Que faire ce week-end ? Visiter les Pyrénées-Orientales

On attaque aujourd’hui la très attendue région, Languedoc-Roussillon ! Et on commence par le département le plus au sud de la France (hormis la Corse). Ce sont bien évidemment les “Pyrénées-Orientales” qui nous promettent des paysages de bord de mer hallucinants et des panoramas de nature montagneuse à couper le souffle ! Mais aussi des villages de bord de mer irrésistibles, des vins succulents et des forts majestueux. Et tout ça se trouve à 2h de Toulouse, 4h de Bordeaux, un peu plus d’1h30 de Montpellier et 3h de Marseille , autant dire que si on habite ces villes on peut s’y rendre tous les week-ends.

Perpignan

On commence par la charmante ville de Perpignan qui de par sa position géographique possède certes une riche histoire mais pour le moins tumultueuse. En effet, encore aujourd’hui Perpignan est situé à l’extrême sud de la France, à peine à une trentaine de kilomètres de la frontière avec l’Espagne. Mais on le sait tous, les frontières bougent et elles n’ont pas toujours été ainsi. Au fil des siècles, Perpignan n’a cessé de se retrouver rattacher à tel ou tel royaume. Elle appartiendra ainsi successivement au royaume d’Aragon, au royaume de Majorque, au comté de Roussillon… enfin en 1642 elle sera prise par Louis XIII et définitivement annexée au Royaume de France jusqu’à nos jours. On comprend mieux les multiples influences qu’a subies la cité à travers les âges pour en faire aujourd’hui une ville éclatante et rayonnante. On y retrouve aujourd’hui une importante architecture catalane en raison de son passé de capitale du royaume de Majorque. Et justement on vous propose de commencer par visiter le palais des Rois de Majorque !
Le palais des Rois de Majorque a été construit en 1309 dans un style gothique par Jacques II qui décide d’établir sa nouvelle capitale à Perpignan laissant tomber l’ancienne capitale Palma de Majorque située sur l’île du même nom. Ce palais forteresse domine la ville du sommet d’une colline et si l’on se rend au sommet de la tour de l’Hommage, on peut admirer un fabuleux panorama s’ouvrant sur la vieille ville, la plaine du Roussillon et en fond les Pyrénées et le Mont Canigó. On pourra ensuite aller admirer le Castillet et la cathédrale Saint-Jean-Baptiste.

Perpignan, Pyrénées-Orientales, Que faire ce week-end ?
Perpignan, Pyrénées-Orientales, Que faire ce week-end ?

Forteresse de Salses

Érigée à la fin du 15ème siècle, en 1497 précisément, par les rois catholiques espagnols pour protéger leurs royaumes des Français, la Forteresse de Salses est une merveille d’architecture militaire, impeccablement conservée. Elle sera conçue par Francisco Ramiro Lopez, un grand architecte espagnol, sur ordre de Ferdinand II d’Aragon et de son épouse Isabelle, reine de Castille. La forteresse était capable d’accueillir plus de 1500 soldats et une garnison de 300 cavaliers y résidait en permanence. Elle était conçue pour résister à des sièges de longue durée, ses murailles épaisses de 12m, son donjon fortifié et ses tours pouvaient résister aux tirs de canons de l’ennemi. Mais elle pouvait également riposter avec ses nombreuses meurtrières ou bouches à feux ainsi qu’avec ses batteries d’artillerie. Chaque couloir, chaque galerie, chaque escalier était conçu de façon à être facilement défendable ou obstrué si l’ennemi parvenait à entrer. Durant l’été 1503, alors que la forteresse est loin d’être terminée, 1000 soldats et 350 cavaliers espagnols font face à une armée Française de 16 000 hommes et 30 pièces de grosse artillerie. Les défenseurs résisteront un mois durant lesquels ils feront des centaines de morts du côté des français, jusqu’à ce qu’une armée espagnole de près de 30 000 hommes ne vienne enfin à leur secours. Suite à cette bataille, de nombreuses guerres vont suivre et notamment la guerre de 30 ans qui verra naître la première défaite de cette citadelle pourtant conçue pour être imprenable.

Forteresse de Salses, Pyrénées-Orientales, Que faire ce week-end ?

Collioure, Pyrénées-Orientales

Un lieu devenu un trésor Catalan, décor de carte postale, muse de Picasso et de bien d’autres peintres et artistes, amateurs ou non, tous amoureux du charme de ce petit port de pêche du nom de Collioure. Que voir à Collioure ? Tout ! Il faut tout voir à Collioure à commencer par son château royal qui surplombe la baie. Ce château royal en bord de mer est né au début du 13ème siècle, au départ un tout autre château se dressait là, mais l’évolution des armes et les nombreux aménagements qu’il a subi l’ont tellement transformé, qu’il n’en reste rien aujourd’hui. Les Rois de Majorque aménageront tout d’abord une partie du château en résidence princière. Mais ils renforceront ensuite ses défenses et militariseront le château en fonction des contextes politiques qui se succèderont dans les différents royaumes. Enfin en 1642, Louis XIII envahit le Roussillon et près de 10 000 soldats, avec à leur tête le célèbre d’Artagnan, attaquent la ville de Collioure et massacrent les Castillans. Louis XIV succède à Louis XIII et confie à Vauban le renforcement et l’amélioration défensive du château afin de sécuriser la frontière avec les royaumes d’Espagne.
On peut ensuite visiter l’église Notre-Dame-des-Anges, symbole emblématique de Collioure, connue pour son phare-clocher, elle est aussi la seule église au monde à avoir les pieds dans l’eau.
Informations château royal de Collioure

Collioure, Pyrénées-Orientales, Que faire ce week-end ?
Collioure, Pyrénées-Orientales, Que faire ce week-end ?

Côte Vermeille

La Côte Vermeille c’est 30 km de vignes, de petits ports romantiques, de plages et de randonnées aux paysages à couper le souffle. Elle s’étend de la ville d’Argelès-sur-mer jusqu’à la frontière espagnole. Sur les hauteurs de Collioure, on peut aller explorer le Fort de Saint-Elme, érigé au 6ème siècle (à l’origine ce n’était qu’une tour de garde datant du 4ème) pour défendre les ports de Collioure et de Vendres. Elle a été conçue en fortification bastionnée ou fortification en étoile, une technique d’architecture militaire utilisée pour que les forts résistent aux assauts de l’artillerie moderne. Après l’invasion française, Vauban améliorera encore les structures défensives du fort en poussant cette technique d’architecture à son apogée.
Le fort abrite aujourd’hui un musée qui possède de superbes collections d’armes et d’amures médiévales et Renaissance. On ne part pas de la côte sans goûter aux vins de Collioure et de Banyuls.
Informations Fort de Saint Elme.
Information randonnées

Fort Saint-Elme, Pyrénées-Orientales, Que faire ce week-end ?
Fort Saint-Elme, Pyrénées-Orientales, Que faire ce week-end ?

Abbaye Saint-Martin-du-Canigou

Attention, nous nous intéressons maintenant à un monument unique et exceptionnel en France, l’Abbaye Saint-Martin-du-Canigou. Cette abbaye est située au cœur du massif du Canigou sur une crête, au bord d’une paroi rocheuse, à plus de 1050 mètres d’altitude. C’était à l’origine un monastère de moines bénédictins fondé au XIème siècle, en l’an 1009, le monument a donc fêté ses 1000 ans d’histoire en 2009. Un monastère millénaire situé au sommet d’une montagne, ça ne vous fait pas rêver ? Pendant la Révolution, l’abbaye sera sécularisée et ses habitants expulsés, elle restera alors à l’abandon jusqu’au 20ème siècle. Elle est occupée depuis 1988 par des membres de la communauté des Béatitudes.

Abbaye Saint-Martin-du-Canigou, Pyrénées-Orientales, Que faire ce week-end ?
Abbaye Saint-Martin-du-Canigou, Pyrénées-Orientales, Que faire ce week-end ?

Mont Canigó, Pyrénées-Orientales

En dehors de ce spectaculaire monument, le Mont Canigò et les parc régionaux qui l’entourent sont des sources inépuisables de nature préservée et de paysages extraordinaires. Heureux les randonneurs et les adorateurs de la nature car cette région est faite pour vous. Attention, il est également possible de faire bien d’autres activités dans la région, comme par exemple la spéléologie, vous pourrez explorer des grottes et découvrir des cours d’eau souterrains. Grâce à sa nature extrêmement riche, vous pourrez aussi faire du canyoning, de la descente en kayak, du VTT et même du rafting ! D’autres activités vous attendent dans la magnifique région du Canigou. Pour les moins sportifs, vous pourrez prendre le petit “Train jaune” qui sillonne les montagnes, empreinte des chemins improbables, passe sur des viaducs vertigineux et vous offre un superbe spectacle. Vous pourrez aussi profiter des thermes et sources d’eau chaude pour vous détendre et vous reposer.
Informations toutes activités
Informations randonnées

Mont Canigo, Pyrénées-Orientales, Que faire ce Week-end ?
Mont Canigo, Pyrénées-Orientales, Que faire ce Week-end ?

Cet article vous a donné envie de voyager et d’aller explorer cette région ?
Que diriez vous d’en découvrir d’autres :
La Côte d’or
La Loire-Atlantique

185 Views

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *