Que faire ce week-end ? Visiter les Hauts-de-Seine

Les Hauts-de-Seine, le 92, un département où il y a pas mal de choses à voir et si vous ne le connaissez pas, vous allez le découvrir avec nous ! Le 92 est un département limitrophe à la ville de Paris, de ce fait il y a bon nombre de moyens de s’y rendre que cela soit en voiture, en transports en commun, en vélo ou même à pied. En effet, vous avez une multitude de transports à votre disposition : bus, train, tram, métro, vélib… pour vous rendre en seulement quelques minutes dans le département des Hauts-de-Seine.

Domaine de Sceaux

Ce qu’on peut dire, c’est qu’il y en a des choses à voir et à découvrir dans le domaine de Sceaux ! Il est en effet composé du Château de Sceaux, d’un immense jardin à la française, un tout aussi gigantesque espace de nature et de biodiversité préservée, auxquels s’ajoutent plusieurs autres bâtiments tels que : le Pavillon de Hanovre, le Pavillon de l’Aurore, l’Orangerie, les écuries et enfin le petit château. On vous avait prévenu, ça fait beaucoup ! Mais pas de quoi s’inquiéter, de l’espace il y en a, le domaine tout entier s’étend en effet sur pas moins de 181 hectares. Le parc de Sceaux fut créé au 17ème siècle, encore une fois par le grand André Lenôtre, sur demande de Colbert alors contrôleur des finances de Louis XIV. Un premier château se dresse déjà dans le domaine depuis 1597 et Colbert conserve une grande partie de l’édifice, l’agrandit et le rénove. Et c’est ce que feront également tous les autres propriétaires qui se succèderont au fil des années, chacun d’entre eux apportant sa petite touche d’esthétisme ou de modernité, édifiant ainsi, jusqu’à la révolution, un bouleversant chef d’œuvre et un sublime représentant de la grandeur de la France. Malheureusement, vous vous en doutez, après la révolution le château sera vendu comme beaucoup d’autres joyaux à des hommes d’affaires et autres spéculateurs n’ayant aucun scrupule envers le patrimoine, l’art et l’Histoire. Ainsi donc, le merveilleux château de Sceaux sera détruit en 1803 afin d’en revendre les matériaux précieux. Peut-être était-ce là le destin ou un coup du sort qui condamna là le château de Colbert pour sa jalousie et sa perfidie envers Nicolas Fouquet.
Ce n’est qu’en 1835, que le très joli Château de Sceaux de style Louis XIII que vous pouvez admirer aujourd’hui, sera construit par le Duc de Trévise. Le château, ainsi que le pavillon de l’Aurore, accueille un musée sur le thème de la vie parisienne de l’époque et de l’histoire de l’Ile de France en général.
Informations

Château de Sceaux. Que faire ce week-end ? Visiter les Hauts-de-Seine
Château de Sceaux. Que faire ce week-end ? Visiter les Hauts-de-Seine

Château de Malmaison

De la même façon que le Château de Sceaux ci-dessus, il existait une demeure, un manoir à Malmaison dès l’an 1244. Elle était nommée ainsi car elle aurait servi pendant un temps (certainement très court) de repères à des envahisseurs et pillards normands, d’où son nom : “Mauvaise maison”.
Mais, c’est seulement après la révolution, en 1799, que le Château va naître et entrer dans l’histoire. En effet, à cette date, le 21 Avril 1799, Joséphine de Beauharnais, épouse de Napoléon Bonaparte, qui est déjà un grand général, acquiert le domaine de Malmaison, le fait rénover et l’aménage sans toute fois l’agrandir dans des proportions royales. En effet, Napoléon veillera tout au long de son règne à être autre chose que les souverains “habituels” que la France et les français ont déjà connus, lui il sera Empereur ! L’impératrice y vivra une grande partie de sa vie et encore plus après son divorce avec Napoléon en 1809 car elle en deviendra la seule propriétaire. Napoléon lui n’y vivra que peu de temps, souvent en campagne, en affaires à Paris, ou encore à travailler en ces lieux, il associera cependant Malmaison à son bonheur et à des moments de vie heureuse avec Joséphine, qu’il ne cessera d’ailleurs pas de visiter même bien après leur séparation. Joséphine continuera à rassembler une très belle collection d’œuvres d’arts, soignera la décoration et les jardins et sera très heureuse d’y recevoir ses petits enfants.
Vous pouvez maintenant visiter le château et le domaine pour vous émerveiller et en apprendre encore plus sur ces grands personnages de l’histoire.
Informations

Château de Malmaison. Que faire ce week-end ? Visiter les Hauts-de-Seine
Château de Malmaison. Que faire ce week-end ? Visiter les Hauts-de-Seine

Parc de Saint-Cloud, Hauts-de-Seine

Le Parc de Saint-Cloud, c’est avant tout encore une preuve, une trace d’un trésor national, d’un joyau qui fut détruit. En 1869 se tenait encore en ces lieux le Château de Saint-Cloud. Et oui, le parc n’était en fait que les jardins du domaine d’un château royal d’où bon nombre de princes, de rois, d’empereurs et de grands personnages, ont admiré Paris de la grande terrasse dominant la ville lointaine. Fort heureusement, on peut encore faire de même aujourd’hui car la terrasse demeure. C’est le 13 Octobre 1870, un jour noir pour Paris que le drame survint. Les armées Prussiennes ont envahi la région et encerclent Paris, l’état major Prussien établit son quartier général dans le beau château de Saint-Cloud qui surplombe toute la région et offre un excellent point de vue stratégique. Cependant, tout comme Paris, la région n’est pas entièrement soumise et de nombreux bastions résistent et repoussent l’envahisseur. Non loin de là, les forces françaises qui tiennent le Mont Valérien d’une main de fer et possèdent de nombreuses batteries de canons décident de faire feu sur le quartier général de l’ennemi qui se trouve à leur portée, une cible de choix. Les obus touchent le château qui s’embrase en très peu de temps, c’est la fin du château de Saint-Cloud, un prestigieux édifice datant à l’origine de 1676.
Aujourd’hui le parc offre aux visiteurs et aux promeneurs, 460 hectares de verdure, de jardins “remarquables” et de forêt agrémentés d’étendues d’eau, d’une grande cascade artificielle et d’une quinzaine de belles statues.
On trouve aussi plusieurs bâtiments et anciennes dépendances attenantes et si vous voulez en apprendre plus sur le château qu’il fut, vous pouvez visiter le petit musée du Château de Saint-Cloud.
Informations

Parc de Saint-Cloud. Que faire ce week-end ? Visiter les Hauts-de-Seine

Musée Albert-Kahn, Hauts-de-Seine

Le musée et les jardins d’Albert-Kahn, c’est avant tout l’œuvre d’une vie, la vie d’un homme qui après avoir fait fortune dans la banque, s’adonna à l’humanisme, au pacifisme et au mécénat cherchant à rapprocher les peuples, à favoriser le dialogue et à sauvegarder la paix. C’est donc ce qu’il fit, à sa façon. Tout d’abord, il voulait que son jardin reflète la paix dans le monde et la symbiose qui règne dans la nature et les écosystèmes. Albert-Kahn décida donc de créer en 1895, un jardin à la française, un jardin anglais, un verger-roseraie, un jardin-village japonais, une forêt bleue, une forêt dorée, une forêt Vosgienne et une serre tropicale s’étendant sur pas moins de 4 hectares.
Grand voyageur, il parcourrut le monde et à l’aide de quelques-uns de ses employés, il créa “Les archives du Monde”, une collection de 72 000 photographies autochromes (un procédé de coloration des photographies) de peuples et d’ethnies à travers tout le globe, le but étant de les faire découvrir, comprendre et les faire apprécier au plus grand nombre. S’ajoute également à cette collection, une centaine d’heures de films en noir et blanc ou couleurs. Un grand homme donc et un grand pacifiste qui s’éteindra malheureusement peut-être de tristesse et de dégoût pour cette paix qu’il chérissait si fort, le 14 novembre 1940.
Son œuvre en revanche lui a survécu et son symbole d’utopie reste intact, on se laisse submerger par la beauté des lieux. On peut même visiter les jardins de nuit désormais, expérience que l’on vous recommande.
Informations

Jardins du Musée Albert-Kahn. Que faire ce week-end ? Visiter les Hauts-de-Seine
Jardins du Musée Albert-Kahn. Que faire ce week-end ? Visiter les Hauts-de-Seine

Cet article sur les Hauts-de-Seine vous a plu ? N’hésitez pas à découvrir nos autres articles :

235 Views

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *