Côte d’Or

Nous sommes très heureux de vous faire découvrir aujourd’hui le département de la Côte d’Or qui fait partie d’une région extrêmement connue et reconnue dans le monde entier notamment pour ses vignobles , il s’agit bien sûr de la Bourgogne !
Nous allons découvrir ensemble sa nature, ses splendides paysages, ses merveilleux château et bien sûr déguster quelques uns de ses plus grand crus ! On pars à l’assaut de la Côte d’Or ! À moins de 2h de Lyon , à 3h30 de Paris et un peu moins de Strasbourg, cette magnifique région est à la portée de tous pour un fabuleux week-end.

Dijon

Et commence tout de suite par la capitale de la région Bourgogne, souvent surnommée capitale de la moutarde, j’ai nommé Dijon ! On se lève tôt et on profite de la ville de bon matin au soleil si on peut, on se promène dans les vieilles halles de la ville où a encore lieu le marché, on achète des bons produits locaux et bios. On peut prendre une collation ou un verre dans les restaurants autour ou à la buvette. Ensuite en route pour le musée des Beaux-Arts de Dijon dans le remarquable Palais des Ducs de Bourgogne. Rien que le bâtiment en vaut le coup et possède une riche histoire que nous vous compterons et détaillerons dans notre article dédié à Dijon. À l’intérieur le musée à été totalement rénové après 10 ans de travaux et nous présentent désormais plus de 1500 œuvres réunis dans 50 salles d’expositions. Mais avec dans ces réserves plus de 130 000 œuvres, c’est l’un des plus importants et des plus anciens musée de France. Avant de sortir du musée et partir déjeuner autour de la grande place, on peut si l’on souhaite voir un panorama total sur toute la ville, on montant tout en haut de la tour du Palais des Ducs, la tour Philippe-le-Bon. On peut ensuite se balader dans la ville pour digérer, en suivant le parcours des chouettes par exemple, ou aller admirer le charmant hôtel de Vogüé ou encore visiter l’église Notre-Dame de Dijon et la cathédrale Saint-Bénigne.

Dijon, Palais des Ducs de Bourgogne, Côte d’Or, Que faire ce week-end ?

Château de Châteauneuf-en-Auxois

Et maintenant envolons nous loin de la grande ville pour battre la campagne et se mettre au vert. Direction l’imposant château fort de Châteauneuf-en-Auxois construit en 1132 au sommet d’un promontoire rocheux pour défendre la ville et la région pendant la guerre de 100ans. Le mélange comme beaucoup, a subi des aménagements plus modernes au fil des époques, il mêle donc aujourd’hui 2 styles d’architecture, le style roman (dominant) et le style gothique. L’intérieur se veut très intéressant car on pourra encore plus observer l’évolution de l’architecture militaire et défensive se transformant avec les aménagements plus moderne et confortable de l’aristocratie de l’époque. Aujourd’hui il se trouve à l’extrémité du village et on peut en avoir un magnifique point de vue depuis un petit pont qui passe au-dessus du canal de la Vandenesse en contre bas de la colline.

Château de Châteauneuf-en-Auxois, Côte d’Or, Bourgogne. Que faire ce week-end ?

Château du clos de Vougeot

On se dirige maintenant vers un magnifique château du 12ème siècle de style Cistercien et Renaissance situé au beau milieu de 50 hectares de vignes.
C’est le très agréable Château du clos de Vougeot, il est l’un des châteaux les plus célèbre de Bourgogne. À l’origine c’était une abbaye, habité par des moines qui cultivait les vignes pour la production de vin. Et ce le fut encore jusqu’à la révolution Français où le domaine fut confisqué puis vendus au plus offrant. Il est aujourd’hui classé “site remarquable de goût” en plus d’être classé au monument historique. On peut aujourd’hui le visiter, y déguster des mets et des vins de Bourgogne exquis et même s’y marier.
Informations

Domaine du Château du Clos de Vougeot, Côte d'Or, Bourgogne. Que faire ce week-end ?
Château du Clos de Vougeot, Côte d’Or, Bourgogne. Que faire ce week-end ?

Abbaye de Fontenay

On pourra ensuite visiter la splendide Abbaye de Fontenay et se promener dans ses jardins romantiques en admirant l’architecture Cistercienne des différents bâtiments. Elle fut érigée en 1130 c’est donc un édifice de plus en France qui sera millénaire dans pas si longtemps (110 ans), c’est l’un des monastère Cistercien les plus anciens d’Europe. Ici l’architecture conformément à l’ordre des Cisterciens qui prône la simplicité et la modestie mais n’en reste pas moins charmante et participe avec les somptueux jardins à dégager une atmosphère idyllique. De nombreux bâtiments composent le domaine, tous différents, tous beaux, paisibles, emprunt de charme et de calme. Ils avaient chacun leur rôle à l’heure de la vie monastique. L’ironie de l’histoire de cet endroit, est que avec l’espace dont ils disposent, les moines vont produirent, mais produirent plus qu’ils n’en ont besoin, bien plus, à tel point qu’ils vont vendrent leur production et s’enrichir rapidement. Ainsi des moines prônant la sobriété vont acquérir des richesses et en bénéficier, tout comme l’ordre Clunisien qu’ils critiquaient et à qui ils s’opposaient.
Quelle morale pouvons-nous en déduire ?

Abbaye de Fontenay, Côte d’Or, Bourgogne. Que faire ce week-end ?

Beaune

Beaune, Côte d’Or, Bourgogne. Que faire ce week-end ?

On s’apprête maintenant à visiter Beaune, une ville emblématique de la région Bourgogne et de son département de la Côte d’Or, Beaune est surtout connu pour ses éclatantes Hospices, pour ses vente de vins et sa qualité de vie Bourguignonne.
Et on va de ce pas commencé par les merveilleuses Hospices de Beaune, qu’on appelle aussi Hôtel-Dieu ce qui est logique car à l’époque ces édifices offraient gratuitement l’hospitalité et les soins aux pauvres et étaient systématiquement organisé et dirigé pas des ordres religieux. Cependant même si des religieux les administraient les hospices n’était pas toujours fondées par l’Eglise, la preuve en est que les Hospices de Beaune furent crées et édifiées par le chancelier du Duc de Bourgogne Philippe le Bon et son épouse Guigogne de Salins. Le couple possédaient une immense fortune et désireux d’aider les pauvres mais aussi d’affirmer leurs places au paradis, ils firent ériger les hospices. Aujourd’hui le lieu n’accueille plus les pauvres (et c’est très certainement bien dommage) mais abrite un musée consacré à l’histoire de la médecine avec son merveilleux toit de tuiles vernissées c’est l’un des plus beaux Hospices de France.

46 Views

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *