaux forts de France et d’Europe le Château de Fougères. Un premier château fort existait déjà depuis le 11ème siècle, destiné à protéger le royaume des Ducs de Bretagne mais il sera finalement détruit après le siège du roi d’Angleterre et Duc de Normandie, Henri II de Plantagenet. Le seigneur de Fougères Raoul II le fera reconstruire au 12 ème siècle en 1173 et le château connaîtra de nombreuses grandes batailles. Ainsi il subira de nombreux changements et améliorations au fil du temps mais sans jamais perdre son identité médiévale. Le Château de Fougères de part son exceptionnel état de conservation est aujourd’hui la plus grande forteresse médiévale d’Europe.
Le Château de Fougères est protégé par des remparts à créneaux formant 3 enceintes de défenses successives, dotées de mâchicoulis et meurtrières, surmontées de pas moins de 11 tours défensives. Enfin les remparts extérieurs sont entourés de douves.
Informations

Château de Fougères. Top 10 des meilleures choses à voir et faire en Ille-et-Vilaine

Rennes

Cathédrale Saint-Pierre de Rennes

La Cathédrale Saint-Pierre de Rennes a été toute sa vie, jusque très récemment, en perpétuelle évolution, constamment en chantier et aménagements puis effondrements, démolitions, reconstructions, rénovations et avant même qu’elle voit le jour se dressait sur son emplacement, un temple romain dédié à Jupiter, puis une cathédrale du 4ème siècle, puis une église gothique. Il ne serait donc pas mal venu de penser que le site est maudit mais il faut croire que pour Dieu les hommes sont capables d’un acharnement et d’une volonté sans faille. Et on pourrait presque dire : “heureusement” car sans cela nous ne pourrions pas bénéficier aujourd’hui de la somptueuse décoration intérieure Néo-Classique et presque Baroque de la Cathédrale Saint-Pierre. Cette cathédrale beaucoup plus “moderne” que celle dont nous avons l’habitude de parler vit donc le jour en 1864. Une décoration inspirée de la Rome antique mais mixée à des éléments purement Bretons, donne à la cathédrale de Rennes un aspect unique, outrageusement chargé et emplis de dorures. Lorsqu’on y pénètre on se sent comme écrasé par les dimensions imposantes des colonnes soutenant le plafond en voute recouvert de dorures peintures et moulures. Une salle aux trésors a été aménagée en 2019 afin de présenter aux visiteurs les joyaux de l’église avec notamment la présence d’un superbe retable du 16ème siècle, de 1520 comptant pas moins de 80 différents personnages sculptés.
Informations

Cathédrale Saint-Pierre de Rennes. Top 10 des meilleures choses à voir et faire en Ille-et-Vilaine

Parlement de Bretagne

Oui, à Renne on peut visiter le Palais du Parlement de Bretagne qui fut érigé entre 1655 par l’architecte Salomon de Brosse sous l’ancien régime. C’est également Salomon de Brosse qui créa le palais du Luxembourg à Paris. À l’origine le parlement de Bretagne était une véritable cours de justice jouissant même d’une certaine indépendance vis à vis de Paris ou de Versailles. Aujourd’hui le bâtiment n’a pas perdu sa fonction principale et depuis 1804 c’est le siège de la cours d’appel de justice de Bretagne. Mais au delà de sa fonction, c’est surtout un sublime édifice qui abrite quelques trésors sauvés et restaurés depuis la récente dévastation dû à l’incendie de 1994. Le joyau du Palais du Parlement de Bretagne, c’est la salle nommée “La Grand’Chambre” qui recevait à l’époque les plus grand débats juridiques et politique et possède un plafond peint extraordinaire, réalisé par Charles Errard, premier peintre du Roi Louis XIV.
Informations

Palais du Parlement de Bretagne. Top 10 des meilleures choses à voir et faire en Ille-et-Vilaine

Parc du Thabor

Au centre de la ville de Rennes, à deux pas du Palais du Parlement se trouve un écrin de verdure, le poumon de la ville, le Parc du Thabor, l’un des plus beaux jardins de France. Le Parc du Thabor offre plus de 10 hectares de verdure en plein centre ville et est certainement le lieu le plus apprécié de la ville par les Rennais et les touristes. On y vient pour respirer, se recueillir, prendre le soleil, lire, humer le délicieux parfum des fleurs… Et ici il y’a de quoi faire ! Le Parc du Thabor compte en effet, parmi ces différents espaces, une roseraie rassemblant pas moins de 2000 variétés de la reine des fleurs. On trouve aussi un jardin à la Française, un jardin à l’Anglaise, plusieurs espèces d’arbres centenaires, des serres, une cascade, des bassins et fontaines mais aussi une volière, une grotte, un kiosque à musique… On parle du Parc du Thabor depuis le 17ème, vers 1610, le lieu était utilisé comme verger et jardin par les moines bénédictins de l’abbaye de Saint-Melaine, plus tard après la révolution, les terres seront saisies et reconverties en jardin publique. Au 19ème siècle une partie du domaine sera aménagé par deux frères, Denis et Eugène Bühler, de célèbres architectes, jardiniers et paysagers de l’époque étant reconnus comme certains des meilleurs. Vous l’aurez compris le parc du Thabor est un paradis végétal au milieu de l’agitation de la ville moderne.
Informations

Parc du Thabor, Rennes. Top 10 des meilleures choses à voir et faire en Ille-et-Vilaine

Musée des Beaux-Arts de Rennes

Le Musée des Beaux-Arts de Rennes vit le jour en 1794, comme bon nombre de musée Français, après la Révolution. Il fut installé dans le palais universitaire au bord de l’eau de la Vilaine. En effet l’ensemble de ses premières collections fut constitué grâce aux saisies effectués chez les nobles et parmi les possessions de l’Eglise. Toute fois dès le début une grande collection sous forme de cabinet de curiosité est légué par le marquis de Robien, riche collectionneur qui siège en tant que président au parlement de Bretagne. Ainsi, plus de 500 œuvres venues du monde entier viennent garnir les rangs du nouveau musée. À noter que le cabinet de curiosité du Marquis de Robien était déjà réputé dans toute l’Europe de son vivant. Des dotations de l’Etat viendront par la suite compléter les collections du musée. Vous pourrez ainsi admirer des œuvres de toutes les époques, en passant par certains joyaux de Rembrandt, Ruben, Léonard de Vinci, Boticelli, Véronèse, Charles Le Brun, Edouard Toudouze, Georges de la Tour mais aussi Picasso…
Le musée expose également beaucoup d’artistes contemporains de la région.
Informations

Musée des Beaux-Arts de Rennes. Top 10 des meilleures choses à voir et faire en Ille-et-Vilaine

Saint-Malo

Quittons la grande ville pour aller profiter du grand air en bord de mer et dirigeons-nous vers l’agréable ville de Saint-Malo ! Saint-Malo n’est pas qu’une station balnéaire aux plages séduisantes et à l’eau émeraude c’est aussi et surtout une ville historique chargée d’histoire ! La première chose que l’on remarque quand on débarque à Saint-Malo, c’est son patrimoine exceptionnel. La ville est protégée par ces remparts médiévaux encore intacts qui en font tout le tour ! Ces remparts ont été construit au 12ème siècle pour défendre la ville contre les invasions anglaises et seront améliorés au cours des siècles. Par 11 fois la flotte anglaise viendra s’écraser contre les murs et les récifs ou finira brûlé ou broyer par le feux des 106 canons de défense de la muraille. Mais il n’y avait pas seulement les remparts qui protégeaient la ville,

394 Views

Les meilleures choses à voir et faire dans l’Indre

Ce week-end on pars à la découverte de l’Indre, l’un des départements de la région Centre, à cheval entre le pays du Berry et la vallée de la Loire. Vous allez voir que le département n’a rien à envier à ses voisins et qu’en plus de posséder un patrimoine architectural exceptionnel l’Indre à particulièrement eu la chance d’être le département de naissance de l’une des plus grandes écrivaines de l’histoire de France, une avant-gardiste du féminisme, George Sand. L’Indre se trouve à moins de 3h de Paris en voiture, à environ 3h de Nantes, 3h40 de Lyon et 4h de Bordeaux, l’avantage d’être au centre de l’hexagone.

Maison de George Sand

Nous débutons notre visite de l’Indre par la découverte de la maison de famille de l’une des auteurs les plus illustres de l’histoire de France, certainement la plus grande écrivaine du 19ème siècle mais aussi romancière, dramaturge, pionnière du féministe, journaliste…
C’est George Sand ou plutôt Aurore Lucile Dupin. Et oui car à cette époque la société dirigée par les hommes n’est pas prête à intégrer le fait qu’une femme puisse écrire et encore moins qu’elle puisse avoir autant de talent. De ce fait Aurore Dupin prendra le nom de “Georges Sand” dès la parution de son premier livre “Rose et Blanche” en 1831, écrit en collaboration avec l’écrivain Jules Sandeau, qu’ils signeront “J. Sand”. Après ce premier roman George Sand en écrira plus de 70 et une cinquantaine d’autres œuvres tels que des pièces de théâtre, des nouvelles, des contes etc. Elle écrira la plupart de ses œuvres dans son château de Nohant, château hérité de sa grand mère qui l’éleva comme sa fille et où elle passa toute son enfance ainsi qu’une grande partie de sa vie. C’est un charmant petit château du 18 ème siècle de style classique entouré de son parc de 6 hectares, comprenant un jardin à la française, un potager, une roseraie, un verger, un étang et un espace boisé. C’est ici dans cette maison et à sa table qu’elle recevra les plus grands et plus illustres artistes de l’époque tels que Alfred Musset, Flaubert, Balzac, Alexandre Dumas, Chopin, Franz List, Yvan Tourguenieff, Marie d’Agoult, Franz Liszt, Delacroix… Une surprise de taille se cache dans le château… une petite salle de théâtre que George Sand fit aménager afin de pouvoir tester auprès de ses amis ses dernières créations. Par ailleurs ses illustres amis n’étaient pas les seuls devant qui il lui arrivait de donner des représentations, les gens du village étaient régulièrement conviés à venir gratuitement se divertir. Une femme exceptionnelle, indépendante, avant-gardiste en plus d’être une grande artiste mondialement reconnue et dont le talent rejaillit sur la France encore aujourd’hui.
Informations

Maison de George de Sand, Nohant. Les meilleures choses à voir et faire dans l’Indre

Château de Valencay, Indre

Nous allons maintenant découvrir ensemble l’un des plus beaux châteaux du Val de Loire, un édifice qui gagnerait à être beaucoup plus connus étant donné sa grandeur, sa grâce et son prestige, on le compare souvent à la majestuosité de Chambord… C’est le Château de Valencay !
Il est attesté qu’un château médiéval se tint sur ces lieux depuis au moins le 13 ème siècle, cependant le château ayant évolué avec son temps il ne reste plus aujourd’hui de la partie médiévale, que les fondations et une pièce dites “salle basse”.
Le Château de Valencay est le parfait exemple des forteresses du Moyen Âge qui auront la chance de passer de grands propriétaires en grandes familles et qui évolueront ainsi parfaitement avec leurs temps. C’est aujourd’hui un fabuleux bijou, un savant mélange des styles des époques traversées, une véritable frise chronologique architecturale. En effet le Château de Valencay aura la chance de passer notamment entre les mains de la famille d’Estampes au début du 16ème siècle. C’est en grande partie grâce à cette très riche famille extrêmement proche du Roi, en tout temps, que les plus grosses constructions et rénovations seront réalisées, aménageant ainsi le château en magnifique palais d’agrément de la Renaissance.
Mais c’est au 19ème siècle que le Château de Valencay fera sa véritable entrée dans l’histoire, en 1803 quand Charles-Maurice de Talleyrand l’acquiert sur ordre de l’empereur Napoléon Bonaparte. Le Château sera alors une fois de plus aménagé et rénové cette fois dans le style classique afin de recevoir au mieux les plus grands dignitaires étrangers et même quelques princes… En effet le domaine de Valencay est également connus pour avoir servis de “prison”, une prison dorée certes ou “hôtel royal de rétention” pour les princes héritiers de la couronne d’Espagne. Effectivement pendant la guerre d’Espagne, Napoléon kidnappera les jeunes héritiers et les retiendra en tant qu’otages et moyen de pression sur le domaine de Valencay, où il chargera le prince de Talleyrand de veiller à leurs bons conforts.
Les petits princes seront tellement bien traités pendant 5 ans qu’ne fois délivré et devenu Roi d’Espagne, Ferdinand VII enverra l’un de ses plus beaux portraits à Valencay en signe d’amitié et peut-être de “remerciements” ? Si ça ce n’est pas du syndrome de Stockholm ! Quant au prince de Talleyrand il passera pratiquement les 30 dernières années de sa vie bien remplis à Valencay. C’était un homme d’exception, très intelligent habile politicien et diplomate qui su servir pas moins de 7 régimes différents, leurs survivant tous il dira :”Je n’ai abandonné aucun gouvernement avant qu’il se fût abandonné lui-même “.
Le château de Valencay possède une architecture exceptionnelle, en faisant l’un des plus beaux châteaux de France et à l’intérieur c’est également un mobilier et une décoration d’exception qui vous attendent, sans parler des superbes collections d’œuvres d’art qui sont exposées. Enfin le parc de 53 hectares vous réservera bien des surprises, il comprend un Jardin à la Française, le Jardin de la Duchesse, le Jardin d’agrément, le Jardin de la Grande perpective, le Parc aux Daims et enfin la forêt. Au sein du parc forestier se trouve plusieurs grottes, un bassin, une ancienne taverne et même une salle de Bal.
Informations

Château de Valencay. Les meilleures choses à voir et faire dans l’Indre

Gargilesse-Dampierre

Encore une fois c’est un décor de carte postale qui vous attend, dans le merveilleux village de Gargilesse-Dampierre, un village légèrement emprunt de féérie qui n’a pas manqué de séduire certains des plus grands artistes du pays. Le village de Gargilesse-Dampierre figure bien sûr dans le catalogue des plus beaux villages de France, mais on n’a pas attendu 1982 pour tomber sous le charme de Gargilesse-Dampierre. En effet en Juin 1857, un soir, après une longue balade en compagnie de son amant du moment Alexandre Manceau, Georges Sand découvre ce ravissant petit village au bord d’un joli ruisseau, un hameau verdoyant, aux maisons en pierres collées les unes aux autres certainement baignée d’une lumière divine au soleil couchant. C’est le coup de foudre assuré pour l’écrivaine à tel point que son compagnon lui offrira une petite maison dans laquelle ils pourront s’exiler, se cacher, s’aimer et bien sûr créer. Elle réalisera ainsi l’exploit extraordinaire d’écrire 3 romans en l’espace de 60 jours. Pas de doute Gargilesse-Dampierre est un lieu plaisant et incroyablement inspirant. Cette toute petite maison existe toujours et a bien sûr été reconvertie en modeste musée. C’est un véritable plaisir d’arpenter le village, vous croiserez d’ailleurs bon nombre d’amoureux du site, peintres, sculpteurs et autres artistes s’inspirant et exposant dans les multiples galeries d’art du hameau.
Bien sûr il ne faut pas manquer le principale édifice du village, l’église Saint-Laurent-et-Notre-Dame de Gargilesse-Dampierre. Bon d’accord son nom est un peu long mais cette sublime église romane du 12ème siècle est le véritable trésor bien caché du village avec notamment ses 120 chapiteaux sculptés et les incroyables plafonds peints et autres fresques remontant jusqu’au 12ème siècle.
Informations

Gargilesse-Dampierre. Les meilleures choses à voir et faire dans l’Indre

Château de Bouges, Indre

Le château de Bouges est un château beaucoup plus récent entièrement bâti au 18ème, en 1765 par un architecte inconnu pour Claude Charles François Leblanc, un riche directeur d’industrie et de manufacture. Le château de Bouges est surnommé, le petit Trianon du Berry du fait de sa grande ressemblance avec le petit Trianon de Versailles. Le château de Bouges représente à lui seul l’architecture Néoclassique du 18ème. Accusé de détournement de fond, Leblanc finira ruiné et Bouges sera vendu, passant de mains en mains au cours du 19ème siècle et même par celles du prince de Talleyrand, il sera finalement acquis en 1917, par un riche couple de propriétaires, Les Viguiers. Les Viguiers sont les heureux dirigeants du Bazar de l’Hôtel de Ville de Paris (aujourd’hui appelé BHV) et consacreront une grande partie de leurs temps à explorer l’Europe afin de remeubler et redécorer le sublime château de Bouges. C’est en partie grâce aux Viguiers que l’on peut aujourd’hui bénéficier d’un château aux intérieurs aussi riches. Le château rayonnera de nouveau avec les somptueuses fêtes et réceptions organisées par le couple.
Après cette magnifique visite des intérieurs, dirigez-vous vers le parc qui compte 80 hectares, comprend un jardin à la française, un jardin à l’anglaise, un arboretum, un jardin bouquetier, de bassins d’eau et enfin les écuries si chère à Mr Viguier.
Informations

Château de Bouges. Les meilleures choses à voir et faire dans l’Indre

Si vous désirez d’autres idées pour vos voyages, séjours et week-end n’hésitez pas à lire nos autres articles :
Que faire ce week-end ? Visiter la Corrèze

183 Views

Top 5 des plus belles choses à voir dans le Gers

Lavardens

On commence très fort cette exploration du Gers avec la découverte du renversant village de Lavardens, une petite Toscane dans ce département des Midi-Pyrénées. Avec ses maisons en pierres claires et ses toits rectangulaires en tuiles disposé en étage sur une colline verdoyante le tout surmonté par l’église et un très imposant castel à la surprenante architecture, le petit village de Lavardens à effectivement un air de carte postale de la très célèbre région d’Italie. Mais Lavardens n’a pas toujours été un simple village, c’était autrefois la capitale des comptes d’Armagnac, un ancien royaume indépendant du 10ème siècle. Le premier château de Lavardens et des comptes d’Armagnac qui datait du 12ème siècle fut détruit après avoir résisté à la couronne et soutenu un siège contre Charles VIII entrainant de ce fait leur chute. Mais au 17 ème siècle la région est dirigé par un nouveau seigneur, Antoine de Roquelaure qui décide de reconstruire le château sur les ruines du premier, voit ainsi le jour le château actuel de Lavardens. La reconstruction sera confié à 2 architectes de renom, Pierre de Souffron, l’architecte du Roi en personne et Pierre Levesville qui bâtiront cette nouvelle forteresse d’agrément directement sur les ruines médiévales et militaire du premier en donnant cette fois-ci un style classique au château. Ceci explique la forme rectangulaire spécifique du Castel, que nous sommes très peu habitués à contempler en France. On peut aujourd’hui visiter le château qui a été reconvertis en salle d’expositions d’art et qui expose toute l’année les artistes de la région. Le clou de la visite est de grimper jusqu’au belvédère pour rester bouche bée devant le panorama qui se développera devant vous.
L’autre principale édifice du village est bien sûr la très vieille église Saint-Michel dont le clocher aurait été à l’époque l’une des tours de garde du château féodale. Le reste du castelnau est véritablement somptueux certaine maison de l’enceinte extérieur garde les traces d’anciens remparts signe que le village de Lavardens était une véritable bastide. Tous ces éléments en font bien évidemment l’un des plus beaux villages de France.
Informations

Château de Lavardens. Top 5 des plus belles choses à voir dans le Gers

Cathédrale Sainte-Marie d’Auch

Nous allons maintenant visiter l’ancienne capitale de la Gascogne et la préfecture actuelle du Gers, Auch. Et à Auch la star c’est la Cathédrale Sainte-Marie. Une cathédrale du 15ème siècle dont la construction débuta dès 1489 mais qui mettra pas moins de 2 siècles pour finalement s’achever en 1680. C’est un véritable joyaux du passé au cœur de cette ville grouillant de modernisme. La Cathédrale Sainte-Marie de Auch est l’un des derniers grands ouvrages Gothiques réalisé en France. Enfin on parle ici d’architecture Gothique car c’est le style qu’on eu voulu lui donner à l’époque de sa conception, mais étant donné sa très lente édification, (presque 200 ans) et les styles ayant évolué, elle sera de ce fait très fortement inspiré par la Renaissance. De la même façon on retrouvera à l’intérieur un mobilier de style Baroque et dans le chœur de la cathédrale c’est une fascination incontrôlable qui vous prendra devant le gigantesque retable de Pierre II de Souffron et encore plus par le travail exceptionnelle d’ébénistes anonymes qui ont sculptés et taillés avec brio les 112 stalles en chêne massif qui rassemble plus de 1500 personnages. Un travail d’une formidable qualité, une œuvre dans une œuvre. La Cathédrale peut d’ailleurs encore aujourd’hui s’enorgueillir d’avoir eu comme visiteur l’un des plus grand Roi de notre histoire, le Roi Soleil, Louis XIV. Enfin, l’apothéose de ce lieu unique ce sont les époustouflants vitraux du maître verrier Arnaud de Moles du tout début du 16 ème siècle qui sont considérés comme les plus beaux de cette époque . Les vitraux sont très colorés et ornementés d’une profusion de détails.
Un intérieur grandiose et majestueux, une architecture hétérogène reprenant le meilleur de chaque style, la cathédrale d’Auch est une merveilleuse œuvre d’art né de la collaboration entre certains des plus grands artistes et artisans de notre histoire.
Informations

Cathédrale Sainte-Marie d’Auch. Top 5 des plus belles choses à voir dans le Gers

Musée des Amériques, Auch

Le musée des Amériques, anciennement nommé “Musée des Jacobins” car le bâtiment qui abrite ce musée est un ancien couvent Jacobins du 15ème siècle. Le musée des Amériques même s’il possède de nombreuses et diverses précieuses collections, est toutefois réputé pour l’une d’elles, sa très riche collection d’œuvres d’art et d’objets Précolombiens. En effet ce ne sont pas moins de 20 000 objets et 8000 œuvres qui sont ici exposées en faisant le musée possédant la plus grande collection d’art précolombiens de France juste après le musée du Quai Branly à Paris. Le musée des Jacobins de Auch fondé en 1793 est également l’un des musées les plus anciens de France. La naissance de ce superbe musée est notamment dû à un homme, Guillaume Pujos, un précurseur, passionné d’archéologie pour les ethnies d’Amérique latine qui deviendra à son retour en France, conservateur du musée et lèguera à sa mort sa précieuse collection, la première de ce type pour le musée. Au fil du temps d’autres donations suivront et notamment la plus titanesque de madame Lions avec plus de 6500 pièces. Les trésors les plus précieux du musée sont certainement les tableaux de plumes Mexicains d’une exceptionnelle rareté et en particulier l’invraisemblable Messe de Saint-Grégoire.
Mais le musée possède également de très belles autres collections : de l’antiquité Gallo-Romaine et de l’histoire de la ville mais aussi d’antiquités égyptiennes et une sublime collection des Beaux-Arts du 17 au 20 ème siècle.
Informations

Musée des Jacobins, Auch. Top 5 des plus belles choses à voir dans le Gers

Larressingle

Larressingle. Top 5 des plus belles choses à voir dans le Gers
226 Views

Partir Faire Du Tourisme En Corrèze

Cette semaine on se dirige vers la Corrèze dans le Limousin connue pour ses vastes étendues verdoyantes et ses paysages hors du commun.
Embarquez pour un merveilleux week-end à la découverte des fantastiques villages Corréziens tous plus somptueux et bouleversant les uns que les autres. Nous passerons donc par 5 des plus beaux villages de France du département de la Corrèze, avec l’Uzerche, Saint-Robert, Turenne, Curemonte et l’inimitable Collonge-la-Rouge.
On peut se rendre en Corrèze en 2h30 de route depuis Bordeaux ou Toulouse et en moins de 3h en partant de Lyon.

Uzerche, Corrèze

On commence très fort avec la troublante beauté d’Uzerche la Perle du Limousin. Uzerche est une petite ville de Corrèze situé sur un éperon rocheux au bord de la jolie rivière de la Vézère. Ce que l’on peut dire c’est que le spectacle est ahurissant lorsque l’on s’approche de cette ville par la rivière. Le meilleur moyen de découvrir ce lieu hors du commun est d’ailleurs de descendre la rivière en petite embarcation ou encore en kayak car la ville est situé dans un méandre de celle-ci. Il est évident que au cours de son histoire Uzerche est connu quelques avantages qui l’aurait fait prospérer de façon extrêmement lucrative. Effectivement on pourrait aussi bien la surnommer : “la ville des châteaux”, d’ailleurs un dicton très connu dans la région nous confie : “Qui a maison à Uzerche, a château au Limousin”. Tout est dit, on ne s’attend vraiment pas à découvrir un village aussi riche au niveau patrimoine architectural en plein milieu de la Corrèze. L’explication est que Uzerche est l’ancienne capitale du Limousin et a bénéficier au 15ème siècle, après le passage du roi Louis XI en 1463 de devenir la terre d’accueil d’une sénéchaussée, la délégation du pouvoir du Roi en province. De ce fait la ville jouissant déjà d’un certain confort dû à la présence de l’abbaye de Saint-Pierre, va continuer à s’enrichir grâce à l’emménagement des magistrats, des avocats et autres notables royaux nécessaire à sa nouvelle fonction. Et bien sûr tous ces nouveaux arrivant forts aisés vont vouloir construire des demeures dignes de leur condition. C’est ainsi que Uzerche devint la Perle du Limousin, un joyau resplendissant qui en met plein les yeux au moindre regard. Inutile de vous lister les monuments et édifices à voir, ici c’est toute la ville qui est à visiter on vous conseille donc les visites guidées prévues à cet effet.
Informations

Uzerche. Que faire ce week-end ? Partir faire du tourisme en Corrèze

Saint-Robert, Corrèze

Partons maintenant faire un tour dans l’un des plus beaux villages de France, Saint-Robert. Saint-Robert est un ravissant village médiéval où toute les maisons sont en pierre et les toits en ardoise. Il s’articule autour de son église, l’Église Saint-Robert juché sur le sommet de la colline, le plus bel endroit du village qui offre à tous les visiteurs et habitants un panorama exceptionnel à 360 degrés sur les prairies verdoyantes de la Corrèze. L’Église Saint-Robert est une jolie église romane du 11ème siècle en pierres calcaires qui avoisine très certainement le millénaire d’existence. S’y rendre un jour de grand soleil, se promener dans ses rues pavées, se perdre dans la contemplation du paysage ou encore prendre l’apéro au soleil sur la place du village en dégustant les succulents produits locaux ,c’est tout cela vivre à Saint-Robert. En été Saint-Robert accueille de nombreux concerts de musique classique.
Informations

Église Saint-Robert. Que faire ce week-end ? Partir faire du tourisme en Corrèze

Turenne

Turenne, encore l’un des plus beaux villages de France ? Évidemment, mais on ne sait pas vous, mais nous, il nous fait carrément pensé au Mont Olympe ! Une fois de plus, c’est un sublime village médiéval avec ses grandes maisons en pierre et aux toits en ardoise, installé sur une colline verdoyante qui nous tend les bras. À son sommet, l’édifice le plus impressionnant le Château de Turenne. Le château de Turenne dont il ne reste plus qu’aujourd’hui que son massif donjon rectangulaire appelé la Tour du trésor, l’esplanade et les ruines du châteaux transformées aujourd’hui en un merveilleux jardin perché et enfin à l’extrémité du plateau rocheux, une splendide tour ronde à créneaux, la Tour César.
Le Châteaux de Turenne qui datait en partie du 13 ème siècle était d’une beauté et d’une élégance spectaculaire, vous pouvez encore l’admirer aujourd’hui sur des peintures et autres visuels présent dans la ville. Turenne à travers son histoire a eu la chance de jouir d’une très grande indépendance vis à vis de la couronne de France. C’était un privilège accordé par le Roi qui faisait de Turenne un Vicompté, ce qui lui permettait de s’administrer seul, de ne pas payer d’impôt national au Roi mais seulement les redevances habituels au seigneur de Turenne. Le château de Turenne se visite avec les quelques bâtiments et dépendances encore debout et surtout le sublime jardin-terasse à la Française qui offre une atmosphère romantique et un ravissements intense. Enfin grimpez jusqu’en haut de la Tour César à 20 mètres supplémentaire de hauteur pour observer les formidables paysages verts et vallonés à 360 degrés.
Informations

Turenne. Que faire ce week-end ? Partir faire du tourisme en Corrèze

Curemonte, Corrèze

Nous continuons notre tour des plus beaux villages de France avec celui de Curemonte qui pour une fois n’est pas bâti sur une colline de forme ovale mais sur arrête rocheuse ce qui fait de Curemonte un village tout en longueur. Mais la spécificité qui fait de Curemonte un magnifique village ce n’est pas seulement sa position géographique mais bien évidemment son patrimoine architectural et historique. En effet le village de Curemonte avec ses 200 habitants peut s’enorgueillir de compter dans ses rangs pas moins de 3 châteaux, mais aussi 3 charmantes petites églises parmi toutes ses maisons nobles et sans oublier une ancienne halle. On trouve ainsi le Château de Saint-Hilaire et le Château des Plas qui se font face, séparés par quelques mètres à peines et qui appartinrent pendant un moment à deux familles nobles, rivales. Leur rivalités nous apparait aujourd’hui de façon amusante, via l’architecture, la hauteur et les dimensions de leurs châteaux respectifs, comme si les édifices avaient hérités des vices et des mœurs de leurs anciens propriétaires. Les deux châteaux sont d’un peu près de la même époque ( 13ème-14ème siècle) mais leurs architectures diffèrent quelques peu, ainsi il est aisé de les différentiés, le Château de Saint-Hilaire possède des tours rondes à mâchicoulis, tandis que le Château des Plas à lui des tours à mâchicoulis carrées. Enfin, un dernier château un peu plus modeste, du 14ème siècle, se trouve à Curemonte, c’est le Château de la Johannie.
Informations

Curemonte. Que faire ce week-end ? Partir faire du tourisme en Corrèze

Collonges-la-Rouge

Ce qu’on peut dire c’est que le nom annonce la couleur ! Collonges-la-Rouge comme l’on pourrait s’en douter est l’un, voir LE plus beaux, des 5 plus beaux villages de France du département mais possède également une spécificité très rare qui en fait un village complètement unique en France, le village est rouge ! Oui rouge ! Vous avez bien entendu, à Collonges-la-Rouge tous les bâtiments sont rouges. Le village tout entier est effectivement bâti en gré rouge, cette pierre couleur rubis que l’on trouve en quantité aux alentours. Ce sont des moines qui comme souvent furent à l’origine de la création du village en fondant au 8ème siècle un prieuré. La religion attira les pratiquants, puis les paysans et rapidement Collonges-la-Rouge vit le jour, tout en rouge.
Si vous essayez de deviner son surnom on pari que vous n’y parviendrez pas ! La ville est surnommée “la cité au 25 tours” … car oui dans ce merveilleux village il n’y a pas que sa couleur qui est exceptionnelle mais aussi son architecture. Le village compte en effet bon nombre de châteaux, manoirs, hôtels particuliers et autres belles demeures. Le site bénéficiait lui aussi des avantages du Vicomté de Turenne qui l’exemptait d’impôts royaux. En se promenant ou en déjeunant sur l’une des places de Collonges on se sent un peu comme à une journée à Disneyland, plongé dans un monde inventé et construit pour nous, comme si tout ceci n’était pas tout à fait réel. Un délicieux sentiment de légèreté et de nostalgie nous enivrent alors…
Informations

Collonges-la-Rouge. Que faire ce week-end ? Partir faire du tourisme en Corrèze

N’oubliez pas de lire nos articles sur d’autres départements de France pour faire le pleins d’inspirations voyages et week-end :
Que faire ce week-end ? Visiter le Loir-et-Cher

367 Views

Top 10 des meilleures activités à faire dans l’Aude

Bienvenue dans l’Aude, un département de la région Languedoc-Roussillon très riche en activités, nature, patrimoine historique et architecturale de France. Vous nous accompagnerez sur la route des incroyables châteaux Cathares perchés sur leurs montagnes escarpées à des altitudes défiant l’entendement. Vous visiterez aussi la plus grande cité médiévale de toute l’Europe et vous engouffrerez dans les profondeurs ténébreuses de la terre… Enfin vous vous détendrez en profitant des Gorges et des rivières rafraîchissantes de l’Aude. Un gros programme donc pour vos futurs séjours ou week-ends.
On peut se rendre dans l’Aude en moins d’1h en partant de Toulouse, en 1h30 de Montpellier et en moins de 3h de Barcelone.

Gorges de Galamus, Aude

On connait bien les Gorges de l’Ardèche en France mais on sous estime beaucoup trop toutes les autres. Car oui en France nous bénéficions d’un patrimoine naturel exceptionnel et vous seriez surpris par exemple du nombre de sublimes gorges méconnue ou carrément inconnue qui se dissimulent sur notre territoire. C’est le cas des Gorges de Galamus et de la rivière de l’Agly qui s’écoulent sur seulement 5 km mais offre de beaux points de vues et paysages, quelques bassins naturels pour se baigner mais surtout une super descente en Canyoning avec de nombreux sauts et longues glissades pour les plus intrépides d’entre vous ! Quelques chemins de randonnées ou des circuits de VTT sont également proposés. Et si après cela vous n’en n’avez toujours pas assez, vous pourrez vous rendre à 1h de route dans la Clue du Terminet où un autre parcours encore plus étroit et d’incroyables paysages de Canyon vous attendent. Les Gorges du Terminet attendent les aventuriers en quête d’adrénaline et de sensations fortes.
Informations

Gorges de Galamus. Top 10 des meilleures activités à faire dans l’Aude

Ermitage Saint-Antoine de Galamus

Non loin de là, nous nous engouffrons au cœur de la montagne par un tunnel creusé à même la roche. Enfin on aperçoit la fin du tunnel et la lumière du soleil qui pourfend l’obscurité. Éblouis nous sortons finalement pour découvrir que nous avons carrément traversé la montagne, face à nous une gigantesque falaise semble vouloir nous écraser. Mais accroché à celle-ci, surprise, quelques constructions typiques du pays, en contre bas s’écoule la rivière de l’Agly, nous sommes revenus dans les Gorges de Galamus.
L’Ermitage Saint-Antoine de Galamus est un lieu complètement isolé et caché de tous. La première source dont ai fait mention l’Ermitage de Galamus date du 14ème siècle mais il est évident que le lieu eu été découvert et fréquenté bien des siècles auparavant. Quoi qu’il en soit dès le 14 ème siècle une grotte naturelle est investie par des moines franciscains désireux de s’isoler et de vivre en marge du monde.
L’Ermitage de Saint-Antoine de Galamus est un lieu extraordinaire, à l’intérieur la magie opère immédiatement on découvre un petit hôtel, des statues, des bougies, disposées dans la grottes au milieux des roches. À l’extérieur c’est le spectacle de la nature avec les Gorges pour décor. Un site extraordinaire qui est encore aujourd’hui un endroit de pèlerinage et un lieu hautement spirituel.
Informations

Ermitage Saint-Antoine de Galamus. Top 10 des meilleures activités à faire dans l’Aude

Châteaux Cathares, l’Aude

Nous allons maintenant nous armer de courage et grimper jusqu’au sommet des montagnes pour explorer les somptueux château Cathares qui font la réputation de la région et du département de l’Aude. On les appelle Châteaux Cathares car à cette époque la région Occitane était un royaume indépendant et n’appartenait pas encore à la couronne de France. Au 10ème siècle un nouveau mouvement religieux, une nouvelle branche du christianisme fait son apparition en Europe et en France, le Catharisme. Le Catharisme séduit rapidement en France, ils prônent la pauvreté et dénigre la richesse de l’Église. Alors au 12ème siècle le pape déclarera les Cathares comme hérétiques et leurs donnera la chasse. Une véritable croisade intérieure, une purge digne de l’inquisition où les Cathares seront traqués et massacrés. Beaucoup d’entre eux se réfugient dans le Sud et notamment en Occitanie où cette religion est assez répandue et plutôt bien acceptée. Les objectifs politiques et expansionnistes du Roi de France rejoignent alors ceux de l’Église Catholique. Sous prétexte de pourchasser les ennemis de Dieu, les armées Françaises envahissent la région et finissent pas l’annexer. Plusieurs communautés de Cathares vivant en autarcies pour survivre, s’établirent au sommet des montagnes environnantes. En construisant des castrums les Cathares pouvait ainsi facilement se protéger et vivre loin des catholiques. Mais ce ne sont certainement pas eux qui ont érigés ces monumentales forteresses que l’on appelle aujourd’hui châteaux Cathares. Non, les cathares vivait dans de véritables villages. Malgré quelques dizaines d’années de vie paisible les communautés seront rattrapées les unes après les autres et tous ceux qui refuseront de se convertir au Catholicisme seront exterminés par les armées Françaises et l’Inquisition. Les villages Cathares au sommet des montagnes resteront leurs derniers bastions et notamment Montségur qui est connu pour avoir été l’un des derniers à tomber.
Les superbes ruines des immenses et massives forteresses que vous pouvez admirer aujourd’hui ont elles été construites sur les ruines des villages Cathares, par le Roi de France pour protéger les nouvelles frontières du royaume.

Châteaux Cathares. Top 10 des meilleures activités à faire dans l’Aude

Château de Quéribus

C’est l’un des châteaux les plus connus des châteaux Cathares de par son imposante architecture mais aussi bien évidemment de par son exceptionnelle conservation à plus de 725 mètres d’altitude, le Château de Quéribus veille sur la région et scrute l’horizon depuis plus de 1000ans. Pourtant son exceptionnel et imposant donjon semble rester intact et n’a pas l’air de subir les affres du temps et des éléments. Le château de Quéribus ne fait qu’un avec le pic rocheux de la montagne, il était protégé par 3 enceintes à étages, d’épais remparts et des systèmes défensifs s’étalant sur 400 ans d’évolutions techniques et technologiques allant des archères et assomoirs jusqu’aux meurtrières pour canons. Une structure défensive perchée à une telle hauteur pouvait se révéler compliqué à ravitailler, ainsi elle fut conçue pour qu’une vingtaine d’homme puisse tenir la place pendant des mois. Les Cathares, dirigés par le chevalier Chabert de Barbaira résisteront 3 semaines aux armées de Louis IX avant que le chevalier ne se rende et que le castrum tombe en mai 1255.
C’est un lieu extraordinaire à ne pas rater, l’architecture intérieure vous réserve également de belle surprises.
Informations

Château de Quéribus. Top 10 des meilleures activités à faire dans l’Aude

Château de Peyrepertuse

La cité céleste, l’ainé des 5 fils de Carcassonne, le Château de Peyrepertuse est un château légendaire en Occitanie. Cette formidable forteresse fut érigé à 800 mètre de hauteur il y’a plus de 1200 ans et le site était déjà occupé depuis l’antiquité par les Romains il y’a 2000 ans. C’est le plus grands des châteaux dit “Cathares” de la région, 300 mètres de long, 60 mètres de large, c’est une forteresse tentaculaire qui s’étend sur la montage et semble en épouser les moindres formes. Le château est tellement vaste qu’il s’organise en plusieurs parties, tout d’abord la partie du premier château avec de longues courtines et chemin de ronde, un donjon et l’église Romane Sainte-Marie et d’une chapelle datant du 12ème siècle. Encore plus haut sur le roc démesuré de San Jordi le second château plus récent, de 1242 érigé par le Roi Louis IX surnommé Saint Louis. Cette partie plus récente de la forteresse a été conçue pour être totalement indépendante en ressource et en défense en cas d’invasion de la forteresse en contrebas, elle était donc parfaitement autonome et permettait de continuer à se défendre très efficacement.
Informations

Château de Peyrepertuse. Top 10 des meilleures activités à faire dans l’Aude

Carcassonne, l’Aude

Bienvenue dans la cité médiévale de Carcassonne, la cité millénaire, la cité fortifiée. Bienvenue dans la plus grande cité médiévale et le plus grand ensemble fortifié d’Europe ! En effet la cité est extrêmement impressionnante avec ses deux imposantes murailles successives qui comptabilisent pas moins de 3 kilomètres de remparts et ses 52 tours défensives. C’est une extraordinaire forteresse vieille de plus de 2000 ans s’étendant sur une surface de 11 hectares. En effet des communautés Celtes et Gauloises vivaient déjà sur ce site avant l’invasion des Romains. Puis au 5 ème siècle ce sera au tour des Wisigoths d’envahir la cité et d’en prendre possession, ils l’a conserveront pendant presque 300ans subissant néanmoins régulièrement les attaques des Franc, elle passera ensuite aux mains des arabes pendant environ 30ans. Jusqu’à ce que Pépin le Bref anéantisse les envahisseurs et annexe la cité au Royaume des Francs en 759. N’hésitez pas à passer au moins 2 jours dans la cité et à y dormir. Le soir le lieu parait encore plus magique, on se sent transporter dans un autre âge, en battant les pavés de la cité enchantée de Carcassonne. N’oubliez pas de visiter le Château Comtal et la Basilique Saint-Nazaire. Vous devez impérativement faire une visite guidée de la ville pour en apprendre plus sur son histoire très riche et on le rappelle, très étendue et découvrir tous ses secrets.
Informations

Carcassonne. Top 10 des meilleures activités à faire dans l’Aude

Gouffre de Cabrespine

Le Gouffre de Cabrepine n’est pas un gouffre à proprement parlé mais ce qui est sûr c’est que c’est une gigantesque cavitée naturelle de plus de 250 mètres de profondeur qui fut formé grâce des millions d’années d’érosion. Le plus incroyable encore c’est que les spéléologues n’ont même pas terminé d’explorer la totalité des grottes et galeries. Les premières salles de cette immensité furent découvertes en 1934 par des spéléologues de la région mais c’est en 1968 que certains observeront une chauve-souris se faufilé par un trou d’une dizaine de centimètre et découvriront ainsi le reste du gouffre presque sans fond. On trouve dans le Gouffre de Cabrespine une multitudes de formations calcites extraordinaires, de grande beauté et parfois très rare. Ainsi vous pourrez admirer de grands stalactites et stalagmites mais aussi de somptueuses colonnes, cascades de majestueuse draperies et plus rare encore de raffinés flocons d’aragonites.
Informations

Gouffre de Cabrespine. Top 10 des meilleures activités à faire dans l’Aude

Lisez aussi nos articles sur les départements limitrophes, cela pourrait vous servir !
Que faire ce week-end ? Visiter les Pyrénées-Orientales

208 Views

Les plus belles choses à voir dans le Loir-et-Cher

Bienvenue dans le Loir-et-Cher, un département au cœur de la vallée de la Loire. Vous vous en doutez ici l’honneur sera mis sur les châteaux, car c’est l’une des régions les plus riches de France au niveau du patrimoine architecturale. Mais le département du Loir-et-Cher réserve aussi quelques surprises inattendues mais tout aussi exceptionnelles. Partons à la découverte de certains des plus beaux châteaux de France et du monde.
Le département du Loir-et-Cher est à seulement 2h de route de Paris, environ 40min de Tours, à plus de 3h de Nantes et un peu plus de 4h de Lyon.

Château de Chambord

Voici venu le temps de découvrir la perle de la Loire, le joyaux de la France et de la Renaissance, le divinissime Château de Chambord. C’est à l’initiative de François 1er de que l’on doit cette merveille. Au départ le Roi de retour victorieux de la bataille de Marignan opposant les armées Françaises et Vénitiennes aux mercenaires Suisses, voulait s’offrir une nouvelle et somptueuse résidence de chasse mais décida finalement de convertir ce projet en une ambition pharaonique qui appuierait son pouvoir et son règne et lui permettrait sans doute de marquer l’histoire à jamais. Inspirer et très admiratif des chefs d’œuvres de la Renaissance Italienne, il s’apprête alors à créer le plus divin des palais, la représentation même de l’apogée de la Renaissance. Un Versailles avant l’heure, que François 1er ne manquera pas d’exhiber aux souverains et représentants étrangers afin de démontrer sa puissance et sa grandeur.
La construction commença en 1519 et sollicita de 1500 à 2000 ouvriers pendant plus de 22 ans. Mais Chambord n’était pas terminé en 1541, le chantier à simplement connu de très importantes coupures suite aux contextes géo-politique et il faudra attendre encore 140 ans, sous le règne de Louis XIV pour que l’œuvre soit enfin complétée. Louis XIV organisera par ailleurs des fêtes somptueuses et de gigantesques parties de chasse avec sa cour. On y verra notamment la toute première représentation du
“Bourgeois Gentilhomme” de Molière.
Le résultat final après un siècle et demi de conception et de construction est un véritable joyaux, un trésor Français unique au monde. En effet si l’aspect extérieur nous évoque la définition même de l’art sublimé de la Renaissance, le Château de Chambord est basé sur des plans des châteaux médiévaux et s’appui également sur des structures d’inspiration Gothique. Mais la plus encore étonnante prouesse architecturale de ce majestueux château sont les particularités symétriques conduisant à la tour centrale, la Tour des Lanternes, la plus haute du château dans laquelle s’élève, au cœur de l’édifice, l’escalier à double spirale que l’on prétend avoir été imaginé par Léonard de Vinci lui même.
Enfin de longues, voir très très longues balades vous attendent à la sortie du château dans ce qui est le plus grand parc forestier clos de France. Ce n’est pas moins de 1000 hectares de promenade qui vous attendent sur 5400 au total. Sans oublier le meilleur pour la fin, dans cet immense parc forestier la faune et la flore sont protégées et il n’est pas rare d’apercevoir des animaux sauvages tels que des biches, des cerfs, des familles de sangliers ou même encore des mouflons ! Alors ouvrez bien l’œil et profitez de cette expérience exceptionnelle dans l’un des plus grands et des plus beaux Château de France.
Informations

Château de Chambord. Les plus belles choses à voir dans le Loir-et-Cher

Château Royal de Blois

L’extraordinaire Château Royal de Blois, encore une fois c’est un édifice unique en France de par sa grande beauté bien sûr mais aussi parce que le Château de Blois est composé de 4 ailes différentes reliées entre elles autour de la cour centrale. Chacune des ailes appartient à un genre architecturale précis et reflète une époque passée ainsi que le souverain qui lui est associé. Ainsi vous pourrez contempler une façade médiévale du 13 ème siècle, une façade Gothique en brique rouge avec galerie couverte, piliers et colonnades que fit aménager Louis XII à la fin du 15 ème siècle. Mais aussi une façade Renaissance d’un blanc immaculé et aux multitudes de détails sculptés, qui est de loin la plus remarquable car côté cour, en son centre, se dresse le monumental escalier en spirale, magnifiquement conçu et divinement sculpté, on a du mal à en détacher les yeux. Coté ville la façade des Loges offrent au habitants une exceptionnelle séries d’arcades sur 3 niveaux, semblable à des loges de théâtre, elles ont été créés ainsi, pour que l’on puisse admirer, à l’époque, les jardins dans les meilleures dispositions depuis le château. C’est François 1er qui fit construire cette façade au début du 16ème siècle. C’était alors sa première contribution aux trésors du patrimoine de France et l’on reconnait bien là son goût sans limite pour l’art de la Renaissance. Vient enfin la 4ème façade de style classique survenue au 17ème siècle par Gaston d’Orléans, qui annonce l’arrivée d’un nouveau style dans lequel Louis XIV puisera pour donner naissance au Château de Versailles.
Vous l’aurez compris le Château Royal de Blois est une pièce unique du patrimoine Français, une frise chronologique de l’architecture et de l’histoire du pays.
Informations

Château Royal de Blois. Les plus belles choses à voir dans le Loir-et-Cher

Troo, Loir-et-Cher

Bienvenue dans le féérique village de Troo, un village qui semble tout droit sortie de l’imagination de J.R.R Tolkien et qui aurait pu inspirer le village des Hobbits de la célèbre saga du Seigneur des anneaux. Oui car le village de Troo est l’un des villages les plus troglodytes de France, c’est à dire qu’il possède un bon nombres d’habitations souterraines. En effet depuis plus 2000 ans, les Celtes et les Gaulois ont investi les grottes et cavités naturelles des alentours et même creusés la roche calcaire afin de pouvoir y vivre. Oui vous avez bien compris, les légendes et comptes des nains creusant les montagnes et vivant sous terre ne sont finalement plus si imaginative que ça.
À première vue, d’apparence, c’est un adorable petit village verdoyant établi sur une colline au bord du Loir. À son sommet trône une ancienne motte féodale destinée à l’origine à veiller et protéger la contrée avoisinante. Il ne reste aucune fortification aujourd’hui et la motte à été reconvertie en parc et en superbe point de vue et d’observation. À ses côtés siège le deuxième sommet du village, la collégiale Saint-Martin de Troo, qui fut fondée en 1050 par Geoffroy Martel, de style principalement gothique elle fut à travers le temps maintes fois reconstruite et réaménagée. À l’intérieur un magnifique gable du 14ème siècle superbement conservé.
Mais la véritable richesse du village sont ses maisons troglodytes creusées à même la roche, dont les façades sont aussi les parois de la montagne. Cela donne lieu à des décors surréalistes, avec ses ravissantes petites fenêtres dissimulées dans la roche et parfois noyées dans la végétation. Vous devrez visiter la Cave des Yuccas qui se trouve être un écomusée qui reconstitue l’habitat typique d’un Troglodyte du 19 ème siècle. Vous serez surpris par la beauté des façades, terrasses, jardins et le confort de ses maisons-grottes.
Enfin vous devrez absolument explorer l’extraordinaire Grotte Pétrifiante avec sa salle blanche immaculée que l’on penserait recouverte de draps de soies tant l’écoulement de l’eau au fil des siècles l’a recouverte de calcaire. Encore une fois c’est une grotte vieille de 300 ans toute droit sortie d’un rêve, qui s’offre à vous…
C’est cela Troo, une plongée au cœur des rêves, là où les frontières entre réel et imaginaire s’estompent…
Informations

Village de Troo. Les plus belles choses à voir dans le Loir-et-Cher

Chaumont-sur-Loire

Le château de Chaumont-sur-Loire vit le jour il y’a déjà plus de 1000 ans. Il fut construit à l’origine par le compte de Blois pour défendre la ville contre les attaques répétées des armées des comptes d’Anjou mais il sera malheureusement entièrement détruit par Louis XI au 15ème siècle en 1465 afin de punir les rebelles de la famille d’Amboise pour s’être ligués et élevés contre le pouvoir royal. Fort heureusement la famille d’Amboise rentrera à nouveau dans les bonnes mœurs du Roi et sera autorisée à le reconstruire. La forteresse médiévale de Chaumont-sur-Loire prendra alors peu à peu des airs de château de plaisance s’imprégnant de l’art Renaissance, mais gardant tout de même une silhouette et des attributs médiévaux. Une pure merveille ressortira alors de cet assemblage, un idylle d’architecture, un château de princesse perché sur sa colline au bord des eaux de la Loire.
La visite vous ravira tant il y’a de pièces richement décorées à découvrir, des pièces de mobiliers exceptionnels, des boiseries divinement sculptées et de monumentales tapisseries dont le véritable trésor du château de Chaumont, “La tenture des Planètes et des Jours”, une exceptionnelle œuvre d’art composée de 8 tapisseries datant de 1570.
Mais une fois après vous être nourri de l’immense beauté du château, il vous restera à arpenter le parc et les fabuleux Jardins du domaine de Chaumont-sur-Loire, qui accueil chaque année le Festival international des Jardins et présentent donc un ensemble de jardins et créations paysagères du monde entier.
De plus des expositions d’art moderne et contemporain sont organisées tout au long de l’année.
Enfin la dernière partie du domaine sont les écuries du château qui au
19 ème siècle était considérées comme étant les plus modernes et luxueuses d’Europe.
Informations

Château de Chaumont-sur-Loire. Les plus belles choses à voir dans le Loir-et-Cher

Zoo de Beauval, Loir-et-Cher

Attention attention, nous tenons à avertir nos chers lecteurs que nous sommes extrêmement soucieux du bien être animal et que nous ne parlons pas des zoos ou autres centres animaliers quand nous ne somme pas sûr à 100% que les animaux sont parfaitement bien traités et que l’établissement en question n’a pas pour vocation la conservation et la reproduction des espèces menacées ou encore la recherche et l’étude des animaux. Toutefois il ne faut pas être dupe, il est extrêmement difficile de réintroduire en milieu sauvage, un animal né en captivité. Il serait mentir d’affirmer que les zoos ont pour vocation de réintroduire leurs animaux dans leurs milieux naturels. En revanche il est clairement établi que les établissements de qualités comme le Zoo de Beauval participent activement à la sauvegarde et à la reproduction d’espèces menacées. De plus les établissement de ce type consacre une partie de leurs rentes au financement de projets divers comme la conservation des habitats naturels dans les pays d’origine des animaux.
Le Zoo de Beauval est l’un des 4 plus beaux zoos du monde. Avec plus de 35 000 spécimens réparti en plus de 800 espèces c’est le parc animalier le plus richement peuplé et le plus diversifié de France. Les animaux s’ébattent dans une vingtaine de milieux conditionnés, réparti sur plus de 40 hectares. Le plus impressionnant est certainement le Dôme Équatorial recouvrant une surface d’environ 1 hectare et atteignant jusqu’à 38 mètres de haut. C’est un véritable monde à part, un écosystème géant qui respire et vie dans sa bulle. Le Zoo de Beauval possède également de nombreuses espèces rares et c’est également le seul zoo en France où vous pourrez contempler des pandas.
Informations

Zoo de Beauval. Les plus belles choses à voir dans le Loir-et-Cher

Château de Cheverny

Une nouvelle fois c’est l’un des plus merveilleux château de la Loire que nous vous présentons ici, le palais enchanté, le merveilleux Château de Cheverny. À l’origine le domaine de Cheverny était un terrain viticole avec des vignes, un pressoir et quelques habitations, mais vers 1500 Raoult Hurault va faire fortifier la maison principale et les édifices déjà présent. Ainsi émerge le premier château de Cheverny, un magnifique château Renaissance. Mais 100 ans plus tard, vers 1624, Henri Hurault et son épouse Marguerite Gaillard décident de complètement renouveler le château pour en faire une demeure plus moderne. Un nouveau château voit alors le jour, de style classique cette fois-ci, sous la direction de l’architecte Jacques Bougier qui lui donne l’apogée d’une architecture Louis XIII. Une architecture gracieuse et plus sobre comparé à l’édifice Renaissance précédent qui ne manquera pas de séduire et notamment un artiste en particulier, le père de Tintin, Hergé. En effet si vous avez déjà lu la bande dessiné :”Les Aventures de Tintin” vous vous rappelez sûrement que le meilleur ami de notre héros, le Capitaine Haddock possède un château de famille, le château de Moulinsart. Il vous suffit de cacher les deux ailes latérales du Château de Cheverny avec vos mains pour voir apparaitre comme par magie la copie conforme et réelle du château de Moulinsart.
Les intérieurs sont superbement préservés et richement décorés et vous pourrez en plus visiter la partie de l’exposition permanente et très vivante consacré à Tintin.
Un tel château possède bien sûr le domaine qui va avec, ainsi le domaine de Cheverny s’étend sur environ 100 hectares réparti autour du château en un superbe jardin à la Française mais aussi un jardin à l’anglaise, des plans d’eau, un potager et d’une orangerie. Enfin vous aurez la chance de pouvoir vous promenez dans les 5 jardins thématiques du Château de Cheverny :
le Jardin Potager déjà énoncé, le Jardin des Apprentis, le Jardin de l’Amour, le Jardin des Tulipes et enfin le Labyrinthe de Cheverny.
Informations

Château de Cheverny. Les plus belles choses à voir dans le Loir-et-Cher

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à lire nos autres articles sur les départements Français :
Visiter le Lot-et-Garonne

320 Views

Top 5 des meilleures sorties et choses à voir en Saône-et-Loire

Partez à la découverte de la Saône-et-Loire avec “Que faire ce week-end” en Bourgogne. Nous commencerons par la visite et apprendrons l’histoire de ce qui fut la plus grande et plus importante cité ecclésiastique du monde occidental bien avant Rome, puis nous découvrirons les splendeurs médiévales de la région pour ensuite en apprendre plus sur la vie du plus célèbre Mâconnais du Pays et marcher dans ses pas afin de tenter de saisir un soupçon de la beauté qui l’a tant inspiré dans ses écrits. Enfin nous irons nous nourrir d’art et d’eau fraiche pour finalement terminer notre épopée dans le lointain passé de la Gaule. On peut se rendre en Saône-et-Loire en à peine plus d’1 heure de trajet en voiture, en 3h30 de Paris et 1h40 en partant de Genève.

Cluny, Saône-et-Loire

Nous allons maintenant vous raconter l’histoire de la fondation de la plus grande abbaye qu’est connu la France et sa cité monastique qui régnait également sur l’Europe pendant un temps, “Rome avant Rome”, c’est la cité médiévale de Cluny et son abbaye. L’abbaye de Cluny fut fondée vers 910, il y’a plus de 1000ans par l’abbé Bernon et prône les règles de Saint-Benoit. L’abbaye de Cluny va bénéficier d’une très avantageuse particularité, elle sera indépendante et s’affranchira du pouvoir des seigneurs et des nobles de la région mais aussi des évêques, elle sera sous l’autorité directe du Pape et devra rendre compte à lui seul. Du fait de sa situation particulière l’abbaye de Cluny va très rapidement s’enrichir et s’étendre pour devenir une gigantesque cité ecclésiastique . À son apogée entre le 10ème et 12ème siècle l’ordre de Cluny comptera pas moins de 10000 moines et 1200 édifices réparti dans l’Europe médiévale. Les donations viennent de partout et les sommes enregistrés sont pharamineuse. Cluny deviendra alors le plus grand centre européen de la Chrétienté , mais aussi le centre intellectuel, culturel et d’étude de toute l’Europe. Malheureusement aujourd’hui, de cette fantastique et sublime abbatiale il ne reste seulement que 8% de la totalité des édifices. Fort heureusement le plus beau et le plus grand monastère d’architecture romane de l’époque a été sauvegardé et est parvenu jusqu’à nous, nous donnant une idée, vu ses proportions, de l’immensité de l’abbatiale de Cluny. Il vous faudra bien sûr visiter le musée d’art et d’archéologie du site, le musée Ochier qui expose dans l’ancien palais abbatial. La ville de Cluny est en elle même d’une beauté séculaire, c’est également le lieu qui compte le plus de maison ancienne d’art Roman de France.
Informations

Abbaye de Cluny. Que faire ce week-end ? Visiter la Saône-et-Loire

Le Château de Cormatin

Le galant château de Cormatin fut édifié au tout début du 17 ème siècle vers 1605 par Antoine du Blé d’Huxelles, une riche et très ancienne famille française de Bourgogne. C’est donc un château à l’architecture Renaissance qui est construit mais on lui donne pourtant de nombreux attributs médiévaux et des aspects défensifs militaires dû très certainement à la nostalgie de cette époque romantique et poétique. C’est un mariage très réussi qui s’offre à nous aujourd’hui, fin et subtile, formes légères, douves scintillantes, on se laisse transporter par son imagination dans cette atmosphère romanesque rêvant de parcourir le parc et les jardins en nobles tenues d’époque. Le Château de Cormatin est une merveille de féerie, entouré de ses divins jardins à la Française dans son domaine de 12 hectare dans lequel on retrouve, Le parterre fleuris faisant face au château, le jardin des 5 sens, un potager, un canal, des bassins, et enfin un délicieux labyrinthe, sans oublier la rivière qui travers le domaine, la Grosne.
Si l’extérieur est un paradis, l’intérieur est presque plus extraordinaire encore. En effet le Château peut se targuer d’avoir un intérieur exceptionnel, avec des murs peints, plafond en bois très richement peints et sculptés, aux dorures chargées et parfois recouvert de pierre précieuse comme dans la chambre de la Marquise. Le mobilier, les meubles, les bibelots et les tableaux sont pour la plupart d’origine ce qui exacerbe cette divine plongé dans le passé. Un fourmillement de décorations, de détails et d’étincellements nous font enfin comprendre l’expression “en prendre plein la vue”. Enfin une dernière surprise vous attend avec la découverte d’un cabinet de curiosité, sorte de salle d’expositions de tous les objets et spécimens trouvés par les nantis de l’époque et ramenés des 4 coins du monde.
Informations

Château de Cormatin. Que faire ce week-end ? Visiter la Saône-et-Loire

Basilique de Paray-le-Monial

L’une des plus belles églises romanes de la Région, la Basilique de Paray-le-Monial fut construite au 12 ème siècle au bord de l’eau de la rivière de la Bourbince, dans un style traditionnel roman. Sa face occidentale est épurée, complètement dépourvu de décorations ou d’artifices, presque austère tandis que le face orientale de la Basilique semble plus chargé du fait de l’architecture romane et de sa particularité à superposé les toits de tuile rond des chapelles (le chevet échelonné). Les couleurs chaudes de la pierre que cela soit de l’extérieur mais encore plus à l’intérieur, offre aux visiteurs une sensation chaleureuse et de bien être, lové entre les mains de dieu.
Informations.

Basilique du Sacré-Cœur de Paray-le-Monial. Que faire ce week-end ? Visiter la Saône-et-Loire

Château de Berzé

Il est avéré que dès le 10è siècle et depuis au moins 991 une forteresse tiens lieu et place sur la colline de Berzé-le-Châtel. C’est un château pré-féodal qui se tenait là et on l’imagine sans peine car comment ne pas penser à une machine de guerre lorsqu’on aperçoit pour la première au sommet de sa colline dominant ainsi tous les environs, le massif et imposant Château de Berzé. Remparts, enceintes, tours de défensives, meurtrières, donjon… tout y est. Il participera à de nombreuses batailles et ne subira que peu de rénovations et d’aménagements vers le 19ème siècle. Le reste du domaine est composé d’un magnifique jardin à la française aux superbes buis taillés et d’un grand potager où poussent une multitude de fruits et de légumes.
Informations

Château de Berzé. Que faire ce week-end ? Visiter la Saône-et-Loire

Lamartine, Saône-et-Loire

Nous allons maintenant partir sur les traces de l’un des personnages les plus illustres de la poésie Française, l’une des principales figures du Romantisme, mais aussi romancier et politicien, natif de la région bien évidemment, Alphonse de Lamartine, qui restera très attaché à sa région jusqu’à sa mort. On commence tout de suite par la Capitale du Pays Maconnais, Alphonse de Lamartine voit effectivement le jour en 1790 à Mâcon une belle ville coloré qui s’étend sur la rive Ouest de la Saône. Il fait bon vivre à Mâcon qui se donne des airs légers de ville du Sud en plein cœur de la Bourgogne. L’un des plus belles vues de la ville est très certainement de contempler la ville depuis la rive Est au niveau du magnifique pont millénaire de Saint-Laurent. Le symbole de la ville que vous aurez déjâ surement aperçue de loin est la très ancienne de la ville, la Cathédrale Saint-Vincent de Mâcon appelé le plus souvent le vieux Saint-Vincent, elle aussi n’est pas loin de fêter ses 1000 ans d’existence. Passons maintenant à un édifice beaucoup plus récent mais tout aussi sublime dans son style, l’Église Saint-Pierre de Mâcon. C’est une sublime église de style néo-roman d’une blancheur immaculée avec deux élégants clochers surmontant 3 portails finement sculptés. Elle fut construite au 19 ème par un élève de l’éminent architecte Viollet-le-Duc, André Berthier. Enfin vous pourrez en apprendre plus sur le personnage de Lamartine en visitant le musée qui lui est en grande partie dédié, le Musée des Ursulines.
Enfin si vous n’êtes pas rassasié vous pouvez toujours aller visiter la jolie maison où le poète à passer une partie de son enfance au Château de Milly et continuer jusqu’au “Château Lamartine” qui l’avait acquis en plus des dizaines hectares de vignes des alentours. Le superbe et romantique édifice se nomme aujourd’hui le Château de Saint-Point.
Informations

Château de Lamartine. Que faire ce week-end ? Visiter La Saône-et-Loire

Pour découvrir d’autres trésors de notre beau Pays, n’hésitez par à lire nos articles sur les départements Français :
Que faire ce week-end ? Visiter la Haute-Loire

327 Views

Lot-et-Garonne

Cette semaine on vous emmène découvrir le département du Lot-et-Garonne en Aquitaine. Un département surprenant emplis de châteaux forts à l’architecture bouleversante et aux charmes digne de compte pour enfant. Vous également partir explorer des grottes ou encore marcher sur les traces d’Henri IV.
Vous pouvez vous rendre dans le Lot-et-Garonne en voiture en à peine 1h en partant de Bordeaux et 1h20 de Toulouse.

Château de Duras

Le majestueux et sublime Château des Ducs de Duras vit le jour au 12ème siècle, vers 1137, sur l’initiative d’un Vicomte de la région, du nom de Guillaume Amanieu. Le premier château fut bien évidemment une forteresse médiévale avec un corps de logis carré et agrémenté de tours défensives à chaque coté. Puis au 14ème siècle, Gaillard de Goth qui avait pour frère le Pape français Clément V, fit agrandir, moderniser et fortifier le petit château du Moyen-Âge.. Enfin au 17ème et 18ème la Renaissance viendra imprégner l’architecture militaire du château, pour en faire une sublime demeure de plaisance. On verra notamment fleurir à cette période une très élégante coursière (balcons) faisant tout le tour du château et offrant de nombreux point de vues sur les sublimes paysages aux alentours. Les 4 tours médiévales sont aujourd’hui malheureusement toutes sectionnées mais n’empêche pas non plus de rêver et d’imaginer la splendeur de l’édifice à son apogée. Enfin le donjon rond du 14ème surplombe tout le Château des Ducs de Duras et si vous parvenez à monter au sommet vous serez récompenser à son sommet par une vue à 360 degrés à couper le souffle. Plongé dans le passé lors de votre visite, celle-ci est d’autant plus intéressante car elle mêle histoire et légendes, le mystère sera de mise et vous devrez vous même dénicher les passages secrets pour pouvoir continuer.
Informations

Château de Duras. Que faire ce week-end ? Visiter le Lot-et-Garonne

Musée des Beaux-Arts d’Agen

Le Musée des Beaux-Arts d’Agen à ouvert ses portes pour la première fois en 1876 et c’est aujourd’hui l’un des musées qui possède l’une des plus riche collection du Sud-Ouest. Le musée des Beaux-Arts d’Agen à la particularité d’exposer dans un ensemble de 4 sublimes hôtels particuliers aux façades délicieusement différentes mais aux toutes de styles ou d’inspiration Renaissance. Chaque bâtiment dispose de belles cours intérieures et dans l’une d’elle, celle de l’hôtel Vergès vous pourrez notamment admirer une superbe frise provenant d’un château de la mère d’Henri IV, la frise est composé de 9 médaillons représentant les Ducs d’Albret. Les collections rassemblent quelques 3 000 peintures, sculptures, meubles et autres objet précieux. Le plus grand trésor du musée est l’ensemble de 5 tableaux de Francisco Goya mais aussi quelques œuvres de Monet, de Sisley, des objets très ancien de Mésopotamie, la collection des Ducs d’Aiguillon.
Informations

Musée des Beaux-Arts d’Agen. Que faire ce week-end ? Visiter le Lot-et-Garonne.

Château de Bonaguil

Le château de Bonaguil fut construit au 13ème siècle, il est attesté qu’il existait déjà une place forte dès 1271 mais c’est véritablement au 15ème siècle qu’un nouveau seigneur va faire son apparition et donner son apparence au château, digne d’un compte de fées. En effet le Baron Béranger de Roquefeuil hérita de son père du Château de Bonaguil et décida d’y consacrer son temps et son argent. Le Baron possédait effectivement une fortune considérable qu’il n’hésita pas à investir dans ce projet et passa également 40 ans de sa vie à agrandir et améliorer la forteresse. Un édifice aussi grandiose que l’on disait imprenable était également un moyen de contester le pouvoir royal de Charles VII et d’apposer sa marque sur le monde. Par ailleurs le château est un place force que l’on pourrait qualifier d’inutile, car à l’époque chaque structure militaire avait une fonction bien précise et reposait sur des lieux hautement stratégique, près dès frontières, des routes commerciales ou des villes riches, près des fleuves ou sur des points en hauteur avec une vision dégagée sur des kilomètres, mais ici rien de tout ça. Cette merveille d’architecture et de majestuosité ne semble donc qu’exister que grâce à l’égo d’un homme. Et l’on peut à priori remercier cet égo surdimensionné, qui a traverser les âges pour nous parvenir dans un état quasi-parfait de conservation, avec sa titanesques barbacane, ses 6 tours de guerres et 7 tourelles défensives, 7 ponts levis… Une véritable merveille architecturale, l’apogée de l’art militaire médiéval.
Informations

Château de Bonaguil. Que faire ce week-end ? Visiter le Lot-et-Garonne

Grotte de Lastournelle

On reconnait officiellement une première découverte de la Grotte de Lastournelle dès 1878 car le fermier possédant le terrain l’a découvrit en voulant creuser un puit sur sa propriété. Mais le fermier n’aura malheureusement pas l’idée de l’exploiter et malgré quelques petites explorations de curieux de la région, la grotte restera secrète jusqu’en 1955. À cette époque la propriété appartient à un couple, Maria et Joseph Brys. Durant un violent orage les Brys se réfugient sous une petite voute dans la parois rocheuse pour attendre que celui-ci passe, c’est ainsi que par un trou dans la roche ils sentiront le courant d’air froid émerger, laissant présager de beaucoup d’air circule dans une cavité importante par delà cette paroi. Ils décideront alors de creuser afin d’élucider le mystère et 2 années plus tard la grotte ouvrira prête à dévoiler ses secrets et sa beauté cachée au public. Actuellement la grotte offre 300 mètres de parcours aménagé, composé de 7 salles, rythmées par de sublimes concrétions de pierres tels que des stalagmites, stalactites, des draperies de blanc immaculées et des colonnes semblant avoir été créée par l’homme. Enfin la grotte se termine par l’émergence d’une source naturelle avec quelques airs magiques tout de même. Le plus beau dans tout ça, c’est que la grotte de Lastournelle n’a pas fini de nous livrer tous ses secrets et certains spéléologue pensent que un ancien éboulement aurait boucher le passage vers le reste des cavités. Nous avons donc bon espoir que la grotte puisse s’agrandir et que l’aventure et le rêve continue.
Informations

Grotte de Lastournelle. Que faire ce week-end ? Visiter le Lot-et-Garonne

Nérac

Nérac était à l’origine un petit village traversé par la rivière la Baïse qui a eu la chance d’accueillir un personnage si important qu’elle fera brièvement partie de l’histoire avec un grand H. En effet Nérac deviendra pendant un court instant la capitale du Roi Henri de Navarre. Si ce nom vous est familier, rien de plus normal car c’est le nom du futur Henri IV, Roi de France. Ainsi donc avant d’être couronnée, Henri de Navarre résidera dans la très jolie ville de Nérac ou il vécut également enfant avec sa famille, les Albrets. À cette époque le jeune Henri passe son temps à s’amuser avec sa cour, à chasser, pratiquer toutes sortes de danses et de jeux et bien sûr à séduire. Vous pourrez notamment vous baladez dans les romantiques jardins de la Garenne et ainsi admirer une œuvre des plus touchantes et des plus poétique, la fontaine de Fleurette. Nérac est déjà une très belle ville en soit mais elle a le privilège de conserver quelques très beaux atouts, en témoigne le prestigieux Château de Nérac où du moins ce qu’il en reste car seule l’aile Nord a été sauver de la fureur du temps. Le Château de Nérac abrite depuis 1872 et encore aujourd’hui un musée à la gloire de ce grand personnage. Du fait de son ancienneté ce petit musée possède près de 9000 œuvres au sein de ses collections. Enfin à Nérac il ne faut pas non plus louper l’impressionnant Moulin des Tours de Barbaste datant de la fin du 13 ème siècle qui ressemble à une imposante forteresse médiévale.
Informations

Nérac. Que faire ce week-end ? Visiter Lot-et-Garonne

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à lire nos autres articles pour découvrir les secrets et trésors de nos départements :
Visiter la Haute-Loire

410 Views

Découvrir les Landes

Partons ensemble à la découverte des Landes en région Aquitaine. Si la nature et les superbes paysages verts ou encore les immenses plages de sable fins sont au programme, sachez que le patrimoine historique et culturel des Landes n’est pas en reste et vous réserve de belles surprises. Mais d’abord, tous à la plage !
On peut se rendre dans le département des Landes en moins d’1h de route en partant de Bordeaux ou en 2h40 de Toulouse.


Labastide-d’Armagnac

Labastide-d’Armagnac fut fondée au 13 ème siècle, en 1291 par le comte Bernard VI d’Armagnac. Une bastide au Moyen-Âg et dans le Sud-Ouest de la France désigne une ville ou village construit selon un plan structurel et souvent d’origine militaire ou défensif. En effet la bastide fut érigée afin de sécuriser et défendre les terres du comte d’Armagnac.
Labastide-d’Armangnac est donc un village très anciens et pourtant si délicieusement architecturé, autour de son point central, la Place Royale. La place est délimitée par de très jolies et anciennes maisons en pierres, ou à colombages, aux volets colorées, par des arches et de belles colonnes auxquelles s’ajoutent la verdure de plantes grimpantes et une multitude de fleurs colorées (si l’on vient à la haute saison évidemment). On dit qu’elle aurait servie d’inspiration et de modèle pour la sublime place des Vosges de Paris. On sait effectivement Henri IV aimait se rendre dans ce village pour se reposer, voir l’un de ses amis de guerre et sûrement aussi l’une de ses maitresses. Pendant ses séjours ils logeait dans l’une de ses magnifiques maisons de la Place Royale, qui aurait finir par le séduire au point qu’il en veuillent une à la capitale.
Vous comprenez donc pourquoi on l’appelle ainsi, de tout temps elle fut le cœur du village et sa fierté.
Informations

Labastide-d’Armagnac. Que faire ce week-end ? Découvrir les Landes

Écomusée de Marquèze

Partez à la découverte du parc naturel régional des Landes de Gascogne dans une aventure originale qui plaira au plus petit comme au plus grand. Embarquez dans un ancien train à vapeur typique datant des années 1900, toujours en activité et classé monument historique vous serez séduit par le charme de ce moyen de transport obsolète, lent mais si romantique. Ce nostalgique voyage ne dura malheureusement qu’un court moment car, le trajet en train ne s’étend que sur 4 kilomètres afin de rejoindre le réel but de votre visite, l’écomusée de Marquèze. L’écomusée de Marquèze c’est un musée en plein air s’étendant sur une surface de 25 hectares au cœur de la forêt Landaises. Il vit le jour en 1969 afin de conserver le souvenir et le patrimoine de la petite société du 19 ème siècle de bergers-agriculteurs qui c’était établis en ces lieux et vivait paisiblement en accord avec la nature et leur environnement. Vous pourrez ainsi admirez l’habitat de cette petite communauté isolée du reste du monde qui vivait en accord quasi-parfait avec la nature qui les entouraient. Immergé dans leurs milieux, vous entendrez aussi des enregistrements et témoignages de leurs vies en ces lieux, le musée conserve également pas moins de 1600 objets anciens du quotidien. Ce modèle de vie souvent considéré comme dépassé ne serait-il pas au contraire un exemple de chemin à suivre, un modèle de vie résilient, plus sain pour notre avenir et celui des générations futures ?
Informations

Écomusée de Marquèze. Que faire ce week-end ? Découvrir les Landes

Vous pouvez lire nos autres articles sur les départements Français si vous êtes à la recherche d’idées pour vos week-end ou voyages :
Que faire ce week-end ? Visiter le Finistère

223 Views

Haute-Loire

Partons à la découverte de la Haute-Loire en Auvergne, pour découvrir tous ses secrets. Le département de la Haute-Loire possède un patrimoine historique, architectural et naturel extrêmement riche, il ne vous sera donc pas possible de tout voir en un seul week-end tant il y’a de beautés à contempler.
Pour vous rendre en Haute-Loire, vous serez à 1h45 de trajet en voiture de Lyon, à 3h40 de Montpellier, à 2h40 de Grenoble et à 3h20 de Genève.

Puy-en-Velay, Haute-Loire

On commence très fort avec l’une des plus belles et intéressantes villes de Haute-Loire mais également sa capitale, j’ai nommé le Puy-en-Velay. C’est une ville nichée à plus de 600 mètres d’altitude qui semble avoir été touché par la grâce et l’on s’en rend compte bien loin avant même d’arrivé. L’une des particularités de la ville est tout d’abord d’être situé dans une ancienne zone volcanique, qui donna naissance à deux proéminences rocheuse, l’un, un pic qu’on appelle ici le rocher d’Aiguilhe et l’autre un promontoire, le rocher Corneille. Ces deux saillies rocheuses sont les deux spécificités de la ville que vous apercevrez surement en premier. Effectivement car la ville fut fondée à la base du rocher Corneille et y accueille toujours aujourd’hui sa vieille ville et son centre historique. La vieille ville est détonne avec le style habituel auvergnat, avec ses maisons et ses volets très colorés, ses placettes et ses platanes. Un charme emprunt d’Italie vient alors nous légèrement nous enivrer et donne des airs de Dolce Vita au Puy-en-Velay.
Au sommet de l’éperon rocheux qui domine la ville, une gigantesque statue de 22 mètres de haut en fonte de couleur cuivré représente la Sainte Vierge Marie couronnée d’étoiles d’or et tenant l’enfant Jésus dans ses bras.
Notre-Dame de France fut érigé en 1860 sous le règne de Napoléon III et imaginé par le sculpteur et architecte Jean-Marie Bonnassieux et c’est aujourd’hui le monument le plus visité de la Haute-Loire.
Si vous le pouvez venez découvrir le Puy-en-Velay vers mi-Septembre, période pendant laquelle la ville célèbre les fêtes du Roi de l’Oiseau et se replonge dans le passé en revêtant ses couleurs de la Renaissance.
Informations

Puy-en-Velay. Que faire ce week-end ? Visiter la Haute-Loire

Église Saint-Michel d’Aiguilhe


Sur le rocher d’Aiguilhe c’est une œuvre dard tout aussi grandiose qui vous attend. L’église Saint-Michel d’Aiguilhe semble tenir en équilibre voir compléter le sommet de ce rocher, ce pic de 85 mètres de hauteur, est en réalité un neck, une ancienne cheminée magmatique. Ce lieu semble véritablement irréel, surnaturel tant par sa beauté que par côté déroutant. Cela fait résonner en nous un sentiment enchanteur, mélange de féerie et de divin, d’extraordinaire et de prodigieux. L’église Saint-Michel d’Aiguilhe fut bâti en 961 et fêtera donc ses 1060 ans en 2021. Pour y accéder il vous faudra d’abord gravir les 268 marches menant à cette exceptionnelle beauté romane décorée et ornementée avec autant de faste qu’une cathédrale. Le portail d’entrée et sa façade richement parer sont l’une des plus belles d’Europe. À l’intérieur vous pourrez découvrir le trésor le plus précieux de l’édifice, une fabuleuse fresque Byzantine recouvrant le plafond de la chapelle. Une peinture murale vieille de plus d’un millénaire, dans un état de conservation aussi préservé est vraiment très rare. Vous l’aurez compris Le rocher Saint-Michel d’Aiguilhe et son église est un lieu unique au monde qu’il faut absolument voir une fois dans sa vie.
Informations

Église Saint-Michel d’Aiguilhe. Que faire ce week-end ? Visiter la Haute-Loire

Cathédrale Notre-Dame du Puy-en-Velay

La cathédrale dont le nom complet est :”Notre-Dame-de-l’annonciation du Puy-en-Velay” qui vous l’admettrez est peu long, est l’un des trésors de la ville du Puy-en-Velay. C’est avant tout un trésor d’architecture d’art Roman dont les premières parties furent construites au 11ème siècle. La cathédrale est en effet de style roman mais de nombreux éléments rappelle une inspiration également Byzantine. Sur la façade extérieur la décoration est à la polychromie et à l’intérieur de magnifiques fresques et dorures recouvrent le plafond et quelques murs. Vous serez peut-être également surpris par la présence en son centre d’une vierge noire comme l’albâtre et à vrai dire on ne sait toujours pas vraiment pourquoi. Plusieurs théories sont évoquées, le bois dont est fait la statue se serait oxydé, d’autres évoquent la ressemblance frappante avec les statues égyptiennes d’Isis tenant Orus sur les genoux avec une déroutante similarité au niveau de la posture… bref le mystère perdure et fait de cette statue noire pour le moins surprenante de la vierge Marie un atout de plus pour le joyaux qu’est la Cathédrale Notre-Dame du Puy-en-Velay. Enfin, comme pour parfaire le l’édifice, un merveilleux cloître aux arches séduisantes et ornements si finement détaillés viendra compléter votre visite.
Notez que la cathédrale est un l’un des 4 lieux de départ des chemins de Saint-Jacques de Compostelle et est donc évidemment un très grand lieu de pèlerinage.
Informations

Cathédrale Notre-Dame-de-l’annonciation. Visiter la Haute-Loire.

Forteresse de Polignac, Haute-Loire

Une fois de plus nous restons bouche bée face à un spectacle d’une telle beauté. La petite commune de Polignac s’est bâti au pied d’une imposante formation rocheuse, une sorte de plateforme de basalte formé jadis par des phénomènes volcaniques d’une puissance considérable. Aujourd’hui et depuis au moins le 11ème siècle cette plateforme rocheuse offre un fantastique emplacement pour une forteresse d’un point de vu stratégique et défensif. Et c’est donc depuis plus de 1000 ans (et sûrement beaucoup plus) que trône majestueusement la Forteresse de Polignac. Le château fut bâti par les seigneurs du Velay et fut par la suite la propriété des Seigneurs de Polignac pendant près de 1000 ans. On ne s’en rend par forcément compte depuis sa base mais depuis le ciel on peut observer que le rocher offre un très vaste plateau à ses habitants, ainsi à son apogée, le château qui était constitué de nombreux édifices pouvait accueillir en plus de la famille seigneurial et des serviteurs, une garnison de pas moins de 800 soldats.
Aujourd’hui la forteresse est en ruines, mais quelles ruines ! Tout d’abord le mur d’enceinte défensif agrémentés de tours borde la falaise sur plus de 800 mètres. Ensuite l’élément le plus massif, du haut de ses 32 mètres de haut pour ses 16 mètres de larges, visible à des dizaines de kilomètres, c’est le Donjon de Polignac. À l’intérieur se trouve l’élément le plus déconcertant de ce site, un bloc de granit sculpté, à l’effigie d’un visage d’homme au cheveux mi-longs et barbu. Serait-ce une divinité ? Très certainement l’hypothèse la plus répandues est qu’il s’agirait du visage d’Apollon et qu’un très ancien temple Grec aurait jadis siéger à cet endroit. Le masque d’Apollon cache par ailleurs un très ingénieux subterfuge qui permettait très certainement dans l’ancien temps de faire parler le visage du dieu, afin que les fidèles croit à une apparition divine. Cependant le manque de preuves viennent contredire cette belle légende qu’un temple Grec est jamais existé sur le plateau de Polignac.
Le restes des bâtiments féodaux est malheureusement en ruines mais nous en avons bien assez pour rêver, contempler ce mélange de beauté naturelle et de prouesse humaine et s’imprégner du romantisme, de la magie des lieux et du poids du temps.
Informations

Forteresse de Polignac. Que faire ce week-end ? Visiter la Haute-Loire

Château de Chavaniac-Lafayette

Nous passons maintenant à la visite de la maison natale d’un très grand personnage de l’histoire, un grand héros non pas seulement pour la France mais pour le monde, ses actes on en effet eu des répercutions qui ont forgé le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, on l’appelle “le héros des deux mondes”, c’est le Marquis de Lafayette. Il y’a tant à dire sur cet homme, le Marquis de Layette est tout d’abord un chef militaire, héros de la guerre d’indépendance américaines mais aussi de la Révolution Française. C’est en Amérique qu’il fera ses premières armes et réalisera ses premiers exploits militaire, il quittera la France en 1777 à l’âge de 19 ans seulement, gagnant le nouveau monde pour rejoindre les insurgés indépendantistes et épouser leur cause qu’il juge noble et juste. Il rencontrera ainsi le général George Washington (futur premier président des États Unis d’Amérique), mènera la guerre à ses côtés et deviendra l’un de ses proches. Aujourd’hui le parc qui fait face à la maison blanche porte son nom ainsi que plus de 30 villes, sans compter les rues, avenues etc… Il est également l’un des 8 citoyens d’honneur des États-Unis, un titre très prestigieux qui démontre l’honneur et le respect du peuple Américain à des citoyens étrangers (même si le Marquis avait officiellement acquis la double nationalité).
À son retour il s’investira largement dans la politique de la France, en participant à la création de la monarchie constitutionnelle qui échouera, puis en devenant l’un des leaders de la Révolution, puis enfin en participant à la rédaction de la “Déclaration Des Droits de l’Homme et du Citoyen”. Enfin en 1830, le Marquis de Lafayette aurait pu devenir Président de la République car le gouvernement lui proposera le poste mais il le refusera.
Vous pourrez donc visiter la maison d’un très grand homme, en avance sur son temps, progressiste qui contribua à bâtir le monde plus juste dans lequel nous vivons.
Le Château-Chavaniac fut bâti au 14ème siècle avec pour principale matériau, la pierre volcanique sombre de la région. Le style architectural est purement Auvergnat sublimé par des touches médiévales. La combinaison des styles et des couleurs en fait un manoir imposant et massif mais pas austère, qui invite à l’admiration et à l’explorations des intérieures. Vous y découvrirez une atmosphère, noble mais chaleureuse emplit d’anecdotes sur la famille Lafayette. Enfin les jardins à la française autour sont classés “Jardin remarquable”.
Informations

Château de Chavaniac-Lafayette. Que faire ce week-end ? Visiter la Haute-Loire

N’hésitez pas à lire nos autres articles pour découvrir un autre de nos fabuleux départements Français :
Visiter le Var
Visiter les Pyrénées-Orientales

449 Views

Finistère

Aujourd’hui nous partons à la découverte du Finistère ! Le département le plus à l’Ouest de la France. Le Finistère vient littéralement clore la branche Ouest de l’Hexagone et la région Bretagne. Vous découvrirez que cette zone géographique exceptionnelle et unique en France regorge de trésors. Tout d’abord la côte, ciselées, dentelées au fil des années vous offrira des panoramas hors du commun, parsemés de nombreuses petites îles. Mais le Finistère ne s’arrête pas à ses côtes, d’autres belles surprises vous attendent dans ces terres emplis de mythes et de légenges…
Qui dit point le plus à l’Ouest dit aussi plus isolé du reste de l’Hexagone, vous serez donc à plus de 5h30 de Paris en voiture, 1h50 de Rennes et à plus de 2h30 de Nantes.

Pays des Abers, Finistère

Le Pays des Abers est une zone de Bretagne, dans le Nord du Finistère, sur la côte, surnommée la côte des légendes formés par deux abers, l’Aber Wrac’h au Nord et l’Aber Benoit au Sud. Les abers sont en fait des rias ou des estuaires, c’est à dire que la mer à investit des cours d’eau comme des fleuves, sur plusieurs kilomètres bien avant qu’ils ne rejoignent l’océan et les côtes. C’est donc de l’eau salé qui remonte grâce au marrée dans les lits de ces fleuves jusque parfois très haut dans les terres. Le Pays des Abers est une baie aux eaux peu profondes, également constitués de très nombreuses îles et îlots et de récifs. Tous ces éléments naturels offre un spectacle paradisiaques aux visiteurs et habitants. Une baie aux eaux cristallines qui rappellent les tropiques et une multitudes d’îles rocheuses à explorer. L’une d’entre elles, l’Île Vierge est certainement la plus célèbre. L’île Vierge est surtout célèbre pour son phare, en effet celui-ci est le plus haut d’Europe et le plus grand phare en pierre de taille du monde. Ce majestueux phare, du haut de ses 82,5 mètres en fait également le 4ème phare le plus haut du monde. Son faisceau est si puissant qu’il est visible à plus de 52 kilomètres à la ronde. Monté tout en haut pour bénéficier d’un panorama exceptionnel sur tout le Pays des Abers. Le Phare de l’île Vierge est accompagné de son petit frère, l’ancien phare de l’île, bâti en 1842 en granit blanc et mesure tout de même 33 mètres de haut.
Informations

L’île Vierge. Que faire ce week-end ? Visiter le Finistère

Forêt de Huelgoat

Bienvenue dans la forêt magique de Huelgoat. Un lieu où semble s’écrire les comptes d’eux même, un lieu mystérieux emplis de légendes et de créatures surnaturelles, un lieu magique… Mais retour au concret, la forêt s’étend sur une surface de plus de 1100 hectares autour d’une jolie rivière à la fois souterraine et terrestre, c’est la rivière d’argent. La particularité de la forêt de Huelgoat c’est la présence massive de roches granitiques sur toute sa surface. Elle est d’autant plus présente autour de la rivière d’argent, formant ainsi le chaos d’Huelgoat. De cette façon vous pourrez en vous baladant dans cette forêt enchanteresse admirer ces gigantesques formations géologiques de parfois plusieurs dizaines de tonnes, de formes incongrues, semblant avoir été déposé là par des géants ou des dieux. C’est d’ailleurs ce que raconte la légende de la forêt, le géant Gargantua les auraient lancés depuis le sud de la pointe Bretonne. Mais plus scientifiquement parlant ce serait une fois de plus la simple érosion naturelle de l’eau et du vent qui au cours de millions d’année aurait creusé le sol jusqu’a révéler ses amas de magma resté jusqu’à présent piégé sous terre. Tous ces éléments font de la Forêt d’Huelgoat un lieu exceptionnelle ou il est vrai qu’il y règne une atmosphère féerique, presque surnaturelle…
Informations

Forêt d’Huelgoat. Chaos d’Huelgoat. Que faire ce week-end ? Visiter le Finistère

L’île d’Ouessant, Finistère

Invitez-vous à Ouessant au moins le temps d’une journée. Ici pas de visites particulière, on vient surtout s’imprégner du charme, de la beauté de l’île et de ses habitants. L’île de Ouessant n’est pas ce qu’on appelle une “petite île”, en effet elle s’étend sur au moins 15 kilomètres carrés. On peut donc en faire le tour, à vélo par exemple et même à pied si on est courageux. Vous pourrez admirez de nombreux points de vue différents, alternant entre les petites falaises et les côtes escarpés sans cesse ciselés par les éléments, d’un côté la mer déchainer et bouillonnante, de l’autre un océan doux et calme. Vous respirez le grand air à pleins poumons et le vent, toujours il pourrait être omniprésent pendant votre séjour. Vous remarquerez que comme beaucoup d’autres, il n’y a pratiquement pas d’arbre sur l’île d’Ouessant mais bien une végétation très épaisses composés de différentes espèces semblable à la bruyère, offrant des landes colorées à perte de vue, parfois vertes, tirant sur le jaune ou encore roussis par le sel. Car c’est bien les embruns et le sel de la mer qui assèche les sols et empêche la reproduction de d’autres espèces sur l’île. Une île pas si hospitalière que ça finalement, mais d’une évidente beauté qui n’est pas sans rappeler parfois les landes désertiques d’écosse.
Informations

Île d’Ouessant. Que faire ce week-end ? Visiter le Finistère

Château de Trévarez

Le château de Trévarez, même s’il n’en a pas vraiment l’air est un château dit “récent”. En effet sa construction fut achevé en 1907 il y’a donc à peine plus d’un siècle. Le château de Trévarez est également une sublime œuvre d’art mélangeant avec goût les styles les plus inattendus. Ainsi l’on retrouve dans l’architecture de cet édifice éclectique, des éléments Gothique ou Néogothique, mais aussi Baroque, Victorien et enfin des inspirations liées à la région Bretonne. Le château fut construit pour un homme politique, James de Kerjégu qui voulait pouvoir accueillir tous ces événements et invités mondains dans le confort et la modernité de l’époque mais un lieu exceptionnel, possédant le charme de l’ancien, du temps des forteresses du Moyen Âge et des compte de fées. À l’intérieur changement de décor pour un style plutôt néoclassique avec des murs décorés, des portes en bois peint et des colonnes en marbre, mais aussi des parties délabrées. Malheureusement le château fut effectivement victime d’un bombardement vers la fin de la seconde guerre mondiale mais des travaux de rénovations sont en perpétuels actions pour redonner l’éclat et le prestige qui lui revient. En attendant lors de votre visite des tablettes tactiles vous seront proposés pour replonger dans le passé et pouvoir admirer les décorations du château à son apogée, grâce à une technologie de réalité augmentée en temps réel. Vient ensuite la visite du parc gigantesque et des jardins. Le domaine de Trévarez couvre 85 hectares de terrain, ainsi vous aurez de l’espace pour la balade et la flânerie. Le parc est agrémentés de nombreuses décorations sculptées, de statues, de vasques mais aussi des fontaines d’inspirations Renaissance italienne, de bassins…
L’ensemble du parc du Château de Trévarez est labellisé “Jardin remarquable”.
Informations

Château de Trévarez. Que faire ce week-end ? Visiter le Finistère

Ville close de Concarneau

Concarneau est très certainement la plus belle ville du département. À l’origine la ville de Concarneau ne faisait référence qu’à l’île-cité se trouvant dans la baie dans la baie de La Forêt. Séparée par les eaux, à tout juste une vingtaine de mètres du reste du pays, au beau milieu d’un estuaire, se trouve une petite île sur laquelle fut fondée Concarneau. La cité vit le jour au Moyen Age au moins avant l’an 1050, ce qui en fait à coût sûr une cité millénaire. Certains affirme que la ville fut fondé par un chef de guerre Breton du nom de Concar. Celui-ci aurait mis en déroute les barbares Pictes qui c’était installé sur l’îlot pour ensuite fonder la ville et lui donner son nom en 692 av. J.C. .L’île-cité de Concarneau sera par la suite entièrement investit et aménagé avant d’être transformer en ville fortifiée à partir du 13ème siècle afin de se défendre à l’époque contre les armées étrangères quelles soient Françaises, Anglaises ou encore pour se protéger des Vikings et autres pillards. Ainsi verra le jour un important dispositif défensif dont un rempart d’environ 1 km de long surmonté de 8 tours de garde encercle toute la ville. Le surnom de “Ville close” prend alors tout son sens. Aujourd’hui la ville close de Concarneau est considéré tout simplement comme la vieille ville et malgré sa taille réduite (380 mètres de longueur pour 220 mètres de largeur) elle n’en ai pas moins ravissante et emprunts d’histoire de beauté et de charme. On se plaît et à flâner dans ses ruelles et admirer la majestueuse et anciennes maisons en pierres de tailles ou à pans de bois.
Informations

Ville close de Concarneau. Que faire ce week-end ? Visiter le Finistère

N’hésitez pas à lire nos autres articles pour découvrir toujours plus la France et ses secrets.
Le Gard

414 Views

Le Var

Il est temps pour nous de découvrir l’un des joyaux de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Var ! Des paysages paradisiaques et extraordinaires vous attendent, mais aussi des îles plus ou moins connues à explorer, des jardins exotiques se jetant dans l’océan et à l’intérieur des terres, des lacs rafraîchissant et des lieux mystérieux reculés et oubliés.
On peut se rendre dans le Var en un peu plus de 2h de route en partant de Montpellier et en 3h30 en partant de Lyon.

Les Îles d’Hyères

Porquerolles

Porquerolles est tout d’abord la plus grande des Îles d’Hyères ou Îles d’Or comme on les appellent ici et sûrement la plus connue aussi. En effet avec ces 7 kilomètres de long et 5 de large l’île à de la place pour vous accueillir et les touristes le savent bien, attention donc à la sur-fréquentation estivale qui pourrait gâcher votre découverte de ce pourtant si beau paradis. Durant le reste de l’année l’île de Porquerolles n’hébergent que 130 habitant locaux, on vous conseille donc de bien choisir vos dates afin de pouvoir visiter l’île et la vrai vie qui s’y écoule. Votre expérience n’en sera que plus authentique et charmante. La nature règne en maitre sur 90% de l’île, vous apprécierez les fabuleux paysages de nature sauvage, les plages paradisiaque et les eaux turquoises. Mais même si elle réputé pour, il n’y a pas que la nature à admirer sur l’île, le village et le petit port de Porquerolles sont également très attrayant. Quand il n’y a pas foule on a l’impression de pénétrer dans un lieu d’un autre temps… une grande place carrée occupe le centre du village qui s’organise autour avec des commerces locaux surmontés d’une humble petite église. De nombreuses randonnées à pied ou à vélos vous attendent en plus des somptueuses plages et criques à découvrir et enfin quelques visites comme celles du Fort de Saint-Agathe où vous bénéficierez d’une sublime vue sur la partie peuplé de l’île et le Fort des Langoustiers.
On vous conseille de passer au moins une nuit et 2 jours à Porquerolles et de vous lever tôt !
Informations

Porquerolles. Que faire ce week-end ? Visiter le Var

Île du Levant, le Var

L’île du Levant est peut-être la plus atypique des îles d’Hyères, on y va surtout pour chercher la tranquillité. En effet une partie de l’île et le village d’Héliopolis sont un havre de paix pour les locaux et les touristes souhaitant fuir l’agitation et le tumulte de haute saison. On vient certes pour s’isoler mais aussi pour se dévoiler et vivre nus, car Héliopolis est un village naturiste ! Une sympathique surprise pour des visiteurs non averties, surtout que au port et dans quelques autres endroits publiques les tenues habillées sont de rigueur, vous vous ne vous apercevrez donc pas forcément directement de votre méprise. Malheureusement le reste de l’île appartient à l’armée et est donc formellement interdit. Le village fut fondé en 1931 par deux médecins adeptes des vertus thérapeutiques et des biens faits de la nature qui en feront le premier centre naturiste européen.
Informations

Île du Levant. Que faire ce week-end ? Visiter le Var

Île de Port-Cros, le Var

Et on termine par la plus petite des Îles d’Or mais non pas moins la plus ravissante. L’île n’héberge que 30 habitants à l’année dans un tout petit village avec seulement quelques commerces et un petit port. C’est bien normal car le parc national de Port-Cros est aussi la première réserve maritime européenne qui fut créée. C’est donc à ce jour, le parc protégé en Europe disposant à la fois d’une réserve sous-marine et terrestre. On peut donc y découvrir une fabuleuse vie aquatiques ainsi qu’une faune et une flore très riche en faisant un véritable jardin d’éden. Certains profite d’ailleurs de la qualité des fonds pour faire leur baptême de plongée.
Ce petit paradis était déjà connu des Grecs et fut même habité par les Romains il y’a plus ou moins 2000 ans.
Informations

Île de Port-Cros. Que faire ce week-end ? Visiter le Var

Domaine du Rayol, le Var

Le Domaine du Rayol aussi nommé le Jardin des Méditerranées est un lieu merveilleux et unique au monde. Le domaine vit le jour en 1910 lorsqu’un riche banquier Parisien, Alfred Courmes, décide de revenir s’installer sur la côte en compagnie de sa jeune épouse Thérèse Courmes. Il achète alors un terrain de 40 hectares de collines recouvertes de forêts se jetant dans la mer sur laquelle il fera construire une première luxueuse et sublime villa, qui porte aujourd’hui le nom de l’hôtel de la mer. Plus tard en 1926 le couple fera construire à l’opposé du domaine une seconde maison, cette fois-ci plus familiale, Le Rayolet. Plus tard c’est un riche industriel dans l’aéronautique qui rachètera le domaine et continuera de le développer en important notamment pas moins de 400 espèces d’arbres et de plantes exotiques. Enfin en 1989 le Conservatoire du littoral sauvera ce lieu magique des griffes des promoteurs immobiliers et confiera au paysagiste Gilles Clément le soin de réaménager les jardins et le domaine. Aujourd’hui c’est un vrai paradis sur terre où se mêlent des centaines d’espèces réparties en 5 différents espaces de jardins : le jardin du Chili, le jardin d’Asie, le jardin aride d’Amérique, le jardin de Nouvelle-Zélande et enfin le jardin d’Australie. On vous promet un fabuleux moment en ses lieux et si vous voulez surprendre encore plus l’élu de votre cœur choisissez bien votre date car plusieurs événements sont organisées réellement comme des fêtes culturels, des expositions, des concerts etc…
Informations

Vue des Jardins du Domaine de Rayol. Que faire ce week-end ? Visiter le Var

La Chartreuse de la Verne

La Chartreuse de la Verne ou le Monastère Notre-Dame de Clémence de la Verne existait déjà vers 1170 aussi isolé qu’aujourd’hui dans le massif des Maures. Actuellement la vie monastique est encore de rigueur et environ 30 sœurs de la congrégation contemplative des moniales de Bethléem y vivent de nos jours. On peut toute fois visiter une partie de ce gigantesque ensemble monastique vieux de 850 ans, seul au monde entouré de forêts et de rocailles. Un superbe monde perdu à découvrir.
Après la visite de nombreux chemins de randonnées vous attendent à proximité pour profiter pleinement de la nature environnante.
Informations

Monastère,Chartreuse de la Verne. Que faire ce week-end ? Visiter le Var

Abbaye du Thoronet, Var

L’abbaye du Thoronet est un des chefs d’œuvres des abbayes Cisterciennes, une architecture belle sans outrance et extravagance, une pure beauté sans artifice. L’abbaye fut érigé vers la fin du 12ème siècle et aurait ainsi plus de 850 ans. Les moines observait la règle de Saint-Benoit et par conséquent ils leurs étaient interdit de parler sauf pour prier, environ 7 fois par jour. Mais pour leurs prières les moines de l’abbaye du Thoronet ne parlaient ou ne murmuraient point, ils chantaient. Dans l’église l’architecture valorisait extraordinairement leurs voix en faisant résonner leurs échos pendant plus de 10 secondes. Les seuls ornements architecturaux que vous pourrez admirer sont ceux de la salle capitulaire. Entouré de nombreuses arcades délivrant des luminosités particulières selon les heures de la journée, le cloître achèvera de vous envoûter.
Informations

Abbaye du Thoronet. Que faire ce week-end ? Visiter le Var

Lac de Sainte-Croix

Découvrez le Lac de Saint-Croix et plonger dans ses eaux turquoises, si ce lac vous semble un peu trop parfait pour être réel et bien vous avez à moitié raison. En effet avec ses 22 kilomètres carrés de surface le Lac de Saint-Croix est le 3ème lac artificiel de France. Il fut créer en 1973 et malheureusement l’un des 3 villages présent dans la vallée du être engloutie et reconstruit plus haut, c’est le village des Salles-sur-Verdon qui n’a aujourd’hui plus grand charme du fait de sa modernisation lors de son déplacement. De même au moins 22 fermes bordaient la vallée.
Aujourd’hui le Lac de Sainte-Croix est très prisé des locaux et des vacanciers et de nombreuses activités nautiques vous seront proposés. Vous pourrez louer toute sorte d’embarcation et même apprendre à les manœuvrer, à ceux ci près qu’ici, tous les bateaux sont à voiles ou à moteurs électriques afin de ne pas polluer. Vous pourrez également faire le tour du lac en kayak ou à pied, à vélo ou même à cheval sur les différents sentiers de randonnée.
Informations

Lac de Sainte-Croix. Que faire ce week-end ? Visiter le Var


Nous espérons que cet article vous aura plu. N’hésitez pas à lire nos articles sur d’autres département pour vos inspirez lors de vos sorties week-end et vacances :
Visiter la Haute-Marne

297 Views

Gard

On part à l’aventure une nouvelle fois ce week-end visiter l’un des plus beaux département du Sud de la France, le Gard. Le Gard est un peu comme un gardien de l’histoire de France, en le visitant vous pourrez vous retrouverez transporter dans le passé et notamment au temps d’Astérix et d’Obélix. En effet le Gard possède quelques uns des monuments antiques des plus grandioses et certains des mieux conservés au monde.
On peut se rendre dans le Gard en moins d’1 heure en partant de Montpellier, en 1h30 de Marseille en 2h40 de Lyon et en moins de 3h de Toulouse.

Aigues-Mortes, Gard

C’est vers 1240 sous le règne du jeune Roi Louis IX par la suite surnommé Saint-Louis que la ville d’Aigues-Mortes fut fondée au beau milieu des marais. Une prouesse architecturale pour l’époque de créer une cité médiévale sur un terrain aussi peu stable, mais le Roi avait besoin d’étendre son emprise sur la Méditerranée et pour cela il lui fallait un port naval de grande envergure. Et pourquoi pas Marseille me direz-vous ? À l’époque cette région n’appartient pas encore la France. C’est pourquoi les marais de Camargue seront choisi pour ériger cette sublime cité d’Aigues-Mortes lové par ses remparts en parfait état de conservation. Cet exploit prendra tout de même 30 ans de construction et prendra fin sous le règne de Philippe le Bel. La muraille protège la ville sur plus de 1600 mètres de long et 11 mètres de hauteur. Les murs font environs 3 mètres d’épaisseur et sont complétés par des tours et des portes fortifiées allant jusqu’à 18 mètres de hauteur. Mais à l’époque les murs en pierres était encore compléter par des structures en bois comme des toits et des meurtrières. Le dispositif défensif est sublimer par la Tour de Constance, une tour-donjon de 30 mètres de haut que l’on peut aujourd’hui visiter et dont on peut admirer le fabuleux panorama à son sommet.

Aigues-Mortes. Que faire ce week-end ? Visiter le Gard

Nîmes, Gard

Attaquons nous maintenant à Nîmes la perle du Gard, une perle pour l’histoire que l’on surnomme parfois d’ailleurs la petite Rome tant elle conserve de joyaux unique au monde et en excellent état de conservation de l’antiquité et de l’époque Gallo-Romaine. La région aurait été occupé très tôt par une tribu Celte et Gauloise, les Volques Arécomiques, notamment grâce à la présence d’une importante source d’eau douce. Mais vers 121 avant Jésus-Christ les Romains qui contrôlait et c’était installés depuis depuis déjà plusieurs années dans les zones alentours affrontent les armées des peuples Gaulois indépendants et conquiert toujours plus de terrains. À la différence de la plupart des autres peuples résidants en Gaule, les Volques Arécomiques qui avait donc surement eu le temps de s’acclimater et de commercer avec les Romains décidèrent de s’allier et de coopérer avec cette nouvelle civilisation si avancée. Nul doute que les Volques auront été séduit par les prouesses techniques et technologiques des Romains ce qui permettra à la futur ville de Nîmes de prospérer. Elle deviendra notamment la 3ème plus grande ville de Gaule.

Nîmes. Que faire ce week-end ? Visiter le Gard

Les Jardins de la Fontaine, Nîmes

La source d’eau douce abondante qui a favorisé l’installation il y’a plus de 2000 ans du peuple Gaulois des Volques Arécomiques est toujours visible, elle se trouve aujourd’hui dans les merveilleux Jardins de la Fontaine. Enfin la source originelle, celle qui donna naissance à la ville de Nîmes fut fortement embelli par l’architecture et les techniques de la maitrise de l’eau Romaine. C’est un aujourd’hui un exquis jardin à la française ayant pour point central l’émergence de la source d’eau, agrémenté de canaux, de terrasses sculptées, de huit divines statues de marbre et d’une dizaine de vases Médicis créer au 18ème siècle par le sculpteur français Nicolas Sébastien Adam. De nombreux et magnifiques grands arbres bordent le parc de verdure. Les Jardins de la Fontaine fut l’un des premier parc publics d’Europe.
Enfin les Jardins de la Fontaine cache en leur sein une autre merveillosité antique, le Temple de Diane. Enfin on appelle ce somptueux édifice “Temple” mais en réalité les archéologues et historiens ne parviennent pas à se mettre d’accord sur la fonction première de ce lieux. Le Temple de Diane est bien un bel et imposant monument romain datant d’il y’a au moins 2000 ans. Certes l’édifice est en ruine et une partie du toit s’est effondrée il y’a de ça plusieurs siècles mais c’est justement cette âme antique d’une si jolie structure proche de la destruction, ayant traversé les âges les uns après les autres ne fait que renforcé la beauté et le romantisme de cet ouvrage.
Informations

Les Jardins de la Fontaine. Que faire ce week-end ? Visiter le Gard

Tour Magne

Au 3ème siècle, lorsque la ville était encore sous domination des Volques, une tour entièrement en pierre haute de 18 mètres, positionné sur le sommet du mont Cavalier protégeait et veillait déjà sur la ville. Mais après l’arrivée des Romains, l’empereur Auguste décidera de grand projet d’aménagement de la ville et fera construire une muraille longue de 6 kilomètres. C’était l’une des plus grande fortifications de l’époque, il aurait exister pas moins de 80 tours qui complétait le dispositif de l’époque. L’empereur décidera donc d’améliorer également la tour grâce au génie romain mais sans pour autant détruire l’ancienne structure Gauloise. Cette idée reflète bien le mode de pensée Romain de l’époque, qui, pour conquérir ne cherchait pas à détruire et faire disparaître les coutumes, les religions et les valeurs des populations mais bien à assimiler les cultures qu’ils rencontraient afin que les peuples fusionnent le plus pacifiquement possible. Ainsi, la Tour Magne fut transformer avec la modernité et l’efficacité Romaine et à son apogée elle mesura 36 mètres de haut et fut l’une des plus haute structures Romaine de l’empire.

Tour de Magne, Nîmes. Que faire ce week-end ? Visiter le Gard

Les Arènes de Nîmes

Les Arènes de Nîmes furent érigées au cours du 1er siècles après J.-C. dans le but d’apporter le divertissement Romain à sa nouvelle colonie Gauloise qui s’appelait encore alors Nemausus. Les Arênes de Nîmes ornées de pas moins de 120 arcades réparties sur deux niveaux est à ce jour l’amphithéâtre romain le mieux conservé au monde. Durant l’âge Romain les Arênes de Nîmes furent essentiellement utiliser pour les combats de gladiateur qui était déjà très populaires chez les Romains et d’autant plus chez les peuples assimilés. Cependant beaucoup de mythes circulent sur les gladiateurs et certains ne sont et bien que des mythes. Si il est vrai que certains gladiateurs étaient des esclaves et combattaient pour améliorer leurs conditions ou même pour tenter de gagner leurs libertés, la plupart des gladiateurs étaient en réalité des combattants professionnels qui se battaient pour obtenir gloire et fortunes. En effet comme tous les “sports” ou “jeux” populaires de tout temps, les paris faisait fructifier beaucoup d’argent. Mais vous pensez bien que le but n’était pas de perdre des talents à chaque match ou encore des champions qu’on avait préalablement passé beaucoup de temps à entrainer. Les combats étaient même encadrés par des arbitres ! Après la chute de l’empire Romain, les Arènes de Nîmes traverseront les âges mais non sans mal et sans tumultes. Elles seront au fil des siècles transformées en forteresse Visigoth et même en village fortifié où se concentrait pas moins de 220 habitations, 2 églises et même un petit château ! Aujourd’hui en plus de les visiter vous pouvez assister à des concerts et des spectacles mais aussi des courses Carmaguaises. On vous supplie de ne surtout pas aller voir les massacres de corrida qui sont à nos yeux d’une hérésie et d’une cruauté sans nom et qui on l’espère ne seront bientôt plus autorisées en France et en Europe. Mais en revanche on vous conseille fortement d’aller admirer les spectacles grandioses de reconstitutions historiques dignes du Puy du Fou !
Informations

Les Arènes de Nîmes. Que faire ce week-end ? Visiter le Gard

La Maison Carrée

Enfin, nous terminons notre visite de Nîmes par la spectaculaire et respectable Maison Carrée. La Maison Carrée n’a de carré, que le nom car elle est en réalité rectangulaire de même pour le therme “maison” c’est en réalité un ancien temple Romain consacrée à l’origine aux petits fils de l’empereur Auguste. On suppose que le terme est venue de la population vers le 16ème siècle et peut-être même avant pour simplifier la chose car il est vrai que au cours des âges le bâtiment à changer de maintes et maintes fois de fonction. En effet au cours des époques la Maison Carrée sera tantôt au Moyen Âge un consulat, une église ou encore une écurie mais aussi depuis le 19 ème, la préfecture du Gard et enfin un musée. C’est aujourd’hui une salle de projection qui diffuse une reconstitution historique sur l’histoire Romaine de la ville. Ne vous attendez donc pas à de somptueux décors gothiques à l’intérieur le plus important est à l’extérieur car on ne dirait peut-être pas comme ça mais la Maison Carrée de Nîmes à plus de 2000 ans et c’est une nouvelle fois l’édifice, le temple Romain le mieux conservé au monde. Il n’y a pas à dire on a vraiment de la chance en France !
PS : juste en face du Temple Romain vous aurez le plaisir de pouvoir visiter le musée d’Art contemporain de Nîmes, le Carré d’Art. Deux opposés s’affronte, 2000 ans d’histoire et d’art se font ainsi face, un Temple de pierre face à un Carré de verre.
Informations
Informations Carré d’Art

La Maison Carrée, Nîmes. Que faire ce week-end ? Visiter le Gard

Le Pont du Gard

Enfin, vous l’attendiez, le voici, le phénoménal, le majestueux Pont du Gard. Tout comme les autres grands monuments du secteur le Pont du Gard fut bâti au cours du 1er siècle de notre ère et une nouvelle fois donc c’est un édifice hors du commun qui à vu le jour il y’a environ 2000 ans. L’édifice est spectaculaire, gigantesque ! Il mesure 275 mètre de long pour pratiquement 49 mètres de haut. Il est constitué de 52 arches de différentes tailles réparties sur 3 niveaux mais seule la partie supérieur servait à transporter de l’eau pour alimenter la ville de Nîmes en passant au-dessus de la rivière du Gard, ou le Gardon comme l’appellent les gens ici. Et oui, ce magnifique ouvrage n’est en fait qu’un Aqueduc Romain, une voix d’eau, une canalisation si vous préférez. Le Pont du Gard n’est en réalité qu’une infime partie d’une conduite d’eau de 50 km servant à approvisionner l’une des plus grande ville de l’empire, Nemausus. Ce monumentale aqueduc à simplement été construit pour respecter le pourcentage de dénivelé très faible (environ 12 mètres) entre Uzès et Nîmes. L’eau peut ainsi ainsi s’écouler tranquillement sur plus de 50 km avec seulement moins de 29 centimètres de dénivelé par kilomètres. Le talent et les connaissances des ingénieurs et architectes Romains était décidément sans égale à cette époque.
On vous conseille de descendre le Gard en canoë ou kayak afin d’en apprécier toute la grandeur. De plus le prix pour accéder au pont en voiture est assez élevé on vous conseille donc d’aller le visiter en empruntant les chemins de randonnée, votre porte feuille et la planète vous en seront reconnaissant.

Pont du Gard. Que faire ce week-end ? Visiter le Gard

Uzès, Gard

La charmante ville d’Uzès nous fait faire une nouvelle fois un bon dans le passé et cela grâce encore une fois à André Malraux qui fit voté la loi Malraux qui protège et met en valeur le patrimoine historique en France. Ainsi la ville à pu garder son ravissement et son charme en se protégeant des vagues successives d’urbanisation moderne. Vous apprécierez donc de vous balader dans les ruelles pavés de la ville parmi les maisons ancienne en pierre de couleur chaude. L’un des plus beaux joyaux de la ville est sans aucun doute la Cathédrale Saint-Théodorit d’Uzès avec sa grandiose Tour Fenestrelle. Cette sublimissime tour de 42 mètres de haut est un campanile d’art Roman, seul vestige survivant de l’ancienne cathédrale romane originelle datant de 1090. Le reste de la cathédrale fut détruit durant les guerres de religion du 17 ème siècle et reconstruite au cours de ce dernier. L’autre exceptionnel monument de la ville est le Duché d’Uzès ou Château d’Uzès. Le Palais Ducal d’Uzès fut construit au 11 ème siècle il y’a près de 1000 ans et ses tours veillent encore aujourd’hui fièrement sur la ville. La plus haute est la Tour-Donjon Bermonde qui culmine à plus de 42 mètres, entourée de ses sœurs, la Tour du Roi et la Tour de l’Évêché. Ce château est une fantastique mosaïque architecturale relatant toute l’histoire de France. On peut s’en apercevoir dès que l’on pose un pied dans la cour d’honneur en admirant les sublimes façades ou se superposent les styles de l’architecture médiéval militaire, du Gothique, de la Renaissance et enfin les différents sous ordres du style classique. Une visite à ne pas manquer donc. La ville d’Uzès est une des plus belles villes de France et l’une des gardienne de son histoire. On compte pas moins de 40 monuments classés en son sein.
Informations

Uzès. Que faire ce week-end ? Visiter le Gard

N’hésitez pas à lire nos autres articles pour découvrir la France et ses trésors :
Visiter le Lot

351 Views

La Moselle

Embarquez pour visiter le département de la Moselle avec “Que faire ce week-end” ! De part sa position géographique, la Moselle le département le plus au Nord de la Lorraine, aux portes des Royaumes Belges et Allemands, à connue des temps très durs, sans cesse en guerre, tantôt Française, tantôt Prussienne, une histoire de conflits qui a néanmoins participer à la construction de ses valeurs et à la richesse de son patrimoine. Le département doit son nom à la rivière du même nom qui le traverse .
On peut se rendre en Moselle en moins d’1h de route en partant du Luxembourg, en moins de 2 heures de Strasbourg et en 3h20 de Paris.

Metz, Moselle

Comment vous parlez de la Moselle sans commencer par la capitale de la Lorraine, l’une des plus belles villes de France et pourtant très mal connue des Français, Metz la magnifique. On vous prévient Metz mérite amplement un week-end entier voir un long séjour tant elle recèle de beauté, de choses à voir et à découvrir. En effet vous allez très vite réalisé que Metz est une ville extraordinaire et exceptionnellement riche de son histoire et de son patrimoine. Parmi toutes les choses à voir nous vous conseillons :
– de bien évidemment faire le tour de la ville en longeant l’ancienne enceinte fortifié de la ville et de visiter la porte médiévale permettant de traverser la Seille et datant du 13ème siècle, La Porte des Allemands.
– d’aller faire un tour au Musée la Cour d’Or, c’est le musée d’art et d’histoire de la ville, vous pourrez ainsi y contempler nombreuses et très préciseuses œuvres réparties sur plusieurs collections du temps Gallo-Romain à la fin du Moyen Âge en passant par l’architecture, l’archéologie et bien sûr la peinture. Un musée passionnant disposant de très nombreuses œuvres de grande qualité.
– de visiter l’Église Sainte-Ségolène du 13ème siècle qui peut-être considéré comme une sorte de salles des archives pour vitraux tant ceux-ci sont nombreux, magnifiques et de toutes les époques. On dit même que l’un des vitrail serait le plus vieux de France.
– pour en prendre pleins les yeux mais aussi prendre une véritable leçon d’architecture c’est sur l’avenue Foch que vous devrez vous rendre afin de pouvoir observer, admirer et contempler le flots incessants de hautes maisons et villas aux styles architecturaux si variées, audacieux et colorés. Un musée d’architecture et d’art à ciel ouvert.

Temple Neuf Metz. Que faire ce week-end ? Visiter la Moselle

Cathédrale de Metz

La Cathédrale Saint-Etienne de Metz est l’une des plus grande et surtout l’une des plus belles de France, elle fut fondée en 1240 et sa construction s’étend pas moins de 300 ans ! Imaginez-vous ? Trois siècles pour parvenir à mener à terme une construction. À l’époque 6 générations de bâtisseurs pouvait naitre, vivre, travailler et mourir soit jamais voir le résultat final de tout leur labeur. En terme de surface vitrée et de vitraux Gothique la Cathédrale de Metz qui celle qui en possède le plus en France et en Europe. Pour mieux bénéficier de sa splendeur et de son histoire, nous pensons que une vidéo vaut mieux que 1000 mots, nous vous laissons donc avec les excellents Youtuber spécialisés dans l’histoire et l’exploration, Mammytwink.
Informations

Cathédrale de Metz. Que faire ce week-end ? Visiter la Moselle
Cathédrale de Metz avec Mamytwink.

Gare de Metz, Moselle

Certes une gare n’est pas vraiment un endroit à visiter, mais celle-ci ce n’est pas n’importe laquelle, c’est la Gare de Metz, la plus belle Gare de France. Vous pourrez facilement vous en rendre compte en admirant l’architecture extérieure et intérieur de la sublime gare de Metz. Elle fut construite en 1908 à la demande de l’empereur Guillaume II. À cette époque pas si lointaine, la région de la Moselle était encore allemande et le Kaiser désireux d’asseoir son pouvoir et de maintenir son emprise sur la région, ordonna à l’architecte Jürgen Kröger l’édification d’un prestigieux et majestueux bâtiment. Directement relié à Berlin, la gare pouvait accueillir en cas d’urgence du ravitaillement, des hommes, des chevaux et des armes et munitions ce que l’on imagine être à l’époque un point stratégique essentiel en cas de conflit avec à la frontière. La gare est impressionnante, imposante, sa magnifique tour horloge de 40 mètres de haut domine tout l’horizon tandis que sa façade s’étend sur plus de 300 mètres de long. L’édifice est sublimé de nombreux ornements, sculptures, vitraux et autres décorations de style néo-roman qui donne des airs de cathédrale ou de château à la Gare. Enfin à l’intérieur, au sein même de la Gare de Metz est dissimulé un petit palais pour accueillir le Kaiser et autres notables, malheureusement il est fermé au public. Pendant la seconde guerre mondiale, les sous-sols de la gare servait de prison de transit et de salle d’interrogatoire au Nazis, Jean Moulin lui même aurait transité par ses cellules.
Informations

Gare de Metz. Que faire ce week-end ? Visiter la Moselle

Sierck-les-Bains et le Château des Ducs de Lorraine

Bienvenue dans le Pays des 3 frontières, bienvenue à Sierck-les-Bains un magnifique village à flancs de collines, au bord de la Moselle qui en Amont sert de frontière et délimite encore aujourd’hui le Luxembourg et l’Allemagne. Le village de Sierck-les-Bains se trouve et réellement au croisement entre 3 nations souveraines et même si cela n’a pas toujours été ainsi et que les frontières avec le temps évoluent on imagine sans mal que la région à très souvent été une zone chaude et théâtre de nombreux conflits au cours de l’histoire. Vous le voyez venir, qui dit zone de tensions, zones stratégiques, dit automatiquement présence de place forte et vous avez raison car à Sierck-les-Bains se trouve le Château des Ducs de Lorraine. Il est avéré que depuis au moins le 11ème siècle, en 1067, un château fort siège en ces lieux. Cela fait donc au moins 1000ans que le Château de Sierck-les-Bains positionné au niveau d’un méandre de la Moselle, à moins de 3 kilomètres de l’Allemagne et du Luxembourg, veille et protège la région. Le château de Sierck-les-Bains est l’une des seules forteresse de l’Est de la France aussi ancienne et pourtant aussi bien conservée. C’est une chance exceptionnelle car vous vous doutez que dans une région aussi tendue, le château aura connu son lot de guerres et de batailles. En effet les Ducs de Lorraine résisteront et seront de nombreuses fois victorieux en tenant leurs murs mais ils ne seront malheureusement pas toujours là et de maintes fois aussi le château, plus faible sans ses seigneurs, tombera aux mains des différents assiégeurs.
Aujourd’hui il ne reste plus grand choses des fortifications du 11ème siècle, ce que l’on admire de nos jours est plus du 15ème et du 18ème. Les visites sont en revanche très vivantes et intéressantes car vous vos guides se glisseront dans la peau des personnes vivant au château au cours des derniers siècles. De nombreuses autres activités comme des escape game, des visites de nuit aux flambeaux et autres spectacles vous seront proposés afin de vous plonger dans le passé et d’en apprendre toujours plus sur l’histoire de la forteresse.
Informations

Sierck-les-Bains. Que faire ce week-end ? Visiter la Moselle

Citadelle de Bitche

Citadelle de Bitche est l’une des plus extraordinaires et des plus titanesques forteresse de France. La forteresse de Bitche est perché à 365 mètres d’altitude sur un plateau rocheux, elle s’étend sur environ 300 mètres de long et 40 de large. Les remparts gigantesques de ce monstre sont d’environ 30 mètres de hauteur en moyenne et se dresse à déjà plus de 65 mètres plus haut que la ville en contrebas ! C’est un véritable colosse ayant l’apparence d’un vaisseau de guerre démesuré. Bien sûr un tel ouvrage, vous l’avez peut-être déjà deviné, ne peut venir que d’une seule personne. En 1679, le Marquis de Vauban, le génie des ouvrages militaires sous les ordres de Louis XIV commence la fortification de la citadelle, à cette époque un château médiéval en ruine datant du 13ème siècle demeure sur le vaste éperon rocheux. Le site de Bitche est un point hautement stratégique à moins de 5 kilomètres de la frontière avec l’Allemagne et la forteresse sera bien sûr intégré au vaste réseau de protection de Vauban, la ceinture de Fer. Il faudra pas moins de 14 ans de travaux acharnés à Vauban pour créer cette merveille qui servira bien longtemps après à des soldats Français de réaliser un exploit militaire. En effet le 19 juillet 1870 une fois de plus la France et la Prusse entre en guerre et le 8 août les forces Allemandes et Prussiennes encerclent Bitche et sa citadelle. Le Commandant Français Louis-Casimir Teyssier et ses quelques 2400 hommes vont alors résister face à l’armée Allemande et tenir le fort durant 230 jours. Pendant cette très longue périodes tout sera fait pour décourager les soldats Français, mais ils tiendront bons malgré les bombardements incessants, les incendies, la fin et le froid… De plus ils ne sont contenterons pas de survivre entre les murs mais riposteront autant que faire ce peut et réaliseront même plusieurs sorties audacieuses et infligeront de lourds dégâts à l’ennemi.
Leur acharnement et leur courage vont leur permettre de conserver la Citadelle même après que l’armistice soit signé et que la paix soit établis, de ce fait ils laisseront la place forte mais sans s’être jamais rendus.
La citadelle servira également de refuge aux habitants de Bitche durant la seconde guerre mondiale et sauvera de très nombreuses vies.
Une nouvelle fois si vous voulez en apprendre plus sur la citadelle et explorer les parties secrètes fermées au public, nous vous conseillons de regarder la vidéo des très professionnels explorateurs Youtuber de la chaîne Mamytwink qui sont eux même originaire de la Moselle.
Informations

Citadelle de Bitche. Que faire ce week-end ? Visiter la Moselle
Citadelle de Bitche. Exploration et Histoire avec Mamytwink.

“Que faire ce week-end” vous emmène chaque jour découvrir de nouveaux lieux en France ! Si vous avez besoin d’idée pour faire de chaque week-end un occasion de s’évader, inspirez vous en lisant nos articles sur les départements Français :
Visiter la Haute-Loire

192 Views

Haute-Marne

Cette semaine nous partons explorer la Haute-Marne en Champagne-Ardenne ! Nous nous rendrons dans le lieu de résidence d’un des plus grand héros Français, nous prendrons également d’assaut l’une des plus belles villes fortifiés de France sans oublier de faire des haltes dans les plus ravissants villages de la région, enfin nous flânerons dans les merveilleux jardins fleuris des plus beaux châteaux de la Renaissance de la Haute-Marne.
La Haute-Marne est à un peu près à équidistance de Paris, Strasbourg et du Luxembourg. On peut donc s’y rendre en plus ou moins 3 heures de voitures en partant de ces 3 différents lieux.

Haute-Marne

La Boisserie et le Mémorial Charles de Gaulle

On commence très très fort notre tour de la Haute-Marne avec la visite du village de Colombey-les-deux-Églises, le village où Charles de Gaulle décida de s’installer après la guerre, lui et sa famille et d’y finir sa vie. La commune accueille donc aujourd’hui 2 sites majeurs autour du grand héros, La Boisserie la maison familiale du Général de Gaulle et son domaine et à quelques mètres là, sur une colline dominant toute la région, le Mémorial Charles de Gaulle. Le site est visible car indiqué par une titanesque croix de Lorraine, symbole choisie par de Gaulle pour la résistance Française. La croix de Lorraine de ses 44 mètres de hauteur domine tout l’horizon et est visible à des kilomètres. Elle est recouverte de Bronze et de granit rose de Perros-Guirec.
Vous pourrez dans l’ordre que vous choisirez visiter la maison de Charles de Gaulle, La Boisserie et le Mémorial.
Plus qu’un musée sur l’un des plus importants personnage de l’histoire de France c’est avant tout un musée s’articulant autour des grandes périodes du 20 ème siècle avec notamment : la Belle Époque, la première guerre mondiale, la montée des tensions, la seconde guerre mondiale, la France libre et la résistance et enfin la Libération. L’exposition se termine par l’après guerre avec le rôle politique de Charles de Gaulle et enfin la naissance de la 5ème république. En revanche La Boisserie est un musée centré sur la personne du Général de Gaulle, sa famille et les années qu’ils passèrent dans cette propriété qu’il appelait ” ma demeure”.
Informations Mémorial
Informations Boisserie

Croix de Lorraine. Mémorial Charles de Gaulle. Visiter la Haute-Marne
La Boisserie. Que faire ce week-end ? Visiter la Haute-Marne

Haute-Marne

Langres

La cité fortifié de Langres serait l’une des plus belles cité fortifiés de France si ce n’est la plus belle et la mieux conservée. Cette magnifique cité a été fondé sur une colline surmonté d’un éperon à un environ 460 mètres d’altitude il y’a plus de 2000 ans. Langres est lové par d’épais remparts sur plus 8km de long qui aurait fait leur apparition dès 740 afin de protéger la ville et les habitants des assauts des armées barbares comme celles d’Atila et des Sarrasins. Depuis cette date la murailles n’a cessé d’évoluer et de se transformer avec son temps si bien qu’elle procura à Langres la réputation d’être imprenable et invincible. La ville a été très peu touché par la modernisation et par les grandes guerres, elle a de cette façon préservé son charme et sa grandeur. Ainsi de nombreuses maisons et hôtel particuliers, ainsi que des rues, places etc sont restées figées dans le temps, pour la plupart celui de la Renaissance.
On peut se rendre à la Cathédrale Saint-Mammès de Langres, une cathédrale atypique pleine de surprise avec son toit Bourguignon divinement illuminé et coloré. En effet l’édifice conjugue plusieurs style architecturaux qui se sont superposés au cours de ces 800 ans d’existence. Ainsi l’on retrouve dans cet enchevêtrement architectural des styles allant du Bourguignon au Gothique en passant par le Roman et qui finalement s’achève sur une façade principale de style Classique car elle fut reconstruite au 17ème.
Langres peut aussi s’enorgueillir d’avoir donné naissance à l’un des plus grands princes des Lumières, Denis Diderot. Vous pourrez donc vous rendre à la maison des Lumières, un magnifique hôtel particulier du 16 et 18 ème siècle où vous pourrez apprendre ou vous remémorez la vie de l’un des plus grands personnages de l’histoire, philosophes, écrivains, père de l’Encyclopédie, reconnu dans le monde entier, Denis Diderot.
Informations

Langres. Que faire ce week-end ? Visiter la Haute-Marne

Haute-Marne

Château du Grand Jardin

En 1533 le premier Duc de Guise, Claude de Lorraine fit bâtir un petit château, le Château du Grand Jardin, chef d’œuvre de l’architecture et de la grâce de son époque, la Renaissance. Aussi beau soit-il cet édifice n’était pas considéré comme un “château” à part entière mais plus comme un pavillon de plaisance et comme une annexe du véritable château fort de Joinville, au sommet d’une colline que l’on surnommait donc le château d’En-Haut, aujourd’hui disparu. “Peut importe la taille ce n’est pas que cela qui compte” dirons certains et ils auront bien raison car ce petit bijou de la Renaissance agrémenté de ces fabuleux jardins auront vite raison de sa réputation. Le château du Grand Jardin ne sera jamais réellement habitué mais servira de rendez-vous et lieux de fêtes pour la noblesse et la royauté française. Ainsi l’on verra passer de grands noms entre ces murs, ses haies et ses buis tels que : François 1er qui était apparement un habitué,  Henri II et Catherine de Médicis, François II et Marie Stuart, Charles IX, Henri III, Louis XIII, Richelieu et beaucoup d’autres. Il est amusant qu’un si petit et modeste édifice si l’on puis dire, ai attiré tant d’événements et tant de notables de La Renaissance. Sans doute le côté intimiste et le cercle très prestigieux des invités ajouté au charme et la beauté de l’endroit aura su séduire plusieurs générations. Dans le Grand Jardin du Pavillon on retrouve des canaux, un labyrinthe végétal ainsi qu’un grand Verger. Vient ensuite le parc romantique qui toujours dans un esprit Renaissance mais beaucoup plus proche de l’authenticité de la nature, regroupe une multitude d’essences et rares et exotiques de plantes, de fleurs mais aussi de buis et de grand arbres. La visite du Château du Grand Jardin et du domaine sont un délice pour les yeux et un ravissement pour l’âme.
Informations

Château du Grand Jardin, Joinville. Que faire ce week-end ? Visiter la Haute-Marne

Haute-Marne

Château du Pailly

On ne s’arrête pas en si bon chemin et on continue sur notre lancée des joyaux des château de la Renaissance du département avec le Château du Pailly. Beaucoup moins connu que son cousin du Grand Jardin, le Château du Pailly est pourtant lui aussi une vrai pépite de la Renaissance. À l’origine un château fort datant du 13ème siècle ce tenait en ces lieux, mais il ne reste aujourd’hui de cette forteresse que le Donjon. Le Château du Pailly fut bâti en 1563 par l’architecte Nicolas Ribonnier pour le maréchal Gaspard de Saulx-Tavannes sous le règne de François 1er. Vous pourrez admirez les majestueuses façades sublimés par les fins ornements et les colonnes inspirés de l’architecture Grecque. Le château est entouré de douves et fait face à de beaux jardins à la française ponctué de romantique pièces d’eaux délimité par des allées enchanteresses de tilleuls. Enfin un massif boisé protège jalousement un verger planté d’arbres fruitiers d’espèces rares ou anciennes provenant de la région. Une visite agrémenté d’une balade romantique que nous vous conseillons sincèrement.
Informations

Château du Pailly. Que faire ce week-end ? Visiter la Haute-Marne.

N’hésitez pas à lire nos autres articles pour trouver l’inspiration lors de vos explorations de notre beau pays.
Que faire ce week-end ? Visiter le Jura

306 Views

Que faire ce week-end ? Visiter le Lot

On part cette fois découvrir le Lot dans en région Midi-Pyrénées. On vous préviens le Lot est de loins l’un des plus beaux et des plus intéressants département de France. Vous serez subjugué par la beauté et le charme de ces villages semblant parfois sortir d’un compte de fée, la beauté de ces paysages vallonés par le goût de son vin, par ses étrangetés géologique, par son patrimoine architecturale et enfin par son histoire qui remonte parfois aux premiers hommes qui nous ont laissés des traces de leurs passage. Le nom du département provient de la rivière éponyme qui le traverse.
Le lot se trouve à 1h20 de Toulouse en voiture, à 3h20 de Montpellier et à 2h30 de Bordeaux.

Le Lot

Cahors

Cahors l’ensoleillée, la magistrale Cahors est l’ancienne capitale historique de la région et c’est encore aujourd’hui la plus grande ville du département. Elle a néanmoins été préservée sans être trop envahie par l’architecture moderne, c’est encore aujourd’hui une sublime cité médiéval extrêmement riche de l’architecture de cette époque. Cahors se situe dans un méandre du Lot, lui même entourés de collines et de montagnes qui semble avoir été mis là pour servir de rempart naturel à la ville.
C’est donc dès votre arrivée à sa proximité que vous pourrez profiter d’une vue d’ensemble de la ville. Vous apercevrez surement de loin l’extraordinaire pont à 3 tours Valentré. Le pont fortifié de Valentré est un ouvrage exceptionnel et unique au monde, un pont tout en pierre de taille, long de 138 mètres, haut de 40 mètres il est composé de 3 grandes tours carrées et de 6 grandes arches gothiques reliées entre elles par des avant bec crénelés. Il aura fallu plus de 70 années pour le bâtir de 1308 à 1378.
L’autre grand monument de la ville est la monumentale Cathédrale Saint-Etienne de Cahors, construite au 12 ème siècle elle a récemment fêté ses 900 ans. La cathédrale Saint-Etienne possède une architecture hors du commun, c’est une cathédrale à coupole typique de l’architecture de l’époque dans le Sud-Ouest. La cathédrale accueil plusieurs styles architecturaux superposés avec une dominance romane marqué notamment par son impressionnante et imposante façade fortifiée. À l’intérieur un superbe cloitre vous attend également. Enfin nous vous conseillons de réserver des visite guidées de la ville et surtout une en bateau pour en faire le tour afin de bien observer les nombreux édifices de grande beauté que compte la ville dont certains remonte à la fin de l’antiquité.
Informations

Cahors. Cathédrale Saint-Etienne de Cahors. Que faire ce week-end ? Visiter le Lot.

Le Lot

Gouffre de Padirac

Le Gouffre de Padirac, autrefois appelé le Gouffre du Diable et on comprend aisément pourquoi… Un gigantesque trou béant dans le sol de la petite commune de Padirac, on le dirait tout droit sortie d’un film fantastique et pourtant, le Gouffre de Padirac mesure environ 35 mètres de diamètres et est profond de plus de 100 mètres. Pour faire simple le terrain est un immense plateau calcaire, et il depuis des dizaines de milliers d’années la pluie s’infiltre dans la terre puis dans la roche et crée des rivières souterraines, parfois ces rivières peuvent se regroupé et former une cavité comme les lacs souterrains. Au fil des milliers d’années une immense cavité s’est creusé jusqu’à la couche calcaire qui formait le toit de la grotte devienne trop mince et finisse par s’effondrer, ainsi est née le Gouffre de Padirac. Malgré quelques descentes improvisé dans le gouffre par quelques curieux de l’histoire et même habité par quelques soldats (surement en fuite) au 14ème et au 16 ème siècle il ne sera exploré et véritablement dévoilé au monde qu’en 1889 par Édouard-Alfred Martel pionnier de la spéléologie en France. Au fond du gouffre s’écoule une rivière souterraine qui semble enchantée, vous pourrez la découvrir à bord d’une barque avec un guide batelier et vous enfoncez sur plus d’1km dans les entrailles de la Terre. C’est une formidable aventure féerique qui vous fera découvrir cette merveille géologique ainsi que plusieurs lacs souterrains.
Informations

Gouffre de Padirac. Que faire ce week-end ? Visiter le Lot.

Le Lot

Rocamadour

Enfin voici venu le temps de vous parler du légendaire village de Rocamadour. Pas la peine de vous précisez qu’il appartient au club des plus beaux villages de France… Rocamadour est connue et reconnu dans toute la France pour être un village hors du commun. Accroché à sa falaise, le petit village de Rocamadour situé dans la gorge de l’Alzou semble posé, à attendre l’éternité que l’on cesse de s’émerveiller devant sa beauté, sa grandeur et son audace. En vous positionnant de façon à voir le village de face vous pourrez mieux admirer et dénombrez les édifices de la ville et leurs architectures. En effet on retrouve bon nombre de bâtiments intéressants sur ce roc, comme la basilique Saint-Sauveur, la crypte Saint-Amadour, pas moins de 7 chapelles. Plus haut encore dominant toute la vallée de Quercy et ce village extraordinaire semblant vouloir défier les lois de la gravité, on trouve le Palais des évêques de Tulle, le Château de Rocamadour. On retrouve donc 3 strates bien précise avec la strate inférieure du village et la rue principale, puis au-dessus le sanctuaire ou la cité religieuse et enfin tout en haut du rocher le palais ou château de Rocamadour. Le tout est relié par un immense escalier en pierre et puis par un chemin de croix que les pèlerins emprunte encore aujourd’hui car Rocamadour est un haut lieu des chemins de Saint-Jacques de Compostelle et c’est également l’une des 3 cités anciennes les plus visitées de France. On comprend sans aisément pourquoi quand on admire le soleil se coucher et nimbé une dernière fois ce lieu magique semblant sortir tout droit d’un rêve.
Informations

Rocamadour. Que faire ce week-end ? Visiter le Lot

Le Lot

Saint-Cirq-Lapopie

Décidément le Lot nous réserve bien des surprises, voici un autre village haut perché cette fois-ci c’est Saint-Cirq-Lapopie. Encore un audacieux village dont la seule limite semble être le vide laissé par la vertigineuse falaise tombant directement dans le Lot qui s’écoule paisiblement quelques dizaines de mètres plus bas.
Saint-Cirq-Lapopie est en effet situé sur un éperon plus de à 80 mètres de haut. Un nouvelle fois c’est un superbe paysage de carte postale qui s’étend devant nos yeux. Pratiquement toutes les maisons et édifices du village partage le même style, offrant ainsi une homogénéité architecturale quasi parfaite au village. Le tout est subjugué par une noble et fière dame, la haute église en pierres de Saint-Cirq-et-Sainte-Juliette de Saint-Cirq-Lapopie.
On compte pas moins de 13 maisons classé monument historique et bien évidement une place dans le classement des plus beaux villages de France. Bien sûr la vue ne s’admire pas seulement en faisant face au village mais aussi depuis celui-ci. En effet Saint-Cirq-Lapopie vous offrira le bénéfice de profiter de différents points de vues sur une vallée colorée par les champs et les forêts et un Lot venant parfaire ce paysage de rêve.
À ce propos une très jolie balade vous attend et vous fera longer le Lot en passant sous la roche de la montagne. En effet elle fut creusé en 1847 pour permettre aux hommes et surtout aux chevaux de tracter des gabares (embarcation locale en bois à fond plat) et ainsi acheminer des marchandises et notamment du vin en remontant le fleuve.

Saint-Cirq-Lapopie. Que faire ce week-end ? Visiter le Lot

Le Lot

Grotte du Pech Merle

Nous connaissons tous ou avons tous déjà entendu parler des Grottes de Lascaux et de ces célèbres peintures rupestres, mais connaissez vous la Grotte du Pech Merle ? Non ? Et bien ça tombe bien c’est notre prochaine étape dans la découverte et visite du Lot et on peut vous assurez que vous n’allez pas être déçu !
L’histoire de la découverte de la Grotte du Pech Merle est un peu atypique car elle ne s’est pas faite en un jour, mais plutôt en une vie d’homme complète, la vie d’André David. Tout d’abord une partie de la grotte fut découverte dès 1915 par  Henri Redon et son cousin, monsieur Touzery mais cette partie ne contenait aucune peintures rupestres ou autres simplement des concrétions rougeâtres naturelles. Mais en 1920, 3 enfants du village, André David, sa sœur Marthe David et leur ami Henri Dutertre accompagné de l’abbé du village s’intéresse de plus en plus à la grotte et entreprenne plusieurs explorations. Au cours de l’année 1922 les trois enfants après de nombreuses explorations et après avoir creusés les parois d’argiles qui bouchaient les entrées découvrent plusieurs salles et notamment les salles ornées contenant les peintures et œuvres d’art préhistoriques. Un exploit extraordinaire réalisé grâce à la persévérance des enfants à leur curiosité et leur enthousiasme naturel pour partir à l’aventure, explorer et découvrir des trésors. Mais l’histoire ne s’arrête pas là ! En 1949 soit prêt de 30 ans après leur découverte, André David creuse pendant environ 20 jours dans un coin de la grotte ce qu’il pense être un ancien éboulis que Amédée Lemozi, l’abbé du village avait suggéré en 1930 et découvre enfin une nouvelle partie, le réseau Combel. Une bien belle et délicieuse histoire vous ne trouvez pas ?
Grâce à ses enfants et à l’abbé on peut aujourd’hui visiter la grotte et admirer ces extraordinaire premières œuvres d’art de l’Histoire faite par nos ancêtres il y’a environ 25 000 ans.
La grotte vous réserve un bestiaire animal ou imaginaire de pas moins de 69 peinture ou gravure et de 13 représentations humaines ou para-humaines . Un lieu immanquable dont vous vous souviendrez certainement toute votre vie.
Informations

Grotte du Pech Merle. Que faire ce week-end ? Visiter le Lot.

Cet article vous a plu ? Alors vous pouvez lire nos autres articles pour trouver l’inspiration lors de vos prochains week-end et séjour en France !
Que faire ce week-end ? Visiter la Charente-Maritime

321 Views

Que faire ce week-end ? Visiter le Jura

Le Jura se trouve à moins d’1h de voiture de Paris, à 3h20 de Strasbourg, à 1h40 de Lyon, à 1h50 de Genève et à 2h15 de Berne.



Jura

Lac de Vouglans

Le Jura est un département très réputé pour la richesse de sa nature et notamment pour ses lacs. Le Lac de Vouglans surnommé le lac émeraude en est un exemple parfait. Le Lac de Vouglans est un lac artificiel et avec ses 1600 hectares de surface c’est aussi l’un des plus grand. En hiver comme en été il fait bon s’y rendre, vous pourrez ainsi admirer les changements et la transformation de la nature. Le Lac entourés de collines pentues et recouverte de verdure qui termine leurs courses en plongeant dans l’eau de même couleur que la végétation vous fera voyager jusqu’au Canada sans quitter la France. En effet tout dans ce paysage sublime au multiples visage et aux décors changeant nous fait penser à un Fjord. D’ailleurs une fois l’hiver arrivé il n’est pas rare de voir le lac se couvrir d’un manteau blanc et de devenir alors une gigantesque patinoire pour le plus grand bonheur des Jurassiens et des touristes. À la belle saison, les nombreuses plages du lac attirent également. De plus vous pourrez profiter d’une multitudes d’activités comme faire du Canoë-Kayak, pêcher, faire du Paddle ou encore de la via-Ferrata mais la meilleure activité reste de très loin la plongée dans les profondeurs du lac pour avoir la chance unique de contempler les ruines de la chartreuse de Vaucluse, un ancien monastère datant du 18ème siècle. Malheureusement les ruines se trouvant à une très grande profondeur seule les plongeurs expérimentés pourront en profiter.
Informations

Lac du Vouglans. Que faire ce week-end ? Visiter le Jura

Jura

Le fort des Rousses

Le fort des Rousses c’est avant tout la 2ème plus grande et vaste forteresse de France. En effet ce fort s’étend sur plus de 21 hectares de terrain et fut construit au milieu du 19 siècle en 1843, sa construction pris pas moins de 20 années jusqu’en 1863. Il fut pensé pour protéger les frontières françaises d’une invasion ennemis qui se servirait de la Suisse comme moyen d’accès simple pour accéder au territoire et contourner aisément les autres défenses frontalières françaises. Les bâtiments extérieurs ne sont que la partie immergée de l’iceberg, car en réalité le fort cas sous terre des kilomètres de galeries et plus de 50 000m2 de salles voutées. Ce fut donc une aubaine pour une famille de fromagers spécialisés dans la production de l’un des meilleurs comtés du pays qui le racheta et l’aménagea en 1997.
Aujourd’hui le fort et les caves d’affinages se visitent toujours et offre un atout majeur à la visite historique et architecturale, une dégustation ! Un excellent accrobranche est disponible aux alentours du fort.
Informations

Fort des Rousses. Que faire ce week-end ? Visiter le Jura

Jura

Baumes-les-Messieurs

Baumes-les-Messieurs un village véritablement unique en France tant il à de choses à offrir. Baumes-les-Messieurs est l’un des plus beaux villages de France et pourrait surement figurer dans le top, comme disent ces habitant c’est le plus village de France, voir du monde ! Et on est presque tenté de les croire tout d’abord rien qu’en découvrant le cadre féerique du village, en effet le village se situe dans une minuscule vallée, au bord d’une belle rivière, la Seille au fond du cirque de Baumes-les-messieurs. Le village est donc entouré de très hautes falaises rocheuses et d’autres recouvertes de végétation. Ce phénomène est aussi appelé “une reculée”. Dans ce petit recoin reculé du monde entourée par la majestuosité de la nature de petite maison en pierre de taille aux toits en tuile s’aligne les une à côté des autres, à peine 200 personnes vivent dans le hameau. Au centre de village ce dresse le bâtiment le plus ancien, l’abbaye Saint-Pierre de Beaume-les-Messieurs, elle aurait été fondé en 869. L’abbaye aurait donc 1150, un âge exceptionnel pour un édifice de genre, son architecture est un mélange de Gothique et de Roman. À l’intérieur un superbe retable en bois du 16 ème siècle retrace la vie de Jésus Christ, c’est un véritable joyau finement sculpté, peint et recouvert à la feuille d’or. Ensuite car non ce n’est pas terminé vous pourrez aller explorer les immenses grotte à 2 kilomètres de là, 1 kilomètre de galeries, une rivière et un lac souterrain vous attendent. Enfin vous pourrez terminer la visite en admirant la magnifique cascade à étage des tufs… Comme vous avez pu le constater Beaumes-les-Messieurs ne manque pas d’attrait et mérite de très loin sa place dans le label des plus beaux villages de France.
Informations

Baumes-les-Messieurs. Que faire ce week-end ? Visiter le Jura

Jura

Cascades du Hérisson

Le Hérisson est une rivière qui s’écoule sur environ 15 km et prend sa source de l’union de deux autres petits ruisseau mais qui a l’extraordinaire chance de compter pas moins de 7 cascades au cours de sa descente effrénée dans la vallée du Hérisson. Un petit sentier de randonnée d’un peu moins de 4 kilomètres vous permettra de suivre la rivière et d’assister à chaque étapes aux spectacle magique qu’offre les Cascades du Hérisson. On compterait en tout pas moins de 31 sauts tout au long de la descente. Toutes sont enchanteresses mais certaines sont véritablement grandioses !
Informations

Cascade du Jura. Que faire ce week-end ? Visiter le Jura

Jura

Château-Chalon

Laissez nous vous présenter un autre village idyllique semblant sortir directement de l’imaginaire d’un compte pour enfant. On vous dresse le tableau, Château-Chalon c’est un tout petit village niché sur une arrête rocheuse de 222 mètres de hauteurs et domine toute la vallée avec pour fond de décor, le phénoménal cirque du Jura. Le village surplombe la vallée et ses pentes sont recouverte de ces si précieuses vignes qui procure à Château-Challon un vin rare de couleur or ce qui ne fait qu’accroitre sa renommée à travers le monde. Les vignes ajoute encore un peu plus de beauté et colore la colline de ce village si haut perché, d’où on peut admirer une vue à couper le souffle. Mais elles sont rares et par conséquent le vin de Château-Chalon l’est lui aussi. Enfin à quelques mètres des premières habitations des terrasses à étages viennent compléter ce décor pratiquement divin, qui peut rappeler les l’agriculture asiatique ou maya. Boire l’un de ses nobles verres de vin dorés en assistant au coucher du soleil sur la vallée avec en fond le cirque Jurassien est une expérience à ne pas louper dans sa vie. Bien entendu Château-Chalon est classé comme l’un des plus beaux villages de France.
Informations

Château-Chalon. Que faire ce week-end ? Visiter le Jura

Jura

Dole

Une grande ville certes mais néanmoins elle aussi une perle du Jura, on l’appelle la Venise Jurassienne dans le coin, c’est Dole. Dole est en effet traversé par le Doubs et composé de plusieurs canaux navigables qui serpente dans la ville. La cité millénaire est un joyau du passé, un trésor d’architecture et d’histoire. En effet à Dole on aime se balader et se perdre dans toutes ces ruelles pratiquement inchangées depuis le Moyen Âge. L’édifice le plus majestueux mais aussi le plus visible de la ville est sans aucun doute la Collégiale Notre-Dame de Dole. Édifié en 1509 la collégiale à vu le jour à l’emplacement de son ancêtre détruite en même temps que le reste de la ville qui fut complètement raser en 1479 par Louis XI. La nouvelle Collégiale Notre-Dame de Dole est massive mais conserve une grande majesté lié à son architecture liant les styles Gothique et Renaissance. La spécificité de cet église est bien évidemment son très imposant clocher fortifié qui culmine à 73 mètres de haut. On peut monter tout en haut pour bénéficier d’une vue à 360 degrés sur toute la ville. L’autre immanquable de la ville est bien sûr le musée Louis Pasteur qui est avant tout la maison natale du génie scientifique qui est à l’origine de tant de découvertes et d’avancées dans le milieu notamment de la médecine et de la microbiologie. Cet avant gardiste à notamment mis en lumière l’hygiène médicale et la propagation des virus, ces travaux ont sans doute sauver des millions de vies et permis de faire un bon de géant dans la recherche médicale de l’époque. Enfin on peut faire un tour aux Musée des beaux-Arts de Dole, installée dans le pavillon des officiers un superbe bâtiment militaire du 18ème siècle.
Informations

Dole. Que faire ce week-end ? Visiter le Jura

N’hésitez pas à lire nos autres articles afin de trouver l’inspirations pour vos week-ends et séjours :
Que faire ce week-end ? Découvrir les Deux-Sèvres

315 Views

Charente-Maritime

Nous partons aujourd’hui explorer et découvrir le merveilleux département de la Charente-Maritime.
Pour visiter entièrement et profiter pleinement de la Charente-Maritime, il vous faudra bien 2 semaines ou plusieurs week-end tant ce département à de beauté à offrir. Au programme vous allez découvrir les nombreux trésors de l’Île de Ré, D’Oléron et de l’Île d’Aix, en apprendre un peu plus sur l’histoire d’un fameux fort en pleine mer, mais aussi goûter les plaisir de la cité idyllique de la Rochelle et enfin explorer le domaine d’un château méconnue mais au combien grandiose… Tout cela dans un nouvel article de “Que faire ce week-end ?” ! La Charente-Maritime se trouve à moins de 2 heures de Nantes, à à peine 1h de Bordeaux à 3h de Toulouse et à 5h de Paris.

La Rochelle

Ah la belle Rochelle, de tout temps elle a rayonnée, elle a souvent été dans le cœur des Rois et des notables de France, parfois rebelle et affamée mais toujours sublime, ah qu’elle est belle la Rochelle. La Rochelle c’est avant tout ses trois majestueuses tours qui garde le port et veille sur la ville, elles en ont le symbole dans le monde entier. D’Ouest en Est quand on se trouve face à la mer, il y’a tout d’abord la Tour de la Lanterne, puis la Tour de la Chaîne et enfin la plus grande la Tour Saint-Nicolas. Les 3 tours font face au front de mer et sont reliées entre elles par la muraille formant ainsi un excellent dispositif défensif pour la ville. La tour de la chaîne et la tour Saint-Nicolas forme la porte d’entrée du port de la ville, une gigantesque Chaîne les relaient à l’époque afin de garantir la sécurité du port contre les invasions ou les pirates. La Tour de la Lanterne est la plus ancienne des 3 et date de 1209, à cette époque les deux autres tours n’existaient pas et elle avait donc le rôle de tour de la Chaîne. Avec le temps elle deviendra le phare de la ville et servira également de prison. La tour Saint-Nicolas est de très loin la plus massive et sa fonction n’a d’autre but que la défense de la ville et la militarisation du port. Le capitaine de la Rochelle y vie avec sa famille, administre les forces armées de la ville et prête serment de la défendre jusqu’à la mort s’il le faut. Vous pouvez aujourd’hui bien évidemment visiter les 3 tours et en apprendre plus sur l’incroyable et très riche histoire de la Rochelle qui compte pour beaucoup dans la grande histoire de France.
Après avoir visiter les Tours vous pourrez vous restaurez avec un bon plateau de fruit de mer ou de poissons dans l’un des restaurant du port, attention tout de même aux attrapes touristes. Après vous êtres dument restaurés vous pourrez aller admirer les poissons bien vivants de l’un des plus beaux aquariums d’Europe. Pour bien finir la journée on vous conseille de faire un tour au musée du Nouveau Monde, établis dans un superbe hôtel particulier du 18ème siècle, le musée est consacré à la grande aventure qu’on vécu les nombreux colons en partance de la Rochelle pour le Canada, le Québec et les Amériques.
Informations tours
Informations Musée

La Rochelle. Que faire ce week-end ? Visiter la Charente-Maritime

L’Île de Ré

Ah l’île de Ré, vous l’attendiez et bien la voici, la merveille de Ré, l’un des joyaux français de la côte Atlantique. Il y’a tellement de choses à voir et à faire sur cette île mais d’ailleurs savez-vous pourquoi on l’appelle Ré ? Cela nous vient du latin et … Avant tout l’Île de Ré se visite à vélo ! On vous préconise ce moyen de transport afin de profiter pleinement de cette magnifique expérience et ce sera également l’occasion de faire un peu de sport et de ne pas polluer. On vous présente les principaux point d’intérêt dans l’ordre d’arrivée quand on vient du continent.

Île de Ré. Que faire ce week-end ? Visiter la Charente-Maritime

Fort La Prée


Après avoir traversé le surprenant pont de Ré vous pourrez faire une première halte au Fort La Prée, un petit fort en étoile bâti en 1626 les ingénieurs et architecte de  Pierre de Conty d’Argencour et Le Camus puis remanier par Colbert et enfin par Vauban. Il est surtout connu pour avoir été extrêmement bénéfique pendant le siège de Saint-Martin-de-Ré et par la suite à la bataille du pont de Feneau. En effet le Duc de Buckingman et une armée anglaise avait alors envahit une partie de l’île et tentait à présent d’entrer dans la ville de Saint-Martin en faisant son siège. Mais négligeant le petit Fort de La Prée et ne le faisant pas suffisamment garder, des renforts Français dont une partie de l’armée royale commandé par le Maréchal Henri de Schomberg accoste dans le petit port du fortin s’en empare et prennent l’armée anglaise à revers. L’armée française fait un massacre dans les rangs ennemis qui s’enfuient et les poussent jusqu’à la mer.
Juste à côté du Fort les charmantes ruines de l’Abbaye des Châteliers sauront vous séduire.

Fort La Prée. Que faire ce week-end ? Visiter la Charente-Maritime

Saint-Martin-de-Ré


Dirigez vous ensuite vers Saint-Martin-de-Ré, vous y découvrirez la principale ville et capitale historique de l’île, entourée de ses magnifiques remparts ayant servi à la protégée des anglais durant l’invasion britannique mentionné au-dessus. On peut faire une promenade le long de cette muraille parfaitement conservée longue de 14km et haute de plus de 9 mètres par endroit. Cette enceinte défensive à encore une fois été conçue par le maître en la matière, Vauban et l’ingénieur du Roi François Ferry en 1681, à l’époque les fortifications comptaient pas moins de 6 bastions pour défendre la ville sans parler de la citadelle. La Citadelle de Saint-Martin-de-Ré fut édifié en 1690 pour compléter le dispositif militaire défensif de la ville, fut par la suite dès 1870 transformé en prison de transit pour le départ des prisonniers vers le Bagne de Guyane ou encore de Nouvelle Calédonie. C’est aujourd’hui encore une prison centrale et on ne peut malheureusement pas la visiter, simplement admirer ses murs depuis l’extérieur.

Saint-Martin-de-Ré. Que faire ce week-end ? Visiter la Charente-Maritime

Église de Saint-Martin-de-Ré



Après vous être balader dans toute les ruelles et avoir flâner sur le port et pourquoi pas déguster une glace dans l’un des 5 meilleurs glaciers de France, partez à la découverte de l’église de Saint-Martin-de-Ré. L’église de Saint-Martin fut construite au 14ème siècle et fut plusieurs fois endommagée et en partie détruite. L’édifice possède donc un physique unique de nos jours avec une architecture alliant le Gothique et le Baroque mais surtout un transept avec ses deux tours en ruines donnant à l’édifice un charme bouleversant. L’apogée de cette visite est de monter tout en haut du clocher de l’église pour admirer le magnifique panorama à 360 degrés sur les tuiles, les pierres et l’extraordinaire beautée de Saint-Martin-de-Ré.

Église de Saint-Martin-de-Ré. Que faire ce week-end ? Visiter la Charente-Maritime

Île d’Oléron

Le seconde d’île la plus connue de la Charente-Maritime, l’île d’Oléron encore une fois, vous vous en doutez, si vous n’avez pas déjà eu la chance de vous y rendre, est une pure merveille ! On en trouve pour tous les goûts, les amateurs de nature et de paysages fabuleux, les gourmands et les délices de la mer, les férus d’histoire et d’architecture et enfin les adeptes du farniente, des plages paradisiaque et de l’eau cristalline.
Ainsi il ne faudra pas manquer de découvrir les ravissants villages d’ostréiculteurs authentiques de Fort Royer et de La Brée-les-Bains qui continue encore aujourd’hui ce métier de la même façon qu’il y’a des siècles. On aime se promener calmement dans ces petits villages presque moyenâgeux au milieux des marais et des cabanes en bois très colorées. Il faut également passer par le petit Port des Salines un plus connus et fréquentés mais vraiment beau.

Fort Royer, Île d’Oléron. Que faire ce week-end ? Visiter la Charente-Maritime

Fort de Louvois

À l’entrée de l’île on passe devant l’étonnant Fort de Louvois qu’on ne manque évidemment pas d’aller explorer. Le Fort de Louvois fut bâti vers la fin du 17ème siècle sous Louis XIV. D’abord imaginé par l’ingénieur du Roi, François Ferry, il sera finalement repris par une fois de plus l’ingénieur et architecte militaire en chef de Louis XIV le marquis de Vauban qui lui donnera cette forme si particulière de fer à cheval. Ce petit mais fort élégant fortin fut commandé à l’origine par le ministre des armées, le marquis de Louvois afin de prévenir et de défendre l’arsenal militaire de Rochefort situé non loin de là, où se reconstituait la flotte de guerre Française. Cet un formidable exploit technique pour l’époque car le fort semble flotter sur la mer et n’est accessible à pied qu’a marrée basse. Le fort à donc été bâti avec les techniques architecturales moderne de l’époque tout en conservant certains dispositifs de défense médiévales, ainsi on retrouve au centre un impressionnant donjon lui même cercler de douves et équiper d’un pont levis afin de pouvoir continuer à se défendre et à combattre même si l’ennemis submergeaient les remparts et prenaient possession du fort.
Informations

Fort de Louvois, Île d’Oléron. Que faire ce week-end ? Visiter la Charente-Maritime.

Citadelle du Château d’Oléron

La Citadelle du château d’Oléron telle que nous la connaissons est un gigantesque fort surélevé situé sur la côte d’Est de l’île afin de la défendre en cas incursions ou d’invasions notamment anglaise. La citadelle fut édifié par le Cardinal de Richelieu en 1630 mais sera maintes et maintes fois remanié jusqu’en 1704 faisant appel à de nombreux ingénieurs et architectes comme le célèbre Vauban mais aussi Pierre d’Argencourt,  Louis Nicolas de Clerville,  François Ferry et enfin au  Marquis de Montalembert en 1757. La citadelle du Château d’Oléron est une forteresse clef dans le gigantesque dispositif de défense atlantique de Vauban contre les Britanniques. La citadelle et le fort Valois permettait notamment d’effectuer des tirs croisés sur les ennemis permettant ainsi une double défense des plus redoutables.
Informations

Citadelle du château d’Oléron. Que faire ce week-end ? Visiter la Charente-Maritime

Fort Boyard

Le voici enfin ! On sait que vous l’attendiez tous, voici venu le temps de vous parler du mythique et légendaire Fort Boyard. Un exploit architectural et un monument unique au monde. Dès 1666 le projet de construire un fort intermédiaire entre les iles d’Aix et d’Oléron est envisagé afin de protégé en priorité le nouvel arsenal de guerre de Rochefort. La portée des canons était à l’époque trop courte et laissait donc une zone sans défense, hors de portée des batteries de part et d’autres. Après quelques analyses technique et typographique Vauban se serait exprimé au roi en ces termes “Sire, il serait plus facile de saisir la Lune avec les dents que de tenter en cet endroit pareille besogne”. L’idée resurgit plus d’un siècle après alors la France est à nouveau en guerre avec l’Angleterre, Napoléon Bonaparte ordonne la construction du fort sur le banc de sable de la longe Boyard. Mais au bout de 8 ans les travaux de l’assise sont abandonnée après avoir essuyé de nombreux contre temps et échecs et aboutissant à la tragique défaite Française de la Bataille Navale de l’Île d’Aix. Mais le projet n’est pas définitivement ensevelis et reprend en 1841 sous le règne de Louis-Philippe à l’occasion une fois encore de tensions avec l’Angleterre. L’avancée des techniques et technologies permettront ainsi de finir la construction de cette si attendue forteresse vers 1857. Il aura fallu 53 années de constructions, des fonds considérables, des dizaines de milliers d’hommes et près de deux siècles d’attentes pour qu’enfin le projet de Louis XIV et de Vauban voit le jour. Malheureusement ce projet à pris beaucoup trop de temps et les avancées technologiques font que la portée des canons à grandement augmenté, de ce fait on peut désormais protégé le passage entre les deux îles depuis la côte et le fort perd ainsi sa première raison d’exister. Il servira un peu à l’armée, puis de prison avant d’être enfin racheté et devenir le décor d’un très célèbre jeux télévisés. Ce projet à d’ailleurs sauvé cet extraordinaire monument qui a demandé des moyens pharaoniques et des prouesses techniques phénoménales, de la ruine. Car c’est avant tout ça qu’est le Fort Boyard, un phénomène architectural flottant sur l’océan.
Informations

Fort-Boyard, Île d’Aix. Que faire ce week-end ? Visiter la Charente-Maritime

Château de La Roche-Courbon

Partons maintenant à la découverte du plus beau château du Poitou-Charentes et assurément l’un des plus intéressant de France car il n’y a pas que l’édifice qui est un trésor de l’Histoire. Vers la fin du 15 ème siècle Jehan II de Latour fit construire la première partie du château, une imposante forteresse avec tous ces attributs médiévaux. Mais au cours des siècles le château évolua et fut moderniser notamment au 17ème. Aujourd’hui c’est un fabuleux mélange d’une structure militaire et défensive du Moyen-Âge auquel on été ajouté de nombreux et élégant embellissement de la Renaissance. Le château est entouré de délicieux et rafraichissant jardins à la Française auxquels conduisent un escalier à double palier descendant de la vaste terrasse Renaissance. On trouve dans le jardin un petit verger, des parterres fleuris et des pelouses et buissons géométriques, une jolie fontaine, tous ceux-ci fait face au vaste et magnifique bassin d’eau. À l’extrémité du bassin se trouve un belvédère qui vous offrira une vue à couper le souffle sur le château et les jardins. Mais le domaine du Château de La Roche-Courbon cache encore quelques trésors non loin de là… En effet le domaine s’étend jusqu’à la forêt dont il possède quelques hectares mais surtout jusqu’à de surprenantes grottes ! Et oui de tout temps ces lieux ont apparement séduient les hommes, ainsi au cours des dernières années on a retrouvés des tombes mérovingiennes, des ruines d’une enceinte Gallo-Romaine, mais aussi d’exceptionnelles grottes où aurait vécu différents groupes hommes à différentes époques en remontant 10 000 ans, 40 000 ans et même jusqu’à 120 000 ans avant notre ère. Vous pourrez découvrir certaines de ces grottes et visiter le musée où son conserver et exposées les objets et reste de ces civilisations anciennes.
Informations

Château de La Roche-Courbon. Que faire ce week-end ? Visiter la Charente-Maritime

Vous recherchez des inspirations pour vos week-ends et vacances ? Alors n’oubliez pas de lire nos autres articles pour découvrir tous les départements de France et leurs trésors :
Que faire ce week-end ? Découvrir la Meuse

304 Views

Les Deux-Sèvres

Partons à la découverte du département des Deux-Sèvres ! Sans doute l’un des départements les moins connus des touristes en France et pourtant… Tant de choses vous attendent pour vos séjours ou week-ends dans ce petit département situé en Poitou-Charentes. Le département tire son nom du nom des deux fleuves qui le traverse, la Sèvre Niortaise et la Sèvre Nantaise. On se rend dans les Deux-Sèvres en 1h30 de route en partant de Nantes, en 2h30 de Bordeaux et en 4h de Paris.

Visiter les Deux-Sèvres

Niort

Tout d’abord Niort est une très belle ville française, son centre ville est extrêmement agréable traversé par la Sèvre Niortaise, elle même surmontée d’ancien et joli pont en pierre, avec pour fond une multitude de maisons et d’immeubles anciens, alternance de beige et de couleurs pastels. Le tout subjugué par la grande et noble église Saint-André de Niort qui domine la ville de ses deux élégantes flèches de plus de 70 mètres de hauteurs. L’autre édifice phare de la ville est le imposant Donjon de Niort. C’est en 1180 que Henri de Plantagenet, roi d’Angleterre et son épouse Aliénor d’Aquitaine firent construire le château de Niort, oui car à cette époque une partie de l’Ouest de la France appartient au Royaume d’Angleterre. Niort est alors une ville frontière pouvant servir d’échanges politiques et commerciaux, un point stratégique nécessitant donc d’être hautement protégé et fortifié. Mais en 1372 le grand Chevalier Bertrand du Guesclin reprendra la forteresse aux anglais en utilisant la ruse, en effet il fera revêtir l’uniforme anglais à 200 de ces soldats avant de marcher sur le château. Les anglais pensant à des renforts miraculeux leur ouvriront les portes dès leur arrivée… Notons que ce n’est point le seul exploit du chevalier Bertrand du Guesclin, en effet cet ingénieux stratège aura de nombreuses fois recours à la ruse et à la manipulation au cours de la guerre de 100 ans et chassera les anglais de Normandie, de Saintonge, de Guyenne et du Poitou. Aujourd’hui il ne reste du château que cet exceptionnel double Donjon que l’on peut visiter et qui accueille plusieurs expositions sur l’archéologie, l’histoire et l’ethnographie. En sortant vous pourrez faire une magnifique balade en empruntant la Coulée Verte de Niort sur plus de 20km, ou en louant une petite barque pour ajouter un peu de romantisme à cette visite de la ville. Enfin n’oubliez surtout pas de visiter le Bernard d’Agesci, un musée qui rassemble en réalité 3 musées en un. En effet le musée Bernard-d’Agesci à la particularité de proposées des collections des Beaux-Arts mais abrite aussi un musée d’histoire naturelle et enfin un conservatoire dédié à l’éducation.
Informations Donjon
Informations musée

Niort. Que faire ce week-end ? Découvrir les Deux-Sèvres

Visiter les Deux-Sèvres


Marais Poitevin

Bienvenue dans le Marais Poitevin, le pays aux 50 nuances de vert, la Venise verte comme on dit, ici tout n’est que nature et apaisement. Impossible de passer dans le département des Deux-Sèvres sans faire au moins une fois la traditionnelle balade en “plate”, sorte de barque à fond plat locale et de s’engouffrer dans l’océan de verdure du fameux Marais. Le parc naturel régional du Marais Poitevin est la deuxième plus grande zone humide de France et s’étend sur plus de 100 000 hectares sur les 3 départements des Deux-Sèvres, de la Vendée et de la Charente-Maritime. Coulon est l’un des plus beaux petits villages du département et également un excellent point de départ pour une sortie en barque. Vous pouvez également vous rendre dans le parc ornithologique du Marais Poitevin pour admirer pas moins de 350 spécimens et 70 espèces d’oiseaux.
Informations

Coulon. Marais Poitevin. Que faire ce week-end ? Visiter les Deux-Sèvres

Visiter les Deux-Sèvres


Le Château d’Oiron

Quelle surprise et quelle joie de découvrir un joyau de cette qualité en plein cœur du département des Deux-Sèvres. Le Château d’Oiron est une véritable merveille architecturale qui est parvenu à évoluer avec son temps. Datant à l’origine de la fin du 15 ème siècle, d’un style Renaissance il sera finalement remanié au 17 ème siècle dans un style classique, nous offrant alors une œuvre tout a fait unique. Le premier château fut édifié par Claude Gouffier, grand écuyer successivement du roi François 1er puis de puis de Henri II. Quand vous pourrez enfin détacher votre regards des façades extérieures et de leurs ornements, dirigez vous vers les décorations intérieures tout aussi, si ce n’est encore plus grandioses. Le trésor le plus précieux du château d’Oiron est très certainement la grande galerie peinte, avec ses 55 mètres de longueur c’est l’une des plus grande de France. Elle est composée de 14 scènes décrivant l’histoire antique de Troie. Elle aurait été réalisé en 1550 par Noël Jallier, un peintre français de l’école de Fontainebleau selon certains historiens. Aujourd’hui ce superbe château a été reconvertie en musée d’art contemporain et accueille toute l’année de nombreuses grandes œuvres, confrontant ainsi les siècles et les styles afin de nous offrir un résultat hors du commun. Cette idée permet ainsi perpétuer la volonté du fondateur du château Claude Gouffier qui était à son époque un collectionneur et mécène et transformait déjà certaines pièces du château en “cabinet de curiosités”.
Informations

Château d’Oiron. Que faire ce week-end ? Visiter les Deux-Sèvres

Visiter les Deux-Sèvres

Parthenay

Le village de Parthenay est tout simplement l’une des plus belles cités médiéval de France ! Un lieu à ne pas louper ! Vous serez immédiatement séduit par le nombre incalculable de maisons à pans de bois ou en pierres aux toits en tuiles ocres, quel plaisir de rentrer dans la vieille en traversant la rivière la jolie rivière du Thouet sur un massif pont en pierre et en passant par la monumentale porte fortifiée, la porte Saint-Jacques. Et non ce n’est pas un hasard si la porte principale de la ville se nomme ainsi, c’est bien parce que la ville figure sur la route des chemins de Saint Jacques de Compostelle. Position stratégique donc qui contribua en partie à l’essor et à l’enrichissement de la ville. On peut ensuite emprunter un petit chemin qui nous fait faire le tour de l’épaisse muraille qui mesurait à l’époque plus d’1km et comptait pas moins de 30 tours ! Un bien important dispositif défensif pour une cité de cette taille, mais comme évoqué plus haut la ville prospérait au siècle grâce notamment à la production d’étoffes de grandes qualités et au passages des nombreux pèlerins et commerçants. Vous apprécierez vous promenez dans les petites rues qui n’ont pas beaucoup perdue de leurs charmes d’antan. Une particularité de la ville sont ces jardins en terrasses qui ajoute un peu plus de cachet à Parthenay.
Informations

Parthenay. Que faire ce week-end ? Visiter les Deux-Sèvres

Visiter les Deux-Sèvres

Château de Saint-Loup-sur-Thouet

Le superbe château de Saint-Loup-sur-Thouet se compose de deux parties bien distinctes, la plus ancienne, la plus petite est en fait ce qu’il reste du château d’origine datant du 11ème siècle et le donjon adjacent de 28 mètres de haut datant lui du 13 ème siècle. Cette partie médiéval du château ne manque pas de charme et à donc été édifié il y’a environ 1000 ans de cela par le seigneur Drogon. Vient ensuite le véritable château de Saint-Loup beaucoup plus moderne datant du 17ème siècle eut été fait construit par, une nouvelle fois, Claude Gouffier (à l’origine également du château d’Oiron) dans un style architectural classique. Le château verra passer entre ses murs de grands personnages tels que Jean II le Bon après s’être fait capturé par Édouard Plantagenêt plus connu sous le nom de “Prince Noir” qui y passera également quelques nuits entre deux batailles. Les douves datant de la place forte médiéval d’origine finisse de compléter ce merveilleux tableau qu’est le Château de Saint-Loup-sur-Thouet. Aujourd’hui s’est un hôtel ou vous pouvez loger si l’envie vous prend de réaliser des rêves d’enfants ou simplement pour passer une nuit romantique avec sa bien aimée.
Informations

Château de Saint-Loup-sur-Thouet. Que faire ce week-end ? Visiter les Deux-Sèvres

Visiter les Deux-Sèvres

Tumulus de Bougon

On a garder le meilleur pour la fin. Si vous ne connaissez pas les Tumuli de Bougon sachez tout d’abord que ce sont tout simplement les 2ème plus anciennes constructions au monde ! Pour vous rassurez sachez que le top 3 des plus vieilles constructions jamais découverte au monde sont toutes en France. Vous rendez-vous compte ? Les plus vieilles constructions au monde ne sont absolument pas les pyramides d’Egypte ou celles des Aztèques ou des Incas mais bien les Tumuli retrouvés ici en France ! Les archéologues, les scientifiques et les historiens s’accordent à dire que ces structures servaient de tombes et de lieux de sépultures pour certains élus qu’ils soit de sexe masculins, féminins ou bien encore enfants mais sans comprendre réellement qu’ils étaient et qu’elle étaient leur rôle pour avoir le privilège de reposer dans des chambres funéraires si volumineuses et prestigieuse. Le site regroupe 5 tumulus divisés en huit chambres funéraires et où ont été trouvé des quinzaines de corps dans chacun des Tumulus ainsi que de nombreux objets que l’on assimile à des offrandes mortuaires. Ces structures ont été édifiés par une civilisation du Néolithique vieille de plus de 6700 ans et sont encore loin d’avoir dévoilé tout leurs secrets
Informations

Tumulus de Bougon. Que faire ce week-end ? Visiter les Deux-Sèvres.

Si vous souhaitez vous inspirez pour vos prochains week-ends ou vacances, n’hésitez pas à lire nos autres articles :
Visiter la Lozère

383 Views

La Meuse

Ce week-end on part en balade dans la Meuse en Lorraine, pour découvrir ce petit département qui doit son nom au fleuve qui la traverse du Sud en remontant au Nord et passe par la Belgique et les Pays-Bas. La Meuse se trouve à 2h40 en voiture de Paris, à un peu plus de 3 heures de Lille et de Bruxelles et à 2h30 de Strasbourg.

Que faire dans la Meuse ?

Le Lac de Madine

Bienvenue au Lac de Madine, une petite mer en plein territoire Lorrain, c’est d’ailleurs avec ses 1100 hectares de surface le plus grand lac de la région. En effet le lac offre aux habitants de la région et aux visiteurs pas moins de 42 kilomètres de côtes, se répartissant entre petites berges piétonne, végétation envahissante, champs de roseaux et petites plages de sable. Autant dire que c’est une excellente destination pour aller se rafraîchir dès les premiers jours de beaux temps de l’année. Le Lac de Madine et ses berges sont bien protégés malgré le fort afflux estivale, le respect de la nature et de l’environnement sont le mot d’ordre ici. Ainsi vous pourrez profiter d’une saine et non polluée par d’immonde moteur de bateaux et autres embarcations très bruyantes. Mais vous pourrez bénéficier d’activités multiples, comme faire de la voile, du pédalo, du kayak, du Paddle ou encore du Kit Surf pour les plus sportif et motivé d’entre vous. Pendant la haute saison beaucoup d’autres activités vous seront proposés, comme un parcours du combattant flottant par exemple, mais quelle que ce soit l’activité que vous choisirez veuillez à bien ramassez vos déchets et à respecter la nature qui vous entoure.
Informations

Lac Madine. Que faire ce week-end ? Visiter la Meuse

Que faire dans la Meuse ?

Citadelle de Montmédy

On note l’existence d’une forteresse sur la colline de Montmédy dès 1221, le château de Mady construit par Arnold III compte de Chiny. Mais la citadelle de Montmédy ne voit véritablement le jour qu’en 1545 sous les ordres de Charles Quint, elle sera ensuite conquise et les alentours annexées en 1659 par Louis XIV. À la suite de cela la citadelle de Montmédy sera restaurée et renforcée au 17ème siècle par le grand ingénieur et architecte militaire du Roi soleil, Vauban. Cela afin de renforcer le gigantesque dispositif militaire de défense contre les pays voisins de la France et notamment les Pays-Bas espagnols, le fameux pré carré de Vauban. Enfin un autre architecte Séré de Rivières en 1870 achèvera d’aménagé ce formidable édifice, que nous pouvons admirer et visiter aujourd’hui. Loin d’être une simple forteresse défensive, la Citadelle de Montmédy accueille tout un village composé de jolie maisons de vieilles pierres et d’une délicieuse église. Un lieu chargé d’histoire, de beauté et de romantisme et d’intensité.
Informations

Citadelle de Montmédy. Que faire ce week-end ? Visiter la Meuse

Que faire dans la Meuse ?

Zone rouge de Verdun

Du 21 février au 18 décembre 1916, il y’a à peine plus de 100 ans se déroule non loin de Verdin, l’une des plus grandes batailles de la première guerre mondiale, la bataille de Verdun. La bataille de Verdun est notamment connu pour être la plus longue bataille de la grande guerre mais aussi l’une des plus horrifiques et dévastatrices. En effet pendant plus de 300 jours et nuits, les armées françaises et allemandes vont s’affronter avec fureur et acharnement, faisant pleuvoir sur l’ennemi des dizaines de millions de munitions de très gros calibres et provoquant la mort d’environ 700 000 soldats allemands et français, rasant au passage toute vies sur des dizaines de kilomètres carrées. Laissant à terme un paysage désertique surréaliste et apocalyptique, mêlant de terres souillées, de corps et de sang. Un siècle plus tard cette zone est encore appelé zone rouge, et celui-ci n’est pas un surnom, c’est bel et bien une zone extrêmement dangereuse encore aujourd’hui du fait des milliers et milliers de munitions encore présent dans les sols aujourd’hui et n’ayant toujours par explosé. Chaque année on déterre encore des dizaines de tonnes d’obus de toutes tailles n’ayant pas accomplie leur mission et se révélant donc potentiellement dangereux. S’ajoute à cela les obus contenant des gaz toxiques, très utilisés pendant la seconde guerre. On vous laisse essayer d’imaginer l’état dans lequel se trouvait les soldats ayant survécu à cette terrible guerre… De nombreux lieux et petites randonnées sont proposés dans la région afin de pouvoir vous immerger, vous recueillir et en apprendre plus sur la bataille de Verdun.
Informations

Forêt de Verdun. Que faire ce week-end ? Visiter la Meuse

Que faire dans la Meuse ?

Château des Monthairons

L’extraordinaire Château des Monthairons a été construit en 1857 par Charles Henri de la Cour dans un style Néoclassique et Restauration. Un domaine idyllique et un parc de 14 hectares s’étendent au pied du château. Le château abrite également une charmante et ancienne chapelle datant du 16 ème siècle. Le parc abrite depuis des dizaines d’années une héronnière et au printemps on peut donc admirer du château ou du parc une multitude de ces nobles oiseaux ainsi que des Martin pêcheur s’affairant à ce qu’ils savent faire de mieux. Malheureusement c’est aujourd’hui un hôtel 4 étoiles et on ne peut donc pas le visiter à sa guise. Mais on peut néanmoins admirer ce sublime bâtiment de loin entourer par la verdure de son parc.
Informations

Château des Monthairons. Que faire ce week-end ? Visiter la Meuse.

Si vous voulez lire d’autres de nos articles et découvrir les autres trésors français :
Visiter la Sarthe

355 Views