Saône-et-Loire

Partez à la découverte de la Saône-et-Loire avec “Que faire ce week-end” en Bourgogne. Nous commencerons par la visite et apprendrons l’histoire de ce qui fut la plus grande et plus importante cité ecclésiastique du monde occidental bien avant Rome, puis nous découvrirons les splendeurs médiévales de la région pour ensuite en apprendre plus sur la vie du plus célèbre Mâconnais du Pays et marcher dans ses pas afin de tenter de saisir un soupçon de la beauté qui l’a tant inspiré dans ses écrits. Enfin nous irons nous nourrir d’art et d’eau fraiche finalement terminé notre épopée dans le lointain passé de la Gaule. On peut se rendre en Saône-et-Loire en à peine plus d’1 heure de trajet en voiture, en 3h30 de Paris et 1h40 en partant de Genève.

Cluny, Saône-et-Loire

Nous allons maintenant vous raconter l’histoire de la fondation de la plus grande abbaye qu’est connu la France et sa cité monastique qui régnait également sur l’Europe pendant un temps, “Rome avant Rome”, c’est la cité médiévale de Cluny et son abbaye. L’abbaye de Cluny fut fondé vers 910, il y’a plus de 1000ans par l’abbé Bernon et prône les règles de Saint-Benoit. L’abbaye de Cluny va bénéficier d’une très avantageuse particularité, elle sera indépendante et s’affranchira du pouvoir des seigneurs et des nobles de la région mais aussi des évêques, elle sera sous l’autorité directe du Pape et devra rendre compte à lui seul. Du fait de sa situation particulière l’abbaye de Cluny va très rapidement s’enrichir et s’étendre pour devenir une gigantesque cité ecclésiastique . À son apogée entre le 10ème et 12ème siècle l’ordre de Cluny comptera pas moins de 10000 moines et 1200 édifices répartis dans l’Europe médiévale. Les donations viennent de partout et les sommes enregistrés sont pharamineuse. Cluny deviendra alors le plus grand centre européen de la Chrétienté , mais aussi le centre intellectuel, culturel et d’étude de toute l’Europe. Malheureusement aujourd’hui, de cette fantastique et sublime abbatiale il ne reste seulement que 8% de la totalité des édifices. Fort heureusement le magnifique et le plus monastère d’architecture romane de l’époque a été sauvegardé et est parvenu jusqu’à nous, nous donnant une idée, vu ses proportions, de l’immensité de l’abbatiale de Cluny. Il vous faudra bien sûr visiter le musée d’art et d’archéologie du site, le musée Ochier qui expose dans l’ancien palais abbatial. La ville de Cluny en elle même est d’une beauté séculaire, c’est également le lieu qui compte le plus de maison ancienne d’art Roman de France.
Informations

Abbaye de Cluny. Que faire ce week-end ? Visiter la Saône-et-Loire
Abbaye de Cluny. Que faire ce week-end ? Visiter la Saône-et-Loire

Le Château de Cormatin

Le galant château de Cormatin fut édifié au tout début du 17 ème siècle vers 1605 par Antoine du Blé d’Huxelles, une riche et très ancienne famille française de Bourgogne. C’est donc un château à l’architecture Renaissance qui est construit mais on lui donne pourtant de nombreux attributs médiévaux et des aspects défensif militaire dû très certainement à la nostalgie de cette époque romantique et poétique. C’est un mariage très réussi qui s’offre à nous aujourd’hui, fin et subtile, formes légères, douves scintillantes, on se laisse transporter par son imagination dans cette atmosphère romanesque rêvant de parcourir le parc et les jardins en nobles tenues d’époque. Le Château de Cormatin est une merveille de féerie, entouré de ses divins jardins à la Française dans son domaine de 12 hectare dans lequel on retrouve, Le parterre fleuris faisant face au château, le jardin des 5 sens, un potager, un canal, des bassins, et enfin un délicieux labyrinthe, sans oublier la rivière qui travers le domaine, la Grosne.
Si l’extérieur est un paradis, l’intérieur est presque plus extraordinaire encore. En effet le Château peut se targuer d’avoir un intérieur exceptionnel, avec des murs peints, plafond en bois très richement peints et sculptés, aux dorures chargées et parfois recouvert de pierre précieuse comme dans la chambre de la Marquise. Le mobilier, les meubles, les bibelots et les tableaux sont pour la plupart d’origine ce qui exacerbe cette divine plongé dans le passé. Un fourmillement de décorations, de détails et d’étincellements nous font enfin comprendre l’expression “en prendre plein la vue”. Enfin une dernière surprise vous attend avec la découverte d’un cabinet de curiosité, sorte de salle d’expositions de tous les objets et spécimens trouvés par les nantis de l’époque et ramenés des 4 coins du monde.
Informations

Château de Cormatin. Que faire ce week-end ? Visiter la Saône-et-Loire
Château de Cormatin. Que faire ce week-end ? Visiter la Saône-et-Loire

Basilique de Paray-le-Monial

L’une des plus belles églises romanes de la Région, la Basilique de Paray-le-Monial fut construite au 12 ème siècle au bord de l’eau de la rivière de la Bourbince, dans un style traditionnel roman. Sa face occidentale est épurée, complètement dépourvu de décorations ou d’artifices, presque austère tandis que le face orientale de la Basilique semble plus chargé du fait de l’architecture romane et de sa particularité à superposé les toits de tuile rond des chapelles (le chevet échelonné). Les couleurs chaudes de la pierre que cela soit de l’extérieur mais encore plus à l’intérieur, offre aux visiteurs une sensation chaleureuse et de bien être, lové entre les mains de dieu.
Informations.

Basilique du Sacré-Cœur de Paray-le-Monial. Que faire ce week-end ? Visiter la Bourgogne
Basilique du Sacré-Cœur de Paray-le-Monial. Que faire ce week-end ? Visiter la Saône-et-Loire

Château de Berzé

Il est avéré que dès le 10è siècle et depuis au moins 991 une forteresse tiens lieu et place sur la colline de Berzé-le-Châtel. C’est un château pré-féodal qui se tenait là et on l’imagine sans peine car comment ne pas penser à une machine de guerre lorsqu’on aperçoit pour la première au sommet de sa colline dominant ainsi tous les environs, le massif et imposant Château de Berzé. Remparts, enceintes, tours de défensives, meurtrières, donjon… tout y est. Il participera à de nombreuses batailles et ne subira que peu de rénovations et d’aménagements vers le 19ème siècle. Le reste du domaine est composé d’un magnifique jardin à la française aux superbes buis taillés et d’un grand potager où poussent une multitude de fruits et de légumes.
Informations

Château de Berzé. Que faire ce week-end ? Visiter la Saône-et-Loire
Château de Berzé. Que faire ce week-end ? Visiter la Saône-et-Loire

Lamartine, Saône-et-Loire

Nous allons maintenant partir sur les traces de l’un des personnages les plus illustres de la poésie Française, l’une des principales figures du Romantisme, mais aussi romancier et politicien, natif de la région bien évidemment, Alphonse de Lamartine, qui restera très attaché à sa région jusqu’à sa mort. On commence tout de suite par la Capitale du Pays Maconnais, Alphonse de Lamartine voit effectivement le jour en 1790 à Mâcon une belle ville coloré qui s’étend sur la rive Ouest de la Saône. Il fait bon vivre à Mâcon qui se donne des airs légers de ville du Sud en plein cœur de la Bourgogne. L’un des plus belles vues de la ville est très certainement de contempler la ville depuis la rive Est au niveau du magnifique pont millénaire de Saint-Laurent. Le symbole de la ville que vous aurez déjâ surement aperçue de loin est la très ancienne de la ville, la Cathédrale Saint-Vincent de Mâcon appelé le plus souvent le vieux Saint-Vincent, elle aussi n’est pas loin de fêter ses 1000 ans d’existence. Passons maintenant à un édifice beaucoup plus récent mais tout aussi sublime dans son style, l’Église Saint-Pierre de Mâcon. C’est une sublime église de style néo-roman d’une blancheur immaculée avec deux élégants clochers surmontant 3 portails finement sculptés. Elle fut construite au 19 ème par un élève de l’éminent architecte Viollet-le-Duc, André Berthier. Enfin vous pourrez en apprendre plus sur le personnage de Lamartine en visitant le musée qui lui est en grande partie dédié, le Musée des Ursulines.
Enfin si vous n’êtes pas rassasié vous pouvez toujours aller visiter la jolie maison où le poète à passer une partie de son enfance au Château de Milly et continuer jusqu’au “Château Lamartine” qui l’avait acquis en plus des dizaines hectares de vignes des alentours. Le superbe et romantique édifice se nomme aujourd’hui le Château de Saint-Point.
Informations

Château de Lamartine. Que faire ce week-end ? Visiter La Saône-et-Loire
Château de Lamartine. Que faire ce week-end ? Visiter La Saône-et-Loire

Pour découvrir d’autres trésors de notre beau Pays, n’hésitez par à lire nos articles sur les départements Français :
Que faire ce week-end ? Visiter la Haute-Loire

9 Views

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *